Anybuddy arrange les petits matchs entre amis

anybuddyLes amateurs de sports collectifs connaissent bien cette e?quation de?licate. "Arrive? dans la vie active, re?unir dix personnes au me?me endroit et au me?me moment, c'e?tait la vraie gale?re", remarque Martial Guermonprez, co-fondateur de la start-up Anybuddy et ex-chef de projet e-commerce chez Decathlon. Le trio forme? avec son camarade de l'ESC Tours, Fre?de?ric Fouco, ancien cadre marketing d'Unilever et Arnaud Tanguy, de?veloppeur informatique, a conc?u une parade inge?nieuse pour planifier des rencontres sportives hors- club. Leur appli, gratuite et disponible depuis janvier, permet a? chaque organisateur de cre?er un match et visualiser en temps re?el les structures disponibles a? proximite? puis de payer la re?servation en ligne. Elle se charge e?galement de contacter des partenaires potentiels parmi une communaute? d'utilisateurs ou via des SMS d'invitation a? ses contacts. L'ide?e a de?ja? se?duit 2000 utilisateurs hebdomadaires qu'elle met en relation avec un re?seau de 10 structures de l'agglome?ration lilloise. Anybuddy, leur start-up fonde?e en juillet 2016, a opte? pour un business model en B to B : les salles de sport se re?fe?rencent sur la plateforme par un abonnement de 300 € mensuels. La start-up leur fournit en e?change une tablette tactile pour ge?rer leurs re?servations. "Un outil de lean management pour ge?rer le taux de remplissage", pre?cise Martial Guermonprez. Le trio pre?voit de de?gager un chiffre d'affaires de 500 K€ en 2018.
Base?e a? Euratechnologies, Anybuddy espe?re d'ici la fin de l'anne?e, proposer 100 structures a? sa communaute?. Dans un avenir proche, le concept, pour l'instant cantonne? au foot en salle, s'e?tendra vers les sports de raquette comme le badminton, le padel ou le squash. Une prochaine leve?e de fonds permettra de de?velopper de l’appli dans d'autres agglome?rations. E.V.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/06/2017 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrets glanés dans le mois.

Publié le 01/06/2017 Eco121

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 01/06/2017 Eco121

Verbatims

Les phrases glanées au cours du mois de mai.

Publié le 01/06/2017 Eco121

Portraits express

Publié le 01/06/2017 Eco121

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 01/06/2017 Eco121

Logistique : les Hauts-de-France montent en cadence

Externalisation massive de la pre?paration des commandes jusqu'au transport, explosion du e-commerce, course a? la re?duc- tion des de?lais, concentration : le moins qu'on puisse dire est que la logistique est sur une vague porteuse. Avec sa position ge?o- graphique de porte de l'Europe du Nord, la re?gion Hauts-de- France connai?t depuis quelques anne?es un ve?ritable a?ge d'or lo- gistique. Aujourd'hui, l'heure est aux me?ga-entrepo?ts, aux grands projets, et a? la cre?ation d'emplois a? gros bouillons. Notre enque?te.

Publié le 01/06/2017 Eco121

Hervé Montagne, le roi des toilettes mobiles

A 47 ans, Hervé Montagne ouvre une nouvelle phase dans le développement de son groupe Enygea, leader des toilettes autonomes en France. Ce passionné de chasse a le cap des 30 M€ dans le viseur.

Publié le 01/06/2017 Eco121

Les filiales à l’étranger de nos entreprises régionales

La CCI de Région Hauts-de-France a analysé le rayonnement des sièges sociaux de la région à l’international en répertoriant l’implantation de leurs filiales à l’étranger... La Chine monte en puissance.

Publié le 01/06/2017 Eco121

" Ce territoire a de belles choses à faire valoir ”

Françoise Paillous, ingénieure de formation, est la déléguée régionale du CNRS sur les Hauts-de-France depuis 2011. Eco121 a voulu rencontrer cette femme discrète pour mieux comprendre les enjeux de la recherche en région. Recueilli par Olivier Ducuing