BPI France s'est démultipliée en 2020

Région. La banque publique, bras armé de l'Etat, a tourné à plein régime pour accompagner une économie très chahutée par la crise sanitaire. 2021 suit le même rythme.

 

BPI France n'a pas chômé en 2020, à l'heure où notre économie était profondément ébranlée par les mesures d'exception de la crise sanitaire et les fermetures administratives. La banque publique d'investissement s'est démenée tous azi- muts de façon contra-cyclique pour jouer les pompiers : pour preuve, elle a assuré l'an dernier la mise en œuvre de Prêts garantis par l'Etat (PGE) à hauteur de 7 mds€ dans notre région, au profit de pas moins de 38 000 entreprises. La banque a aussi déployé une série de « prêts patients », avec des différés de remboursement de deux ans, comme le prêt Rebond mis en place avec la Région (225 entreprises servies, 24 M€), ou le prêt Vert, sur un horizon de 10 ans.

Sur l'ensemble de son périmètre, elle aura injecté directement 1,6 md €, qui ont permis de mobiliser plus du double de financements (3,4 mds €). Son activité de financement de court terme (en Dailly) a fortement progressé pour atteindre 476 M€, tandis que l'innovation a doublé. L'activité garantie a sensiblement reculé (-26%), un mouvement lié au déploiement national des PGE par ailleurs, ainsi que l'assurance crédit, pour l'international, alors que l'assurance de change a au contraire quadruplé, à hauteur de 78 M€. Les financements liés à l'innovation ont quant à eux doublé, passant à 142 M€, au profit de 385 entreprises.

9 prises de participation

Même l'activité en fonds propres s'est bien tenue, avec 9 prises de participations en direct (ou réinvestissements) l'an dernier, à l'exemple du groupe Deslog à Dunkerque, en plus des interventions indirectes à travers les différents fonds dont BPI est souscripteur. BPI est également rentrée au capital du fonds régional de retournement Reboost. « Parfois il y a une notion de taille de ticket, et de croissance. Pour une entreprise en croissance externe ou sur un marché porteur, on va mettre les watts pour qu'elle aille plus vite », précise le nouveau directeur régional Yannick Da Costa. Et la crise du moment est source d'opportunités. « Les entreprises en croissance passent mieux les crises. On voit beaucoup de rapprochements d'entreprises, il y a forcément des opportunités », estime Sébastien Robert-Charrerau, directeur régional à Amiens.

La fin des perfusions publiques sur l'économie française va-t-elle signer une envolée du risque ? Les dirigeants de BPI se veulent rassurants à court terme. «Les entreprises ont de la trésorerie, notamment grâce au PGE. Je ne suis pas persuadé qu'il y ait beaucoup plus de défaillances en 2021. Mais il faudra être vigilant sur la sinistralité dans deux ou trois ans », admet Yannick Da Costa.

Pour l'année en cours, la banque veut accélérer encore la digitalisation du parcours client, poursuivre la mise en œuvre du plan de relance dans tous les domaines stratégiques, via nombre d'appels à projets, soutenir la « frenchfab » et les territoires d'industrie. Au menu également, le déploiement de la « banque du climat », un des axes du plan de relance. Depuis septembre, un diagnostic Eco-Flux est du reste proposé aux entreprises pour établir un état des lieux et une stratégie environnementale

 


Relance industrielle

Le programme Territoires d'industrie est opérationnel depuis le 4e trimestre 2020 et décolle vite. Au 4 mars, BPI avait déjà financé 49 projets industriels, avec un effet levier considérable : pour 25 M€ de subventions, l'investissement total permis atteint 253 M€. Ces projets sont par ailleurs porteurs de 1678 emplois.

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Crédit Michel Chretinat
Publié le 26/04/2021 Guillaume Roussange Actualités

La plan du Domaine de Chantilly pour l'après-crise

Sorti du rouge grâce à l'intervention de l'Etat, le Domaine de Chantilly se prépare à la réouverture et au changement de clientèle induit par la crise du Covid. Un plan d'action est prêt à être déployé.

Publié le 21/04/2021 Olivier Ducuing Actualités

Bridgestone passe les clés de son site à Log's

Etape décisive ce jour dans la construction d'un nouvel avenir au site Bridgestone de Béthune. Un accord est signé pour sa reprise par SIG, filiale de Log's.

Publié le 16/04/2021 Olivier Ducuing Actualités

Transports : Coquelle fait coup double

Le groupe régional de transport s'adjuge Oberson, dans le Jura, ainsi qu'un commissionnaire de transport du Nord, Sotrimpex. Un total de 17 M€ d'activité supplémentaire.

Patricia Lavocat-Gonzales, directrice générale, et Laurent Poupart, président de Groupama Nord Est
Publié le 16/04/2021 Olivier Ducuing Actualités

Groupama marqué par la Covid et les aléas climatiques en 2020

L'assureur mutualiste a subi en 2020 la Covid et les aléas climatiques. La crise sanitaire a entraîné une mobilisation financière de plus de 14 M€. Son résultat plonge de plus de 46% mais demeure positif, à 7,3 M€.

Publié le 16/04/2021 Guillaume Roussange Actualités

Drekan pourrait relocaliser chez nous les productions de l'israélien VRT Power

Beautor (Aisne). Le spécialiste des équipements électriques industriels rapatrie en Europe les activités de sa nouvelle acquisition, l'israélien VRT-Power. Le site n'est pas encore arrêté, mais son usine axonaise devrait en bénéficier.

Publié le 15/04/2021 Olivier Ducuing Actualités

Le Fresnoy saoudien

Le studio national des arts contemporains du Fresnoy, à Tourcoing, prête son concours à la création d'une grande école d'art dans le nouveau quartier culturel de Ryad, à la demande du ministère de la culture saoudien, avant la fin de l'année. Il ne s'agira pas d'un essaimage mais «d'une « consultance importante » sur le projet pédagogique, le recrutement des enseignants, l'achat d'équipements notamment, nous explique Alain Fleischer, emblématique directeur de l'école d'enseignement artistique et audiovisuel. De quoi aussi garnir les recettes de l'école. Celle-ci porte un autre grand projet, qui pourrait être inscrit au prochain contrat de plan Etat-Région, un « studiolab international » avec de nouveaux bâtiments, pour accueillir des scientifiques sur la relation art-sciences. A suivre !

On note une poussée de la production industrielle en mars, avec une perspective positive .
Publié le 15/04/2021 Olivier Ducuing Actualités

Conjoncture : l'activité a résisté au confinement en mars

Malgré le reconfinement à la mi-mars, l'activité s'est bien tenue en mars, selon la dernière enquête mensuelle de conjoncture de la Banque de France.

Toute la France de l'intérim est dans le rouge sur les deux premiers mois de l'année, les Hauts-de-France réalisant toutefois une des meilleures performances, devancée seulement par Grand Est et Centre Val de Loire.
Publié le 15/04/2021 Olivier Ducuing Actualités

Le redémarrage de l'intérim brutalement stoppé en février

Après un léger rebond de l'emploi intérimaire en janvier, les Hauts-de-France ont replongé en février. Néanmoins leur performance sur les deux premiers mois est nettement meilleure que la moyenne française.

Gauthier Mazure est le directeur d'investissement du nouveau bureau lillois
Publié le 14/04/2021 Olivier Ducuing Actualités

Le fonds lyonnais Capelia pose ses valises à Lille

Un nouveau fonds d'investissement rejoint la place nordiste. Il s'agit du lyonnais Capelia, qui vise des tickets de 1 à 7 M€ dans les entreprises, y compris en position majoritaire. C'est Gauthier Mazure, un ancien de la BPN, qui va piloter les investissements nordistes.

Publié le 09/04/2021 Olivier Ducuing Actualités

Maintenance prédictive : DiagRAMS Technologies lève 1,7 M€

La start up lilloise, née en 2019, affiche de grosses ambitions dans le domaine de la maintenance précitée pour l'industrie grâce à sa solution logicielle.