Caterpillar sacrifie son site arrageois

caterpillarQuand Caterpillar tousse, c'est tout un pan de l'industrie re?gionale qui s'enrhume. L'an dernier, le ge?ant ame?ricain se de?sengageait brutalement du fabricant de cabines Tim sauve? de justesse par la reprise de Fil Filipov. De?but septembre, FPF Services, sous-traitant indirect, e?tait place? en liquidation judiciaire. C'est maintenant au tour de sa propre usine de Monchy-le-Preux de pa?tir de la restructuration mondiale du groupe. Mi-septembre, Caterpillar a annonce? son intention de fermer le site de Caterpillar Transmissions France, pour de?localiser en Irlande du Nord et au Bre?sil. 67 salarie?s et 11 inte?rimaires y assemblent les boi?tes de vitesses pour des engins de chantier ou d'extraction minie?re. Le projet, soumis a? consultation, pre?voit un arre?t de la production vers la fin du premier trimestre 2018 avant fermeture en de?cembre. La fin de l'usine impacterait e?galement 10 a? 20 emplois chez les sous-traitants. "Les quatre dernie?res anne?es n'ont pas e?te? bonnes. Le chiffre d'affaires est passe?de 66md$ en 2012 a?38md$ l'an dernier. C'est beaucoup d'argent ! Sur tous nos produits et services, nous avons une baisse de la demande", justifie Erik De Leye, communicant de Carterpillar sur la zone Europe, Afrique et Moyen-Orient.

Du co?te? du personnel, la nouvelle ne surprend qu'a? moitie?. Les nuages s'accumulaient depuis plusieurs anne?es. L'an dernier, le groupe avait de?cide? de transfe?rer une chai?ne de production en Inde. Et "depuis la fermeture du site Gosselies pre?s de Charleroi [en sep- tembre 2016 N.D.L.R], nous avons su que c?a sentait mauvais pour nous", te?moigne Jean-Franc?ois Pierrot, de?le?gue? CGT au comite? d'entreprise.

80K€ verse?s par la Communaute? urbaine d'Arras

En 2014, l'usine s'e?tait agrandie d'un nouveau ba?timent logistique de 3000 m2. Un investissement soutenu par l'Etat, la Re?gion et la Communaute? urbaine d'Arras qui s'e?tait engage?e a? verser 200 K€ contre une promesse de 30 cre?ations d'emplois non respecte?e. La collectivite? n'a verse? que 80K€ et entend re?clamer le remboursement. " Je ne suis pas d'accord avec leur choix mais je ne peux pas faire grand chose", de?plore Philippe Rapeneau, pre?sident de la CUA qui ne de?sespe?re pas de trouver rapidement un repreneur. " Je ne veux pas que c?a se trans- forme en Whirlpool. Nous ne sommes pas sur cette e?chelle la? !" Les ne?gociations s'e?chelonneront sur les deux prochains mois. " Nous restons sereins et dignes jusqu'a? l'ouverture des ne?gociations sur les cellules de re- classement et les indemnite?s. Si on nous prend pour des imbe?ciles il y aura des actions", pre?vient Jean-Franc?ois Pierrot.

E.V.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 02/10/2017 Eco121

Aquaculture: InnovaFeed va élever des mouches pour sauver les océans

Cambrésis- Originaire de l'Essonne, la start-up InnovaFeed démarrera en octobre une unité de production de larves de mouches pour salmonidés d'élevage.

Publié le 02/10/2017 Eco121

L'Iéseg dope son campus parisien

Rentrée 2017 chargée pour la business school de la Catho qui inaugure un nouveau bâtiment à La Défense et renforce son corps académique.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Charles-René Tandé : "Il faut considérer le conseil comme un véritable investissement"

Le président depuis mars du conseil national de l'Ordre des experts comptables vient d'organiser à Lille le congrès annuel qui a rassemblé le quart des experts comptables de l'Hexagone. L'occasion pour Eco121 de l'interroger sur les grands enjeux de la profession et le rapport des experts- comptables avec les chefs d'entreprise. Rencontre. Propos recueillis par Olivier Ducuing

Publié le 02/10/2017 Eco121

Seine Nord : coup de poker gagnant ?

Régionaliser le canal : la proposition, inédite et pressante, lancée par Xavier Bertrand pour sauver Seine Nord, a été reçue 5 sur 5 à Matignon

Publié le 02/10/2017 Eco121

La Région redessine son offre financière aux entreprises

Le conseil régional crée Hauts-de-France Financement pour rendre plus lisible et efficiente ses dispositifs de financement avec 18 partenaires.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Chimie : Croda active 18 M€ dans une nouvelle ligne

Chocques. Le groupe britannique a choisi son usine nordiste pour développer une nouvelle technologie qui va doper la capacité du site de 20%.

Publié le 02/10/2017 Eco121

DMT crée une usine de plaques de plâtre

Dunkerque. L’exploitant d’un terminal multivracs va investir 40 M€ dans une unité de production de matériaux de construction sur le Port Est. 70 emplois directs et 250 indirects à la clef.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Battais reprend la main avec Nord Capital

Les dirigeants familiaux rachètent les parts du fonds Ardens, au côté de Nord Capital Partenaires

Publié le 02/10/2017 Eco121

Neu s'adjuge le danois JKF Industri

La Chapelle d'Armentières. Le pôle du traitement de l'air du groupe SFPI réalise une très grosse acquisition à travers le danois JKF Industri et ses 280 salariés.