Clinitex, le bien-e?tre du salarie?, cle? de performance

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
 
Thierry Pick entoure? de 3 de ses enfants

“Atypique » est encore un euphe?misme insuffisant pour pre?senter Clinitex. L'entreprise de nettoyage industriel est ne?e il y a 35 ans a? l'initiative de Thierry Pick. Elle est devenue une belle ETI, conforte?e par une croissance externe d'opportunite? mene?e a? bien en novembre dernier avec le rachat de Crocus, a? Ennevelin, avec 500 collaborateurs et un chiffre d'affaires de 5,4 M€. un rachat mene? «sans garantie de passif et sans audit», s'amuse le dirigeant, qui voulait gril- ler la politesse a? ses concurrents. Clinitex compte de?sormais 1200 e?qui- valent temps plein. Elle re?alise un chiffre d'affaires de 30 M€, en hausse de 25% en 2015, et elle vise les 3000 fiches de paie en 2017, avec de nouvelles implantations a? Melun, mais aussi a? Lyon et peut-e?tre a? terme Toulouse et Marseille. La socie?te? a aussi engage? une petite diversification dans le domaine des micro-cre?ches de type Montessori, activite? porte?e par Sidonie Coisne-Pick, l'une des trois enfants de Thierry Pick entre?s dans le groupe familial.

 

Aplatissement hie?rarchique

 

Autant dire que l'entreprise a une croissance nettement supe?rieure au marche? du nettoyage (plat), avec en outre une rentabilite? supe?rieure : sa marge est de 2% quand celle de la profession tourne pluto?t a? 1%. Pour autant, ce de?veloppement n'est pas le fruit d'une strate?gie de croissance structure?e. « C'est curieux de se dire que c'est parce qu'on n'a pas vise? un objectif qu'on l'a atteint », admet le dirigeant pour qui la priorite? absolue est le bien-e?tre des collaborateurs. Et ce n'est pas qu'un discours. Cela commence par l'aplatissement maximum des niveaux hie?rarchiques. «Pour nous, le comite? de direction ne dirige pas, il donne la direction », note son fils Edouard, directeur des ope?rations. Conse?quence : pas de DRH, pas de DAF, pas de directeur marketing (et donc des gros salaires en moins). Les portes sont ouvertes, le tutoiement la re?gle, les commerciaux ont une autonomie comple?te pour fixer leurs prix. Le personnel, aux trois quarts en temps partiel, est cependant en CDI a? 91%. Le personnel peut proposer des CV en cooptation et des primes lui sont verse?es si un recrutement en est issu. Tous les salaires des collaborateurs sont transparents sur l'intranet de l'entreprise, tout comme ses performances e?conomiques. Et Clinitex va jusqu'a? mettre en place des se?ances de sophrologie dans ses agences.

Fier de son «management non conforme», Thierry Pick fonde le fonctionnement de l'entreprise sur la confiance. une culture tre?s spe?cifique qu'il a d'ailleurs fallu inculquer aux nouveaux collaborateurs venus de chez Crocus. « Chez eux tout le monde se vouvoyait, les portes e?taient ferme?es, leurs codes e?taient totalement diffe?rents, c?a nous a pique? aux yeux, raconte le dirigeant. Les salarie?s ont du apprivoiser la liberte? ». une enque?te de bien-e?tre mene?e en 2015 par un cabinet inde?pendant a re?ve?le? que 98% des collaborateurs se de?claraient heureux dans leur travail. Et que 97% des clients se disent satisfaits.

La diffe?rence Clinitex devient me?me un avantage concurrentiel, estime Thierry Pick. Explication avance?e : «on promet des laveurs de vitres souriants»! O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Bruno Bonduelle: Enfin, une vraie tour dans la skyline d'Euralille !

Bruno Bonduelle réagit au projet immobilier de la MEL.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Edito- n°61-mai 2016

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Indiscretions

Les indiscrets glanés au mois d'avril.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Top et flop

Les hauts et les bas du mois.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Verbatims

Les petites phrases du mois.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Portraits express

Christian Brébant et Vincent Logerot prennent du galon.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Photoreportage: Dans les coulisses d'Anios

Comme tous les mois, Eco 121 vous emme?ne a? la de?couverte des Entreprises de Taille interme?diaire de la re?gion, dont la taille critique permet des ambitions fortes en matie?re d'innovation, d'international et in fine de de?veloppement. Focus aujourd'hui sur les laboratoires Anios, leader en de?sinfection hospitalie?re.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Interview de Michel Seydoux, président du Losc: "Je ne voudrais pas qu'une multinationale s'empare de nos valeurs métropolitaines”

Le pre?sident du LOSC, dont les re?sultats sportifs se redressent nettement en cette fin de saison, veut retisser les liens du club avec les entreprises re?gionales. Dans un contexte de business model du foot toujours aussi tendu en France, celui qui se dit a? la te?te d'une grosse Pme e?voque aussi l'avenir du club. Rencontre.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/04/2016 Eco121

Kiabi e?toffe son re?seau de magasin

Hem. L'enseigne textile de la galaxie Mulliez a progresse? de 6,7% en 2015. Elle veut ouvrir 25 boutiques en 2016 dont les trois quarts a? l’international.