TerritoiresECO121 - n°51 - Mai 2015

> Développement Local

Géothermie : un potentiel régional réel


Une étude menée par Marc Roquette et Emmanuel Cau confirme le positionnement géologique favorable de la région.


La géothermie, filière d’avenir en Nord-Pas-de- Calais ? Cette énergie renouvelable est en tout cas prometteuse pour la région, selon les conclusions de la mission d’étude confiée au vice-président EELV du conseil régional Emmanuel Cau associé à Marc Roquette, ex président et administrateur de Roquette Frères.
Le sujet a été présenté en séance plénière du Schéma Régional de Développement Économique. Il existe déjà une cartographie établie par le BRGM qui révèle un contexte géologique «plutôt favorable ». Auquel il faut ajouter le potentiel exploitable des anciennes galeries minières utilisables comme «réserves d’eau a usage de stockage thermique sur eau de mine », une technique déjà mise en œuvre à Heerlen aux Pays-Bas. L’étude note qu’à des profondeurs de 2000 à 3000 m, des températures inférieures à 100° peuvent être attendues et rendre possible l’utilisation du fluide géothermique. La mission relève aussi une ressource potentiellement exploitable vers 5000 m de profondeur, par extrapolation d’études conduites par le gouvernement wallon. Autre point fort de ce gisement géothermique : il est proche des besoins des utilisateurs. « Les secteurs principaux de localisation de la population coïncident plutôt bien avec les secteurs géologiques favorables ».
Au final, en intégrant un réseau de chaleur supplémentaire tous les cinq ans, l’étude évalue la projection suivante : une multiplication par 6 de la production géothermique actuelle à horizon 2020 et sa multiplication par 28 à horizon 2050. Les rapporteurs notent à titre indicatif qu’un réseau pilote de chaleur géothermique représente un investissement de quelque 40 M€ et 5 à 6 ans de montage et de chantier.
Entre 2020 et 2050, la mission estime que la filière géothermique pourrait ainsi représenter de 600 à 750 emplois pérennes, en bonne partie constitués de postes locaux et qualifié.

Olivier Ducuing