Caisse d'Epargne: Les établissements picards et nordistes scellent leur union

caisse d'epargneLe chantier aura duré 18 mois. C'est maintenant chose faite. Depuis lundi, la Caisse d'Epargne Nord-France-Europe et la Caisse d'Epargne Picardie ont fusionné leurs réseaux et leurs effectifs pour former la Caisse d'Epargne Hauts-de-France. La nouvelle entité, chapeautée par un comité de direction de 6 membres, représente à elle seule un encours de crédit de 20,6 mds€ pour 3,5 mds€ de capitaux propres et a dégagé en 2016 un produit net bancaire (le chiffre d'affaires des banques) de 740 M€. Par cette fusion, la banque entend anticiper les futures mutations du secteur bancaire et les attentes de la clientèle. La Caisse d'Epargne Hauts-de-France ne suivra pas d'organisation centralisée. Le site d'Amiens gardera 350 collaborateurs et hébergera les filières crédit et flux, ainsi que les services informatiques et qualité. Ceux de Lille et de Lens (550 collaborateurs) gèreront les fonctions risque,  supports, les directions financière et RH. Une concentration territoriale des métiers qui n'est pas sans conséquence sur les effectifs. 340 des 3300 collaborateurs devront changer de métier. A noter que la banque prévoit également de réduire la voilure au niveau des fonctions supports pour passer de  900 collaborateurs à 720 d'ici 2019. " Notre pyramide des âges va nous le permettre", affirme Alain Denizot, président du directoire de la nouvelle banque qui revendique d'être la seule dont le périmètre correspond exactement à celui de la nouvelle région administrative.

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/05/2017 Eco121

Edito n°71- Mai 2017

Publié le 01/05/2017 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrets du mois.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Verbatims

Les phrases glanées au mois d'avril.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Portraits express

Publié le 01/05/2017 Eco121

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Fiscalité locale: 3,5 mds€ prélevés sur les entreprises en 2015

Le Medef Hauts-de-France vient de publier son barome?tre de la fiscalite? locale. Constat inquie?tant : la contribution des entreprises aux collectivite?s a grimpe? de 13,3 % entre 2011 et 2015.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Antonio Molina: "Innover, c'est pour tout le monde !"

Le fondateur du groupe Ma?der, devenu leader mondial des peintures ferroviaires, est aussi pre?sident du po?les de compe?titivite? des mate?riaux Matikem, de l'institut d'excellence IFMAS, du nouvel Institut Ceebios sur la biomime?tique a? Senlis, et membre du think tank « La Fabrique de l'industrie ». Il vient aussi de faire l'objet d'un livre, “la saga de l'innovation”. Cet ardent de?fenseur de la troisie?me re?volution industrielle de?plore le manque de moyens pour de?velopper le chai?non manquant dela preuve de concept entre la recherche et l'industrie.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Hauts-de-France: La résilience au coeur

Lille et le désert des Hauts-de-France? Oui et non. Derrière la dynamique métropolitaine, qu'on rencontre ailleurs en France et en Europe, les territoires secondaires peuvent trouver leur voie. La Région a montré dans le passé une incroyable capacité de rebond. Entre les contrats territoriaux signés par l'Etat, une stratégie régionale qui se met en place, le volontarisme d'élus locaux et l'expérimentation, le rebond est possible. La preuve par l'exemple.

Publié le 01/05/2017 Eco121

“Il faut de l'inge?nierie, des moyens, et une vision strate?gique”

Vale?rie Le?tard, premie?re vice pre?sidente du Conseil re?gional, de?le?gue?e aux solidarite?s avec les territoires, se?natrice du Nord, ancienne pre?sidente de Valenciennes me?tropole.