Bic prépare l'avenir du crayon dans le Pas-de-Calais


Gonzalve Bich

 

Les services de communication étaient sur les dents le 23 octobre dans l'usine Bic de Samer, près de Boulogne. Tant de journalistes chez un champion de la discrétion, c'est stressant. Mais le jeu en valait la chandelle, et d'ailleurs le ministre de l'action publique Gérald Darmanin avait fait le voyage pour saluer « une entreprise familiale qui a choisi de rester en France ». Bic fabrique dans le Boulonnais depuis des décennies des porte-mines, des bic et autres feutres, et est engagée dans un transfert de ses activités de Boulogne-sur-Mer, dans une usine devenue obsolète, vers un site ultra-moderne à Samer. Pas question pour le groupe de délocaliser dans l'une ou l'autre de ses autres unités au Mexique ou au Brésil, pourtant moins chers. «Le nouveau site confirme l'ancrage historique du groupe dans la région, qui a vu naître les premiers ateliers de Conté », relève Gonzalve Bich (photo), directeur général adjoint et petit-fils du célèbre baron Bich, qui souligne que Bic fabrique en France 50% de la production mondiale, alors que le marché français n'en consomme que 8%. Deux nouveaux bâtiments ont été construits – soit 18 000 m2 de surfaces, portant le total à 30 000 m2, pour un investissement de 13,5 M€. Le parc machines a été enrichi, mais le groupe ne communique ni leur nombre ni l'investissement. Et un ultime bâtiment de 6000 m2 programmé en 2019 viendra clore le programme Samer 2020 appelé à transférer l'intégralité des productions de Boulogne.

usine Bic

Le site représentera alors une des plus grosses usines du groupe -qui en compte 27 dans le monde, avec 250 salariés, la production de 500 millions de crayons Evolution, 200 millions de Bic Matic et 120 millions de feutres. Mieux, l'unité du Pas-de-Calais deviendra centre d'expertise mondial du groupe en matière de produits graphites et de coloriage.

O.D

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 05/11/2017 Accueil

Pierre Coursières, président du Furet du Nord: «  On ira le plus vite possible aux 100 M€  »

Alors que le Furet du Nord (420 salariés, 90 M€ de CA) vient d'ouvrir son 17e magasin, à Saint Quentin-en-Yvelines, Eco121 interroge son président Pierre Coursières.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets glanés au mois d'octobre.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Portraits express

Les deux portraits express du mois.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Olivier et Sophie Lebreuilly multiplient les pains et les boulangeries

Ce couple parisien a décidé une reconversion inattendue dans la boulangerie. Trois ans après, ils sont 120 salariés et veulent doubler en un an.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Jean-Pierre Letartre : "Les Anglais sont toujours dans l'Europe!"

Le président depuis un an du Comité Grand Lille vient de conduire une délégation exceptionnelle à Londres dans le cadre du Brexit. Un seul objectif : créer du réseau et du business. Pour celui qui est aussi le président d'EY France, la dynamique métropolitaine doit entraîner toute la région.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Bureaux: Le marché métropolitain en pleine euphorie

Les anne?es de crise sont (tre?s) loin. Le marche? du tertiaire lillois affiche une sante? insolente qui le positionne au deuxie?me rang de province apre?s Lyon.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Promenade de Flandre ouvre ses 45 boutiques

Neuville-en-Ferrain. Le retail park transfrontalier a e?te? enfin inaugure? dans la ZAC de Petit-Menin. Ce complexe de 60 000 m2 va ge?ne?rer 650 emplois.