Bonduelle grossit de plus d'un tiers avec une acquisition majeure outre-Atlantique

bonduelle

 

 

 

Le communiqué est sobre. Pourtant, la croissance externe que s'offre le groupe nordiste Bonduelle est tout simplement historique. Bonduelle va en effet croquer l'américain Ready Pac Foods : cette entreprise californienne est rien moins que le leader américain des salades en portion individuelle, avec ses quatre usines, ses 3500 salariés (Bonduelle en compte 10 000) et ses 800 M$ de chiffre d'affaires. Grosso modo, c'est donc un bond de 38% de ventes que va opérer mécaniquement le groupe familial avec cette acquisition dont les conditions ne sont pas dévoilées.

Outre son importance intrinsèque, cette opération, présentée comme « parfaitement compatible avec le profil financier de Bonduelle », bouleverse le profil du leader mondial du légume. Avec deux changements majeurs : primo, les Etats-Unis deviendront ainsi le premier pays de Bonduelle, qui avait déjà beaucoup investi en Amérique du Nord depuis quelques années. Le groupe y affiche déjà pas moins de 11 sites industriels dont 3 aux Etats-Unis (Wisconsin et New York) et un site de conditionnement (New York). Par ailleurs, le frais devient le premier métier de Bonduelle avec cet apport majeur. Secundo, cet apport considérable dans l'univers de la salade en portion fait du segment frais le premier métier de Bonduelle. Or le secteur du légume frais préparé jouit d'une croissance rapide.

Techniquement, Ready Pac Foods devient la 5e business unit de Bonduelle, au côté de Bonduelle Europe Long Life (BELL), Bonduelle Fresh Europe (BFE), Bonduelle EurAsia Markets (BEAM) et Bonduelle Americas (BAM), dédiée aux conserves et au surgelé outre-Atlantique.

L'opération propulse du même coup le chiffre d'affaires du groupe nordiste, né en 1853, très au-delà du plafond de 2 milliards que le groupe n'arrivait pas à franchir depuis plusieurs années. Mathématiquement, Bonduelle devrait en effet dépasser les 2,7 milliards d'euros de ventes et conforter très largement son rang de leader mondial.

OD

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 22/02/2017 Accueil

Emploi cadre : légère baisse des recrutements en 2016

D’après l’Apec, les recrutements de cadres ont diminué de 3% en région pour 3540 postes de cadre créés.

Publié le 21/02/2017 Accueil

Lille-Amsterdam par les airs

Air France reliera Lille au hub mondial de Schiphol à partir du 8 avril, par un Embraer 145.

Publié le 17/02/2017 Accueil

Pôle Emploi et la Chambre des métiers mobilisés en faveur de l'artisanat

Mercredi, Nadine Crinier, directrice régionale Pôle Emploi et Alain Griset, président de la chambre régionale des métiers et de l'artisanat, ont signé hier une convention pour développer l'emploi dans l'artisanat.

Publié le 16/02/2017 Accueil

L'UTC et l'IMT Lille dans le top 20 français des écoles d'ingénieurs

L'UTC se positionne juste derrière l'X, l'IMT Lille Douai se place 19e.

Publié le 15/02/2017 Accueil

L'Ademe a soutenu 408 projets en région l'an dernier

Avec l'effet levier, les 66 M€ engagés par l'Adème ont permis 211 M€ d'investissements en Hauts-de-France autour de la transition énergétique et écologique.

Publié le 14/02/2017 Accueil

Louvre-Lens : Maisons& Cités signe avec Esprit de France un hôtel 4 *

C'est un groupe spécialisé dans les hôtels dans des bâtiments historiques qui relève le défi de créer un établissement 4 étoiles dans un ensemble de logements miniers, en face du Louvre-Lens.

Publié le 13/02/2017 Accueil

Thomas Lierman, le nouveau visage de Nacarat

Thomas Liermann a conduit toute sa carrière chez Rabot-Dutilleul dont il prend désormais la tête de la filiale majoritaire Nacarat

Publié le 13/02/2017 Accueil

La MEL adopte son budget 2017

La Mel s'est dotée de son budget 2017, à hauteur de 1,6 milliard d'euros dont 438 M€ en dépenses d'investissement.

Publié le 10/02/2017 Accueil

Tristan Borne prend la tête d'Arc France

Le numéro un mondial des arts de la table se dote d'un nouveau patron pour la France, Tristan Borne, un homme issu de l'industrie du chocolat.

Publié le 10/02/2017 Accueil

Eupec préserve 60 emplois malgré la crise

Confrontée à un marché sinistré, la société gravelinoise spécialisée dans le revêtement de pipelines a signé un accord en décembre avec la Cfdt pour pérenniser l’activité.