Actus

> Actualités

Le Valenciennois a étrenné ce soir son centre de congrès

Le 27 janvier 2017


L'ancienne friche Vallourec à Anzin, au bord de l'Escaut, ajoute désormais à la Serre Numérique le nouveau palais des congrès de Valenciennes, inauguré ce vendredi soir. Un chantier de 40 M€ sous maîtrise d'ouvrage de Valenciennes Métropole.


 

Les personnalités ont coupé symboliquement un ruban de lumière

Les personnalités ont coupé symboliquement un ruban de lumière

 

 

L’attractivité due Valenciennes a gagné un atout supplémentaire aujourd’hui avec l’inauguration de sa flambant neuve Cité des congrès. Conçue par l’architecte Chabanne, elle se veut très modulaire pour s’adapter à toute demande. Offrant 15000 m2 de surfaces couvertes, symbolisée par un phare totémique à son entrée, la Cité des Congrès Valenciennes est implantée au coeur du nouveau quartier high tech de l’agglo, le Parc des Rives Créatives de l’Escaut, à proximité immédiate de Rubika et de la Serre Numérique.

Le palais des congrès dispose entre autres de 3 auditoriums, 14 salles de commission, et de deux espaces de grande envergure, 1800 m2 pour le premier, cloisonnable en 3, et une « Nef » de 2400 m2.

 

 

L’investissement aura coûté 40 M€ – « sans aucun dérapage », souligne la sénatrice UDI Valérie Létard, porté par Valenciennes Métropole pour 35 M€ et appuyé par la Région (pour 3 M€) notamment. Reste à la ville et à l’agglo de s’affirmer comme une destination de tourisme d’affaires. Ce sera aussi la mission de GL Events, délégataire de l’exploitation du lieu, dont la direction est confiée à Mickel Henriot, ex directeur marketing et communication de Lille Grand Palais.

« Notre groupe va se faire un plaisir de vendre cette destination dans notre network international », a déclaré Olivier Ginon, Président de GL Events (ci dessous). Les porteurs du projet évaluent à 10 M€ par an les retombées du nouvel équipement.

 

Olivier Ginon GL Events

Une première convention doit démarrer dès lundi avec 250 cadres d’Enedis. Mais il en faudra bien d’autres pour occuper cet équipment d’envergure. Avec des atouts non négligeables, comme un parc hôtelier assez riche (23 hôtels et 1344 lits) et bientôt un 24e avec la rénovation de l’ancien hôpital dans un hôtel de grand luxe de 80 chambres, qui doit ouvrir en septembre. Et un pôle ferroviaire puissant dans le Valenciennois, le premier d’Europe. « C’est ici qu’on doit avoir un salon international du ferroviaire », a plaidé Xavier Bertrand, président de Région, sous les applaudissements. Le maire et président de Valenciennes Métropole Laurent Degallais, souligne de son côté à Eco121 la dynamique que devrait générer un événement culturel majeur à partir d’avril 2018, à travers la signature d’un partenariat entre le British Museum et le palais des Beaux Arts autour des « 100 objets qui ont fait le monde ».

 

Le président de Région a plaidé pour un grand salon ferroviaire international dans ce nouvel écrin valenciennois

Le président de Région a plaidé pour un grand salon ferroviaire international dans ce nouvel écrin valenciennois