Agenda

> Tribune

Le billet de Bruno Bonduelle : « Elle roucoule, coule, coule… »


La réaction de l'ancien président de la CCI au possible report du Canal Seine Nord.


Le 10 juillet 2017

bonduelle_bdCeux de ma génération auront reconnu la Seine. Ceux de la suivante y adjoindront Nord et l’associeront à canal. Se souviendront-ils seulement de cet ultime report du mois de juillet 2017, celui de tous les sacrifices? Le jour de carence? Une mesurette! Les cigarettes à 10 € ? Une recette de poche! Sauf qu’en additionnant mesurettes et recettes de poche, on atteint vite le milliard.

Mais il en faut vingt pour rester dans les clous de Bruxelles! Alors, on tape dans le dur. On reporte le Canal Seine-Escaut en soulageant le court terme mais en sacrifiant l’avenir.  Ce canal est d’ailleurs improprement nommé Seine Nord. En faisant croire qu’il  sera creusé dans le seul but de soulager l’A1, on a oublié qu’il assurera également la liaison avec les fleuves et canaux de l’Europe du Nord. Imaginez la base 103 de Cambrai transformée en méga-base logistique vers ou en provenance des H,  Pl, Lt, Lv, Cz ou BG, toutes ces plaques qui aujourd’hui se suivent au touche-touche sur  l’A1. On y chargera et déchargera des containers venus de partout, à destination de partout. Par exemple des packs de cerveza Corona embarqués à Vera Cruz pour Prague et en fret de retour de la Pilsner Urquell qui atterriront sur une terrasse des Deux Magots. C’est ainsi que conduit la folie des hommes qui, snobs ou vrais connaisseurs, n’apprécient que les bières venues d’ailleurs  !

Monsieur le Premier Ministre, on n’a pas oublié les propos peu amènes que, maire du Havre, vous teniez il y a peu en traitant ce canal de “ boulevard pour Rotterdam et Anvers”. Plantu vous a croqué avec cette barbe noire du Capitaine Haddock. Acceptons le quolibet  «  Marin d’eau douce  »  car l’Escaut mène aussi à l’Europe via le Rhin.

Selon cette chanson des années 60, la Seine qui roucoule “ est une amante et Paris dort dans son lit”. Le problème c’est que, passé Paris, la paresseuse prend son temps et s’enroule dans ses méandres, ignorant Euclide. A vol d’oiseau, la Manche n’est pas loin. Avec la ligne droite du canal, la Mer du Nord l’est tout autant  !

Le Havre, Anvers, ces deux rivales se détestent  depuis toujours. Alors on comprend ce refus de favoriser l’opulente Flamande et cela même si, au passage,  on pénalise gravement les Hauts-de-France, une région qui bâtit son avenir sur la distribution, les échanges, les transports, la logistique. 

Ne doutons pas un instant que le canal se fera. Il n’est pas annulé, simplement reporté . D’ailleurs, ne nous a-t-on pas assuré qu’il était irréversible  ?