Commerces à Lille : l'incendie couve

 
 

Helene natier

 

Près d'un an après la mise en place catastrophique d'un plan de déplacements urbains improbable, atténué depuis par quelques mesures correctrices, la révolte couve à nouveau chez les commerçants du cœur de Lille. Les fermetures se multiplient (Façonnable rue Esquermoise, sept rideaux baissés rue basse d'ici septembre...), la situation sociale se dégrade (35 emplois supprimés), tandis que les travaux engagés rue basse - jusqu'en juin 2018- vident les magasins et mettent les esprits à cran, notamment après un arrêté municipal interdisant aux commerçants d'organiser un pique-nique de protestation dans la rue. Ceci après la suspension de la Braderie en septembre pour cause d'état d'urgence. Une nouvelle fédération commerciale, la Ficomel, qui se veut totalement indépendante de la mairie, a vu le jour pour porter la voix de commerçants à bout de patience devant la situation actuelle mais aussi des projets évoqués tels la piétonnisation de la place du Lion d'or ou la mise à deux fois une voie du boulevard Carnot, pénétrante majeure dans la capitale régionale. 150 commerçants dont des poids lourds (Furet du Nord, Méo, Hermes, Swarovski, Brasserie André, Clément Marot...) se sont agrégés dans ce pool présidé par Hélène Natier (photo). «Il faut sortir de ce déni de réalité par rapport à ce qui se passe à Lille», déclare-t-elle. De son côté, la mairie paraît se braquer sur ce dossier, considérant que les commerces qui ferment étaient déjà en difficulté, notamment du fait du développement du e-commerce, tout en essayant d'allumer des contre-feux. Fin juin, elle lançait un plan d'accompagnement des commerçants en centre ville. Reste à savoir si cela sera suffisant pour désamorcer une colère très vive des commerçants qui craignent pour l'attractivité de la ville

O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/07/2017 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets du mois.

Publié le 01/07/2017 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop de l'été.

Publié le 01/07/2017 Accueil

Verbatims

Les phrases glanées au mois de juin.

Publié le 01/07/2017 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 01/07/2017 Accueil

Conjoncture : Embellie confirme?e pour l'e?conomie re?gionale en 2016

Malgre? une situation contraste?e selon les secteurs, le dernier bilan annuel de l'Insee montre une reprise de l'e?conomie re?gionale.

Publié le 01/07/2017 Accueil

Raouti Chehih: " Nous allons damer le pion à bien d'autres régions"

Au moment ou? Euratechnologies va se transformer en socie?te? d'e?conomie mixte avec de nouveaux moyens, son emble?matique directeur dresse un bilan de cet e?cosyste?me unique. Raouti Chehih conside?re venu le temps ou? le nume?rique re?gional va pouvoir impacter en profondeur notre tissu e?conomique. Rencontre avec un ope?rationnel visionnaire.

Publié le 01/07/2017 Accueil

Stade Pierre Mauroy: Eiffage e?gratigne? par la Chambre re?gionale des comptes

Un rapport de la juridiction financie?re pointe les erreurs du groupe de BTP a? l'origine, selon elle, d'un surcou?t de construction de 132 M€.

Publié le 01/07/2017 Accueil

Le De?partement du Nord ce?de ses ruches a? la MEL

Nord. Apre?s la voirie de?partementale, la me?tropole re?cupe?re les Fonds solidarite? logement (FSL), Fonds d'aide a? la jeunesse (FDAJ) et trois ruches d'entreprises.

Publié le 01/07/2017 Accueil

Kindy n'échappe pas à la séparation de ses activités

Les pôles chaussures et chaussettes de Kindy sont repris séparément. L'usine de l'Oise voit ses effectifs fondre quasi de moitié.