10 ans après, que sont devenus nos pôles de compétitivité ? (1/2)

 

Ils ont surmonte? 10 ans d’instabilite? avec un audit national qui en stigmatisait douze dont deux en re?gion, Maud et Aquimer ; puis leur orientation juge?e excessive vers des projets de longue dure?e a entrai?ne? un recadrage vers des « usines a? produits ». Puis Arnaud Montebourg a sorti de son chapeau 32 Plans industriels, devenus 9 en juin dernier avec Emmanuel Macron. Sans compter une profusion souvent illisible de po?les d'excellence dans la re?gion.

Aujourd'hui les financements des budgets d'animation sont comprime?s, mais aussi ceux des projets collaboratifs. Un seul exemple : le Fonds Unique Interministe?riel (FUI), a vu sa dotation passer de 200 M€ annuels il y a quelques anne?es a? 85 M€ en 2015 et l'on parle de 70 M€ a? l'avenir...
Pourtant, les po?les ont joue? un ro?le remarquable tout a? la fois en nombre de projets, avec des investissements conside?rables, mais aussi une nouvelle culture d'innovation ouverte. Ils nous enseignent aussi qu'a? l'heure ou? les gouvernements veulent un retour rapide sur investissement public, le cycle de l'innovation collaborative exige une maturation lente, encore plus pour les plateformes ou autres instituts de recherche technologique (CETI, IFMAS, Railenium...).
Tour d'horizon de trois po?les, UpTex, Team2 et Matikem (la suite dans notre nume?ro d'octobre) O.D.

 

UPTEX SE VEUT LA CELLULE PROJETS DES PME TEXTILES

Le po?le textile re?gional nai?t en 2005 sur fond d'he?morragie des effectifs et de de?localisation massive. Oriente? sur le textile technique, ouvert a? la dentelle et a? la broderie, il veut reprendre l'offensive sur un segment en forte croissance. Lance? sous l'impulsion du pre?sident re?gional de l'union des Industries Textiles d'alors, Andre? Beirnaert, il se trouve un projet phare, le Centre europe?en des Textiles Innovants (CETI). Au terme d'une naissance au forceps, cet outil unique au monde ouvre en 2012 sur le parc de l'union a? Tourcoing autour d'une expertise combinant tri-composant, voie fondue et non tisse?. L'entite? est aujourd'hui ge?re?e de manie?re autonome par son nouveau directeur Pascal Denizart, avec la lourde ta?che de garnir rapidement le carnet de commande d'un e?quipement majeur (40 M€ investis), mais au lourd cou?t d'exploitation. upTex poursuit paralle?lement l'accompagnement de projets et l'animation de la filie?re. Avec 139 membres, il est l'un des po?les les plus muscle?s en effectifs, adosse? e?galement aux entreprises du textile technique Clubtex. « C'est LE po?le des Pme- Tpe, nous sommes la cellule projet des entreprises, au coeur du syste?me », se re?jouit Jean-Marc Vie?not (photo), directeur depuis 18 mois.

Si le po?le a abandonne? un axe originel, la customisation de masse, il conserve quatre domaines strate?giques : les mate?riaux textiles a? effet barrie?re, les structures textiles complexes, les textiles interactifs et les e?comate?riaux. En 2014, upTex a ainsi vu 13 projets finance?s dont l'un, Somnonaute, vise a? mesurer l'apne?e du sommeil par du textile connecte?. un autre programme, Cryobture, affiche de grosses ambitions pour de?velopper le po?le froid de Dunkerque (Innocold) avec des solutions en e?lastome?re et fibre capables de supporter du froid extre?me (-180°). upTex joue aussi le rapprochement transversal avec les autres po?les, notamment Matikem sur la chimie, les mate?riaux et le recyclage.

BILAN

368 M€ de projets dont 121 M€ de financement public
57 brevets
300 entreprises et labos implique?s depuis l'origine

139 membres dont 2/3 d'entreprises textiles Pre?sident : Gilles Damez

 

MATIKEM LE POLE MATERIAUX A A CROISEE DE TOUS LES ENJEUX

Matikem aura connu bien des secousses. Jusqu'a? avoir e?te? menace? de mise en cale se?che de?s les premie?res anne?es, a? la suite d'un audit national se?ve?re, conteste?. Ne? avec l'appui de deux ge?ants re?gionaux, Arc International et Roquette, le po?le des mate?riaux et de la chimie verte a d'abord change? de nom trois fois. Les de?boires d'Arc International ont e?videmment pese? aussi sur son fonctionnement, d'autant qu'il aura e?te? pre?side? longtemps par Xavier Ibled, cadre dirigeant d'Arc et membre de la famille actionnaire. L'arre?t par Roquette de son plastique biosource?, le Gai?ale?ne, marque aussi les limites e?conomiques de ce secteur e?mergent, face a? un pe?trole trop peu cher. Autre faiblesse du po?le, la constitution avec l'appui de la re?gion d'un po?le d'excellence plasturgie dans l'Artois, sans lien direct. Pourtant, de?sormais pre?side? par Antonio Molina, fondateur du groupe de peintures et re?sines Ma?der, Matikem affiche un bilan plus qu'honorable. Ses 87 membres ont lance? 282 projets dont 125 ont e?te? labellise?s, et 50 colabellise?s avec d'autres po?les. Car la chimie des mate?riaux est a? la croise?e de nombreux enjeux et de tous les secteurs.

Matikem a porte? en outre six projets structurants, parmi lesquels le tre?s ambitieux Institut Franc?ais des Mate?riaux Agrosource?s (Ifmas), finance? dans le cadre du Plan des Investissements d'Avenir. Ce centre de recherche, base? sur le parc de la Haute Borne a? Villeneuve d'Ascq, vise a? valoriser la biomasse pour le de?veloppement de mate?riaux plastiques, peintures et reve?tements biosource?s. une centaine de chercheurs sont mobilise?s, autour d'un budget de 85 M€ sur dix ans dont 75 M€ pour la seule R & D. Et un objectif de de?poser une trentaine de brevets sur la pe?riode.
Au bilan du po?le e?galement, l'implantation d'une usine, Alphadec, filiale du leader mondial de la fabrication de bouteilles premium, Saverglass, a? partir d'un projet labellise? par le po?le. Base?e a? Arques, l'usine de de?coration sur verre a? base d'encres organiques (en remplacement des e?maux charge?s en me?taux lourds) va cre?er a? terme 110 emplois pour un investissement de 25 M€.

 

 

BILAN

87 membres
dont 41% de Pme, 7% de grands groupes 282 projets accompagne?s
125 labellise?s
50 colabellise?s
108 M€ leve?s
Une implantation industrielle, Alphadec

Pre?sident : Antonio Molina

 

 

TEAM2 POINT DE RETOUR ATTEINT

Le po?le de l'e?conomie circulaire est le dernier ne? de nos sept po?les re?gionaux. Porte? par le CD2E (Loos-en-Gohelle) et dirige? par le me?me Christian Traisnel (photo), il a de?bute? dans la douleur, notamment en terme de gouver- nance : nombre de membres contestaient qu'un grand groupe puisse le pre?sider. La situation s'est stabilise?e depuis, avec en outre une cinquantaine de projets labellise?s au compteur malgre? un de?marrage ope?rationnel re?el seulement en 2011. TEAM2 s'appuie tre?s fortement aujourd'hui sur l'un de ses trois Domaines d'Activite? Strate?gique (DAS), le recyclage des me?taux strate?giques et les terres rares. Il est positionne? comme LE grand expert franc?ais du secteur. D'ailleurs deux poids lourds, le CEA et le BRGM l'ont rejoint l'an dernier. Environ 17 ou 18 mate?- riaux sont juge?s tre?s strate?giques car indispensables a? l'usine du futur, la fabrication de la fibre optique, les lunettes a? vise?e nocturne...mais dont la production est presque uniquement re?alise?e en Chine ou en Russie. TEAM2 a de?ja? labellise? 19 projets sur ce the?me dont un projet majeur de l'industriel Nyrstar (120 M€), de valorisation de me?taux rares de?ja? e?voque? dans nos colonnes.
« Le projet est plus que d'actualite?, il ferait de la re?gion le territoire leader mondial en germanium et indium», se re?jouit Christian Traisnel qui note le soutien sonnant et tre?buchant de principe de l'Ade?me.
TEAM2 a deux autres champs prioritaires, le plastique recycle? – avec l'atout d'e?tre la deuxie?me re?gion automobile de France, consommateur majeur de polyme?res, et les mine?raux et se?diments.
« Aujourd'hui on est visible, on a rempli notre premie?re mission, le seuil de non retour est atteint », estime Christian Traisnel.

 

BILAN

Pre?sident : Christian Thomas
75 membres
50 dossiers labellise?s en quatre ans investissement : 147 M€

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/09/2015 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrétions de la rédaction.

Publié le 01/09/2015 Eco121

Top & Flop

Les hauts et les bas de l'été.

Publié le 01/09/2015 Eco121

Verbatims

Les petites phrases de la rentrée.

Publié le 01/09/2015 Eco121

ERIC DERELY Le patron de Sergic digitalise l'administration de biens

Dans une activité traditionnelle par nature, Eric Derely joue les cartes du numérique et du collaboratif pour donner une nouvelle impulsion à Sergic sur toute la France sur les petits immeubles.

Publié le 01/09/2015 Eco121

Carnets

Les nominations de la rentrée.

Publié le 01/09/2015 Eco121

Portraits de femmes dirigeantes en France

Nous savons peu de chose sur les femmes dirigeantes d’entreprise et sur leur e?volution ces dernie?res anne?es. KPMG s’est interroge? sur leur place dans le monde des dirigeants : Qui sont-elles ? Ou? sont-elles sur le territoire ? Dans quels secteurs ? Quels sont les acce?s au poste de direction ?

Publié le 01/09/2015 Eco121

Ces chercheurs devenus patrons

Pour la rentre?e, Eco121 vous emme?ne a? la rencontre d’une dizaine de ces chercheurs a? la fibre entrepreneuriale. Comme toute se?lection, elle est arbitraire et non exhaustive. Nous aurions aussi pu vous pre?senter les dirigeants de Vekia (cf Eco n°53), de Lunginnov, d’Imabiotech, de Lipofabrick, de MC2 Technologies ou encore de VF Biosciences dont nous avons de?ja? parle? dans nos colonnes. Du labo a? l’entreprise, il n’y parfois qu’un pas. Focus.

Publié le 01/09/2015 Eco121

"La dépense de R&D a progressé de 23% en 5 ans en région", Stéphane Leleu, délégué régional à la recherche et à la technologie

Si la re?gion n’est pas en te?te de peloton en matie?re de recherche, elle tire son e?pingle du jeu dans certains secteurs. Mais son attractivite? se renforce avec les implantations du Cea et de l'InriaTech. Tour d’horizon avec Ste?phane Leleu, repre?sentant de l’Etat en la matie?re. Texte & Photo Julie Dumez

Publié le 01/09/2015 Eco121

C?a s'est passe? cet été

Vous e?tiez en conge?s cet e?te? ? Eco 121 vous retrace l'essentiel de l'actu e?conomique re?gionale depuis juillet.