Campus Gare: Roubaix renforce son statut de ville étudiante

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France

Six ans apre?s l’arrive?e de l’EDHEC sur son territoire, Roubaix peut se targuer d’he?berger enfin un po?le universitaire digne de ce nom. « Nous sommes sur un équipement qui va changer la donne. Nous avions des étudiants disperses dans toute la ville », se re?jouit Guillaume Delbar, maire de Roubaix. Sorti de terre entre la gare Jean Lebas et l’avenue des Nations unies, l’ensemble de 7650 m2 aura ne?cessite? un investissement de 13,2 M€ soutenus par la MEL et la Re?gion Hauts-de-France (8,2 M€ et 4 M€) mais aussi la ville de Roubaix (1M€), sous maitrise d’ouvrage d’Eiffinov, filiale d’Eiffage dans le cadre d’un partenariat public-prive? avec la communaute? d’universite?s et d’e?tablissements.

Retenir les étudiants
Le ba?timent principal rassemble l’Institut du marketing, du management et de la distribution (IMMD) et l’UFR de langues e?trange?res applique?es (LEA), deux unite?s de?pendantes de Lille 2 et Lille 3 et implante?es depuis 30 ans a? Roubaix. «Dans les anciens locaux, nous n’avions pas de visibilite?. Nous étions dans un bâtiment historique mais sans salle de réunion pour accueillir nos partenaires, indique Marie-He?le?ne Fosse Gomez, directrice de l’IMMD, cela me permet d’avoir tous les étudiants sous le même toit. J’avais des étudiants sans salle fixe. Nous devions louer ou nous faire prêter des locaux notamment par la fac de pharmacie ». Les deux entite?s organisent de?ja? des se?minaires et des journe?es d’e?tudes en commun, en plus de partager le labo Mercure inaugure? a? Blanchemaille. Elles cohabiteront de?sormais dans le ba?timent principal e?quipe? d’un grand amphithe?a?tre, deux salles de cours gradine?es, une toute nouvelle bibliothe?que. L’IUT C devrait biento?t les rejoindre sur le site ou? il disposera de son propre ba?timent.
Le programme comprend en outre 220 logements e?tudiants, un restaurant universitaire, un ho?tel B&B et 193 logements. De quoi insuffler un nouveau dynamisme au quartier de l’Alma. « Cela va changer beaucoup de choses et cela identifie Roubaix comme ayant un vrai quartier étudiant. Cela va apporter du renouveau. Des commerc?ants ont anticipé l’arrivée des étudiants. Je veux continuer ce qui a été  fait pour que la ville soit un terrain de jeu pour les événements étudiants », poursuit Guillaume Delbar. A l’avenir, tout le de?fi consistera a? retenir des e?tudiants plus attire?s par la vie lilloise. « Il faudra lancer des nouveaux événements pour intégrer les étudiants dans le projet de ville », ajoute l’e?dile.

Etienne Vergne

 

Fusion des universités : Acte III

La fusion des trois universite?s, chantier lance? il y a quatre ans, suit son cours. Elle devrait e?tre effective au 1er janvier 2018. Pour l’instant, l’entite? n’existe que sous forme de logo dans les supports de communication et les publications scientifiques. En septembre, les conseils d’administration ont franchi une nouvelle e?tape en adoptant une se?rie de textes portant sur l’accompagnement des personnels et celui des services. « Nos personnels sont en situation de savoir où ils seront et ce qu’ils feront », affirme Xavier Vandendriessche, pre?sident de l’Universite? de Lille Droit et Sante?. Les trois administrations s’attaqueront dans les prochains mois a? une phase plus de?licate et politique : la pre?paration des statuts. « Cela ne sera pas techniquement faisable en décembre. Nous voudrions courant décembre-janvier présenter un projet à nos conseils d’administration pour déclencher la dernière phase du processus », indique Fabienne Blaise, pre?sidente de l’Universite? de Lille, Sciences Humaines et Sociales.
Par ailleurs, malgre? ses e?checs successifs, Lille n’a pas renonce? a? inte?grer le club tre?s se?lect des « Idex ». Un nouveau projet sera de?pose? en novembre 2016 avant une audition au mois de fe?vrier. « Nous avons tire? les lec?ons de ce qui nous a e?te? explique? par le jury », assure Fabienne Blaise.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Pas de retour de la croissance sans un retour à l’industrie. Par André Beirnaert

Où l'ancien président de l'UIT Nord, du pôle UpTEx et fondateur du CETI, et toujours président des Maisons de Mode, défend le retour de l'industrie dans le "top of mind" collectif français.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrets glanés au cours du mois de septembre.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Top et Flop

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Verbatims

Les petites phrases du mois.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Portraits Express

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Interview de Christophe Itier, dirigeant de la Sauvegarde du Nord: "L’association est une entreprise et il faut l’assumer !"

Dirigeant de La Sauvegarde du Nord depuis 2010, Christophe Itier vient de prendre la te?te du Mouvement des entrepreneurs sociaux (MOUVES). A l'heure ou? la disette des budgets publics se?vit, il e?voque pour Eco121 sa vision d'une action sociale plus proche des entreprises. Et son engagement derrie?re Emmanuel Macron.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Un World forum multisite pour 2016

Du 10 au 14 octobre, le grand rendez-vous annuel de l'e?conomie responsable questionne le monde de l'entreprise sur un environnement en mutation constante.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/10/2016 Eco121

Intermarche? fait gonfler son usine de pain

Beuvry. Les Mousquetaires investissent 20 M€ dans leur unite? nordiste qui va s'orienter vers des productions a? plus forte valeur ajoute?e.