Arnauld Dubois, pdg de Dhimyotis


arnaulduboisRien ne pre?destinait cet autodidacte a? l’univers des NTIC. Pourtant, cela fait biento?t 10 ans que ce natif du Me?lantois pre?side aux destine?es de l’entreprise Dhimyotis base?e a? Villeneuve d’Ascq et cre?e?e en 2005 par son associe? Yannick Leplard. Arnauld Dubois a rejoint l’aventure un an plus tard. « Nous nous sommes retrouve?s sur une ide?e commune : cre?er un syste?me d’authentification par te?le?phone portable. Le proble?me c’est que les te?le?phones n’e?taient pas assez intelligents », se reme?more ce chef d’entreprise atypique. Depuis, la socie?te? a de?veloppe? des solutions d’authentification et de signature e?lectronique certifie?es par l’Etat et adapte?es pour tout syste?me d’exploitation et navigateur. En juillet 2015, elle franchit une e?tape majeure en remportant un appel d’offres pour se?curiser les plateformes Internet de 15 ministe?res dont celles des impo?ts et des marche?s publics. Les commandes depuis s’enchai?nent et l’essor s’acce?le?re. Dhimyotis, emploie aujourd’hui 22 salarie?s et pre?voit d’en recruter 40 emplois courant 2017. Le petit Franc?ais qui trace sa route a? co?te? des ge?ants mondiaux attend dans les prochains mois une importante leve?e de fonds. « Compte-tenu des enjeux strate?giques, j'espe?re qu'elle se re?alisera avec un entite? europe?enne », souhaite le dirigeant qui vise rien moins que la place de leader europe?en. En conformite? avec le re?glement europe?en eIDAS et la norme franc?aise RGD, sa gamme Certigna de?ja? adopte?e par 10 000 clients permet d’authentifier un site et de se?curiser l’e?change de donne?es confidentielles sur le web. Ou de cre?er une ve?ritable carte d’identite? pour l’internaute et les personnes morales en vue de la signature d’un contrat ou d’un document. Une autre appli via un QR Code certifie un document nume?rique ou imprime?. mapreuve.com propose un dispositif nume?rique pour prote?ger les droits de cre?ations artistiques, litte?raires ou des inventions.

D’apparence sobre, l’homme ne conc?oit pas l’entreprenariat comme un ascenseur social ou un pre?texte a? flamber. Pluto?t un moyen de satisfaire sa curiosite? et son tempe?rament touche a? tout. « La notion de patron c’est « out » aujourd’hui ; On ne dirige plus tout seul mais dans le collaboratif », juge-t-il. Peu passionne? par les e?tudes supe?rieures, Arnauld Dubois a de?bute? sa carrie?re de serial entrepreneur dans l’organisation d’e?ve?nements sportifs. TLO (Temps Libre Organisation), sa premie?re entreprise, fonde?e en 1981, organisait des courses de planche a? voile et de course a? pied. Une expe?rience inestimable qui l’initie a? la recherche de partenaires et de financements. Des anne?es plus tard, il reste un grand sportif. C’est la cre?ation en 1986 d’un service minitel qui marque son entre?e dans les nouvelles technologies. Nous sommes alors a? la pre?histoire de la re?volution nume?rique. « Je me conside?re comme un transformateur. Mon fil conducteur, c’est la communication et d’e?tre pre?curseur de nouvelles technologies », confie-t-il sans modestie. « 3615 Ring » proposait d’acce?der aux 17 e?ditions du journal gratuit de petites annonces Inter 59. L’aventure durera deux ans. « Nous avons cre?e? un petit Internet. Nous e?tions pionniers mais en France a? l’e?poque les pionniers n’e?taient pas toujours les gagnants », analyse-t-il. En 1988, il se console dans
l’« audiotel », les services de nume?ros surtaxe?s. Phone Leader met ses serveurs a? disposition des prestataires. Son plus gros client :
le service me?te?o France. Dix ans plus tard, il cre?e Kirobo qui concevra pendant une de?cennie des distributeurs automatiques nouvelle ge?ne?ration. Des machines connecte?es a? Internet qui permettaient de graver des disques. En paralle?le, Arnauld Dubois s’autorise quelques incursions dans le domaine politique et musical. Aujourd’hui, le chef d’entreprise n’a rien perdu de cette a?me de me?ce?ne. Cet amateur d’art promeut ainsi des artistes inconnus sur son site Internet : mapreuve.com.

 

EV

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/12/2016 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets glanés en novembre.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Verbatims

Les petites phrases du mois.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Portraits express

Publié le 01/12/2016 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Photoreportage: dans les coulisses de Sasa Industrie

Chaque mois, Eco 121 braque ses objectifs sur une ETI de la re?gion. Ce mois-ci, focus sur Sasa industrie, fabricant de supports de cuisson anti- adhe?sifs pour les professionnels de la boulangerie et de la pa?tisserie.

Publié le 01/12/2016 Accueil

"Nous véhiculons de la french touch"

Questions à Rudy Boussemart, directeur général de Sasa Industrie

Publié le 01/12/2016 Accueil

Le Douaisis s’e?quipe d’un nouveau centre aquatique

La communaute? d’agglo du Douaisis inaugure le 17 de?cembre, “Source?ane”