Après le Bangladesh, Texeurop investit en Europe

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France

Le textile low cost fabrique? en Chine devient has been. Inflation des salaires, cou?t et temps d'acheminement et mauvais bilan carbone de?gradent la performance de l'Empire du milieu tandis que les gros efforts de compe?titivite? engage?s en Europe du Sud permettent a? nouveau de produire de fac?on rentable. C'est tout le pari de Texeurop, groupe textile discret base? a? Wambrechies. Sur place, une trentaine de personnes s'affairent entre bureau de style, design, suivi de production et services centraux. Mais l'entreprise compte au total 4000 salarie?s dans le monde dont 3200 sur une seule unite? bangladeshi, pre?s de Dakka. Et 100 au Portugal dans une usine construite l'an dernier pour 3 M€ (photo), Crescendo.

 

Le site permet de servir une nouvelle cliente?le pour des produits plus fashion, pour le pre?t a? porter en particulier, alors que l'usine de Dakka est de?die?e aux grandes se?ries. « Avec des salaires portugais a? 740 €, on arrive de?sormais a? e?tre plus compe?titif au Portugal qu'en Chine dans le tricotage circulaire », confirme Eric Sauvage , dirigeant-fondateur de l'entreprise, dans laquelle il est associe? a? Bertrand Bulteau.

« Je voudrais a? terme produire la? ou? on consomme ». Avec un autre avantage : les clients, qui rele?vent du retail textile (Brice, Jules, la Halle, Okai?di...) sont de plus en plus sensibles au « made in Europe ». L'an dernier, Texeurop a rachete? une unite? de non-tisse? a? Mazamet, Sotexto (30 salarie?s, 5 M€ de CA) qui retraite les de?chets textiles en literie, feutre horticole ou isolant. Elle est aujourd'hui en phase avance?e de ne?gociation pour reprendre une unite? de 100 personnes en Italie dans le tricotage-maille. « On aimerait bien investir en France », indique le dirigeant, qui n'a pas de cible identifie?e pour l'heure. Le de?veloppement de Texeurop est re?alise? en autofinancement, les profits e?tant pour l'essentiel re?investis. L'ensemble re?alise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 65 M€. Eric Sauvage espe?re arriver a? 85 M€ dans les trois ans avec l'apport de l'Europe du sud

O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

La diaspora nordiste rayonne-t-elle assez ?

4 millions d'habitants. Une identite? conviviale et accueillante. Une des re?gions les plus exportatrices de France et tre?s ouverte a? l'international. Des dizaines de milliers d'expatrie?s nordistes de par le monde : les ingre?dients sont re?unis pour jouer a? fond la carte de la diaspora. Mais hormis la Ch'tribu et son Ch'ti day, le paysage reste tre?s limite? et pas a? la dimension du Nord-Pas-de-Calais.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Pierre Mathiot : “J'ai le sentiment que ça ressemble à du marketing”

3 QUESTIONS A?... PIERRE MATHIOT directeur de Sciences Po Lille

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

EXCLU - Marc Roquette, ex-président de Roquette Frères : "L'humanité n'a besoin ni du nucléaire ni des énergies fossiles ! "

L'ancien pre?sident du ge?ant industriel Roquette Fre?res (2004-2012) et du po?le de compe?titivite? Nutrition-Sante?-Longe?vite? a la parole tre?s rare. Marc Roquette accorde a? Eco 121 une interview exclusive. En ligne de mire : la re?volution e?nerge?tique indispensable a? la survie de la plane?te, qui passe selon lui par une refonte comple?te de la fiscalite?, qui doit pe?naliser les nuisances des e?nergies fossiles, aujourd'hui non contenues dans leur prix. Rencontre avec un ex-capitaine d'industrie devenu porte-drapeau de la troisie?me re?volution industrielle.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

L'industrie re?gionale entre inquie?tude et espoir

Plusieurs fleurons industriels ont mordu la poussie?re ces dernie?res semaines, mais les indicateurs d'activite? s'ame?liorent.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Roquette s'offre un centre de de?veloppement pour doper son activite? pharmacie

Lestrem. Gros fabricant mondial d'excipients de me?dicaments, Roquette se dote d'un labo haut de gamme de?die? aux nouveaux besoins des “big pharma”.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Sahut-Conreur agglome?re son nouveau sie?ge a? la Sentinelle

Raismes. L'entreprise familiale cent-cinquantenaire investit 6 M€ et va cre?er 17 emplois.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Pocheco : La TRI pour les nuls

Les mots e?conomie circulaire, troisie?me re?volution industrielle (TRI), transition e?nerge?tique vous donnent la migraine ? Pocheco, leader franc?ais de l'enveloppe, a de?veloppe? sa recette qui conjugue performance e?conomique, pre?servation de la ressource et bien-e?tre au travail.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

La strate?gie des TPE sur un Plato

L'isolement et le rythme intense des petits patrons ne leur donnent souvent pas les moyens de penser leur strate?gie en profondeur. Le re?seau Plato a mis en place une ope?ration pilote dans le Hainaut sur ce sujet.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Les deux soeurs se jettent a? l'eau de Sowai?

Audrey Branly et Alison Duthoit. Boude? au de?part par les banques, leur concept de centre d'aquasports rencontre un succe?s fulgurant