TerritoiresEdito n°69-Mars 2017

> Entreprises

Crédit Agricole Nord de France : résultats en baisse mais solides


La banque verte a fait calculer pour la première fois son "empreinte économique", évaluée à 118 000 emplois l'an dernier.


conf CANF

 

Forte dynamique commerciale et résultats financiers « résilients » : La première banque régionale
affiche un exercice 2016 honorable. Certes, le produit net bancaire (chiffre d’affaires) du Crédit Agricole
Nord de France aura reculé de 6,8%, à hauteur de 562 M€ et les résultats consolidés de 10,6%. Mais ils restent très confortables à 143,9 M€; surtout, ils masquent des éléments exceptionnels ou réglementaires. En 2015, le
PNB avait été dopé par la cession de la filiale Crelan (avec un dividende de 35 M€), et en 2016, il subit une procédure de simplification du groupe Crédit Agricole, mise en place en août, qui lui coûte 7,4 M€.
Côté résultats, la banque intègre 9 M€ de charge d’impôt différé. Elle a aussi dû absorber un nombre élevé (14000) de renégociation d’emprunts immobiliers. En revanche, le niveau de provisions pour risque reste à un niveau très faible (32 M€). « Ce sont de très bons résultats, qui montrent la solidité de la caisse régionale », a commenté Bernard Pacory, son président.

L’activité générale de la banque a été dynamique, selon le directeur général François Macé, qui souligne les 4 mds€ de nouveaux crédits engagés l’an dernier, dont 1,1 milliard auprès des entrepreneurs, professionnels et collectivités.

Quelle « empreinte économique » ?

 

Le CANF revendique aussi 54 000 nouveaux clients dans la banque, 20 000 en assurance de biens, et 10 000 en assurance à la personne. La banque verte s’est par ailleurs livrée à un exercice nouveau en faisant calculer son «empreinte économique». Sur la seule dimension interne (rémunération des 3300 collaborateurs, taxes, achats…), la banque génère 9400 emplois. Par son activité, l’impact est bien entendu très significatif : sur la base de la création de deux emplois nouveaux pour un financement de 120 K€, le CANF aurait généré en 2016 plus de 118 000 emplois. Et 60% du PIB ainsi développé – soit 5 mds€ – profitent directement aux entreprises du Nord-Pas-de-Calais

Olivier Ducuing