TerritoiresECO121 - n°53 - Eté 2015

> Entreprises

Pluie de levées de fonds sur le numérique


La filière régionale a récolté plus de 8 M€ ces dernières semaines. Tour d’horizon.


Si les investissements et nouveaux projets se font rares dans l’industrie, la nouvelle économie ne cesse d’attirer les investisseurs. La pépite A-Volute installée à la Plaine Images à Tourcoing a finalisé fin mai une nouvelle levée de fonds d’1,7 M€. Paris Angels Capital avec le co-financement de Nord France Amorçage, Nord Création ainsi que différents business angels dont 20 membres de Paris Business Angels. Avec un objectif mondial : faire de Nahimic, leur techno made in Tourcoing, LA référence en technologie audio d’ici 5 ans. Vekia mise aussi sur son avance technologique pour s’imposer sur le marché de la prédiction de flux dans le retail. La start-up d’Euratech fondée par Manuel Davy monte sur le podium en bouclant un second tour de table de 2,4 M€. A ses côtés, les fonds parisiens Cap Horn Invest et Pléiade Venture.

 

Economie collaborative
Outre ces technologies disruptives, l’économie collaborative a le vent en poupe. Toujours dans le temple du numérique lillois d’Euratech, recueille 600 K€. Simon Ryckembusch et Neville Ricour, fondateurs du site de stockage entre particuliers se sont adjoints les services de grands noms du web puisque Francis Nappez, co-fondateur de Blablacar, Angélique Gerard, directrice relation client chez Free-Iliad et Gonzague de la Tournelle, DG de Mobile Network Group rejoignent l’aventure. Déjà présent dans plus de 1 000 villes de France, la société veut s’étendre d’ici la fin d’année en Belgique, puis aux Pays-Bas avant d’attaquer l’Espagne, l’Allemagne et l’Angleterre pour se positionner comme le leader européen en la matière. Le partage de savoir- faire est aussi à l’honneur avec la prise de participation de Leroy-Merlin dans la start-up Frizbiz. Pour un montant inconnu, le géant du bricolage intègre ce site d’échange de services entre particuliers. Il est accompagné par Cyril Zimmerman (Hi-média) et de Bpi. Besoin de monter un meuble ? Frizbiz vous trouve la personne clé, « un jobber » dans le jargon. Le service sera intégré dans tous les magasins de bricolage.

 

Cap sur le mobile
A Euratech toujours, Pumpkin a développé une appli mobile de transaction d’argent entre particuliers. La bonne idée lancée en octobre 2014 par Victor Lennel, Hugo Sallé de Chou et Constantin Wolfrom a séduit six business angels tel que Damien Guermonprez, dirigeant de Lemon Way et ex-CEO de la Banque Accor, pour une levée globale de 600 K€. Leur voisin, Mobile Angelo, à la tête du 1er réseau de réparateurs de smartphone à domicile français réalise quand à lui un premier tour de 500 K€. L’IRD prend une prise de participation de 100 K€ tandis que la société Iris Informatique entre au capital pour la même somme. Le reste de l’enveloppe est complétée par 300 K€ sous forme de financements et prêts d’honneur par Bpi, la Région, Nord Entreprendre et LMI. A Tourcoing, Keyneosoft, spécialiste du commerce omnicanal, lève quant à elle 1 M€.
A Marcq-en-Baroeul, Keycoopt, site de recrutement par recommandations, boucle sa troisième levée de fonds en trois ans, avec 1,2 M€ de capital auprès de Bertrand Letartre, Jean-Baptiste Roquette et Lucien Lesaffre, ainsi qu’un family office et le fonds Nord France Amorçage, déjà présents au tour de table. (Lire aussi p.6) Enfin, Wakanim, la petite entreprise de rediffusion et d’adaptation en France de mangas japonaises accueille à son capital rien moins que le major mondial SOny via sa filiale Aniplex. Dans les deux ans, la société basée à Plaine Images (Tourcoing) espère couvrir 5 pays supplémentaires avant de couvrir toute l’Europe sous cinq ans. J.D.

 

 

Implantations en cascade : 280 recrutements à la clé
Le e-commerce a la cote en région. le site de ventes privées showroomprivé.com a choisi de s’installer au cœur du futur Blanchemaille de Roubaix. Le e-commerçant souhaite y déployer « un atelier » où sont réalisées toutes les étapes de publication d’une vente. 130 emplois devraient être à pourvoir d’ici fin 2016. la nouvelle confirme ainsi son ancrage locale après avoir confié sa logistique à Dispéo. 80 recrutements, c’est par ailleurs le programme d’embauche lancé par helpline. La SSII s’installe à Marcq-en-baroeul. 60 personnes ont déjà été recrutées mais la société prévoit de pousser son effectif à 140 personnes d’ici 2016 avec l’intégration de profils variés : techniciens, ingénieurs et consultants de bac +2 à bac +5.
Enfin, StarDust, spécialiste des tests de projets numériques né à Marseille, poursuit ses implantations régionales. il arrive à Euratechnologies et envisage d’ouvrir 10 postes.