Enquête CCI : Le second confinement a plombé le moral des patrons

La CCI Hauts-de-France a lancé une nouvelle vague à son enquête de conjoncture récurrente depuis le début de la crise. Sur les 3000 répondants, plus de 6 sur 10 jugent que le second confinement risque de remettre en cause leurs projets d'investissements. Le même nombre anticipe des difficultés prochaines de financement.

Sale temps pour le moral des patrons. La dernière enquête de conjoncture de la CCI Hauts-de-France, menée du 18 au 23 novembre, montre que le second confinement, même plus léger que le premier, a sérieusement aggravé la situation de nos entreprises. Ils sont maintenant 62%, contre 58% lors de la dernière enquête, à juger que le second confinement va remettre en cause leurs projets d'investissement et le même nombre précisément à anticiper des problèmes de financement.Avec des pics à 83% dans les cafés-hôtels-restaurants et 59% dans le commerce de détail notamment.

Le recul de leur chiffre d'affaires depuis le début de l'année s'est encore creusé : le repli affiche une moyenne de 38% depuis janvier, avec des pics sectoriels : 46% en CHR, 42% dans les services aux particuliers, ou encore 40% en transports-logistique ou dans le service aux entreprises. La construction s'en sort (un peu) mieux avec un repli de "seulement" 28%...

 

UN RESTAURATEUR SUR TROIS CRAINT POUR SA SURVIE ECONOMIQUE

Beaucoup se montrent très inquiets quant à la pérennité de leur entreprise. 21% en moyenne (contre 16% en septembre), avec là encore des variations sectorielles bien compréhensibles. Près d'un restaurateur ou hôtelier sur 3 pense ne pas pouvoir survivre économiquement. Mais c'est aussi le cas de de 25% des dirigeants dans le secteur du transport logistique et 24% dans les services aux particuliers. 

On relèvera que 20% des dirigeants se disent intéressés à rejoindre une plateforme de vente en ligne régionale, chiFfre qui double presque dans le commerce interentreprise et qui atteint 33% dans le commerce de détail.

Enfin, la CCI a interrogé les dirigeants sur les conséquences redoutées face à l'avènement du Brexit le 1er janvier prochain. Le premier défi est celui des contraintes sur la circulation des personnes (20%), les formalités et les tarifs douaniers (16,5%), devant les retards de livraison et d'approvisionnement, les contraintes sur la circulation des marchandises, et la basisse de la demande du marché britannique. 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 27/11/2020 Julie Kiavué Actualités

Hauts-de-France : Véolia Eau recrute 70 personnes

Ces recrutements sont réalisés dans le cadre d’une campagne nationale. Où plus de 1 000 postes sont à pourvoir, toutes régions confondues, au sein du groupe Véolia.

Les mobiliers, 100% Made in France, sont produits à la commande.
Publié le 27/11/2020 Julie Kiavué Actualités

Mobilier : La Redoute et Dickson Constant s’associent autour d’une collection capsule

Les deux Nordistes ont conjugué le design et le savoir-faire textile de leurs marques La Redoute Intérieurs et Sunbrella pour créer des mobiliers 100% Made in France, produits à la commande.

La société est spécialisée dans la production de produits d’entretien depuis 1946.
Publié le 27/11/2020 Julie Kiavué Actualités

Wasquehal : Altaïr en passe d’être repris par Eurazeo Pme

La société est spécialisée dans la production de produits d’entretien. Détenue par le fonds Motion Equity Partners depuis 2016, elle devrait d’ici peu passer sous la houlette d’Eurazeo Pme.

Publié le 26/11/2020 Olivier Ducuing Actualités

Herta injecte près de 60 M€ à St Pol-sur-Ternoise

La filiale majoritaire de l'espagnol Casa Taradellas, au côté de Nestlé, augmente les capacités de son principal site de fabrication en France avec notamment un nouvel atelier de conditionnement de saucisses Snacki.

Publié le 26/11/2020 Olivier Ducuing Actualités

L'emploi intérimaire très contrasté en octobre en région

Les Hauts-de-France sont le meilleur élève national en octobre avec un léger mieux pour l'emploi intérimaire. Mais avec des performances extrêmement volatiles entre départements, secteurs et qualifications.

Le campus Holberton School à Tulsa, dans l'Etat de l'Oklahoma, aux Etats-Unis. En France, l'école s'offrira un campus physique en métropole lilloise.
Publié le 25/11/2020 Julie Kiavué Actualités

Développeur informatique : Holberton School ouvre ses portes en Hauts-de-France

L’école de code, créée il y a 4 ans par deux Français à San Francisco, accueillera ses premiers élèves en janvier prochain. D’abord à distance, avant d’ouvrir son campus physique dans la métropole lilloise dans les prochains mois.

L'usine Nestlé Purina à Marconnelle, spécialisée dans l'alimentation pour chiens et chats, est la plus grande d'Europe du groupe. @ACHphoto
Publié le 23/11/2020 Julie Kiavué Actualités

Nestlé Purina investit 50 M€ dans son usine de Marconnelle

A l’issue de lourds travaux, le groupe voudrait augmenter la capacité de production de son usine régionale, spécialisée dans l’alimentation pour chiens et chats, de 35 000 tonnes supplémentaires dès 2022.

de g à d : Julien Payen (Lattice Médical), Antoine Motte (Constructions 3D) et Delphine Barthe (Stirrup)
Publié le 17/11/2020 Olivier Ducuing Actualités

Lattice Medical Grand prix des premiers CIC Business Awards

Les premiers CIC Business Awards se sont tenus le 17 novembre en mode virtuel. Avec quatre très beaux lauréats : Lattice Médical (Grand prix), Stirrup (RSE), Constructions 3D (international) et Yeswehack, prix du public.

Ci-dessus des pâtes garnies haut de gamme qui doivent être produites à Arras par une nouvelle unité de PHD Agro, soutenue par France Relance
Publié le 14/11/2020 Guillaume Roussange Actualités

France Relance : 9 projets et 30 M€ pour les Hauts-de-France

Les neuf premiers projets d’investissement industriel ont été présentés : représentant un total de 30 M€, ils devraient permettre de créer quelque 150 nouveaux emplois. Et surtout d’en sauvegarder près d’un demi-millier.

Le carnet de commandes dans les travaux publics marque un  retournement manifeste
Publié le 13/11/2020 Olivier Ducuing Actualités

Conjoncture : la Banque de France fort sombre pour octobre

Plutôt habituée à des positions très feutréees, la Banque de France affiche des indicateurs bien plus inquiétants dans sa dernière note de conjoncture sur le mois d'octobre. Côté industrie, l'enquête relève d'abord un recul, à contre cycle de la tendance nationale. Et dans les services, la situation n'est pas meilleure, avec des perspectives très mauvaises, reconfinement oblige