Covid-19 : L'intérim gravement impacté

Les effectifs intérimaires connaissent un véritable effondrement depuis le coronavirus. Or le flux était déjà très nettement en déclin. 

Selon le baromètre professionnel Prism’Emploi, l’emploi intérimaire est « violemment frappé » par la crise sanitaire du Covid-19. Après une baisse de 5% au national observée la première quinzaine de mars, dans le droit fil de la tendance précédente, Prism’Emploi prévoyait une chute d’activité de... 75% pour la seule période du 16 au 31 mars ! Ce qui se traduit par une perte sèche de 557 500 équivalents temps plein entre la première et la seconde moitié du mois de mars. Un choc énorme sur fond d’un intérim en nette diminution depuis un an et demi. En Hauts-de-France, l'emploi intérimaire affichait déjà un recul de 7,1% l’an dernier. Pour Gaëtan Dubois, président de Prism'Emploi Hauts-de-France, "il est important de rappeler que nous avions eu une croissance des effectifs intérimaires durant trois ou quatre années successives de 2015 à 2018. et malgré la baisse du volume d’emplois en région, le marché de l'intérim s’est maintenu à un niveau élevé en 2019". Notre région apparaît néanmoins dans le tiercé de tête des territoires en fort recul, derrière le Centre-Val de Loire et Bour- gogne Franche-Comté sur l'ensemble de 2019. Tandis que le repli observé à l'échelle nationale n'est "que" de 4,4%.

Début 2020, la tendance ne s'améliore pas puisqu'en janvier l'intérim a diminué d'un peu plus de 9% par rapport à janvier 2019. Le mouvement se vérifie dans tous les secteurs. En particulier dans l'industrie où l'emploi dégringole de 14%. Expliqué en grande partie par le fléchissement très net de l'activité du secteur automobile. Mais, encore une fois, d’après Gaëtan Dubois, "hors automobile, les Hauts-de-France ne s'en sortent pas trop mal". Rétractation important également du côté des services, avec 10% d'intérimaires en moins, et dans le secteur transport. Seuls le commerce, dopé par l'activité e-commerce, et le BTP maintiennent leurs effectifs à un niveau stable. 

Qualifier par la formation

Un effet loupe met en lumière de fortes disparités territoriales. En janvier 2020, le Nord et l'Oise enregistrent une baisse des effectifs beaucoup plus prononcée (13% chacun). Soit le double de l'Aisne. Le Pas-de-Calais, lui, voit son emploi intérimaire diminuer de 5%. La Somme est le seul département au vert avec une progression des effectifs de près d’un point.

Autre constat : toutes les qualifications sont en recul. La branche des ouvriers non qualifiés est cependant la plus impactée. Illustrant la volonté marquée depuis quelques années de la profession de "se professionnaliser et se qualifier" davantage. D'où le nombre de CDII en constante évolution. "L'objectif est d'apporter une trajectoire d'emploi aux intérimaires, explique le président du Prism'Emploi régional. Les ouvriers non qualifiés sont prépondérants chez nous mais il y a une vraie évolution vers des postes plus qualifiés". Notamment dans le secteur de la logistique qui se numérise toujours plus. Prism'Emploi dispose d'ailleurs d'un budget formation (non communiqué) pour accompagner la montée en compétences de ses intéri- maires, et mieux répondre aux besoins des entreprises. En 2018, notre région a même été celle ayant le plus d'intérimaires formés avec 17% du total national. 2020 démarre en revanche dans l’incertitude la plus totale.

L'INTÉRIM EN RÉGION

9,3 % DE L’EMPLOI INTÉRIMAIRE EN FRANCE

72 800 SALARIÉS INTÉRIMAIRES EN ETP

822 AGENCES D’EMPLOI

Source DARES 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 23/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

Covid : Le président de la CPME Nord déplore les promesses non tenues

Très amer, le président Nord de la CPME met en cause les promesses financières non tenues dans le cadre de la crise sanitaire.

Publié le 22/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

L'aéroport de Lille Lesquin cesse son activité commerciale

L'aéroport lillois annonce ce soir suspendre totalement son activité de vols commerciaux, sine die.

L'Etat veut relancer la machine économique, à commencer par le secteur du BTP, avec des garanties suffisantes.  Il s'agit aussi de répondre aux interrogations des patrons en plein brouillard.
Publié le 21/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

Un numéro vert unique en région face à la crise : 03 59 75 01 00

La CCI de Région, l'Etat via la Direccte, le Conseil régional et la chambre des métiers mutualisent leurs moyens et une centaine de collaborateurs en télétravail pour créer une plateforme apportant les réponses aux chefs d'entreprise.

La banque livre ce 20 mars 370.000 masques au CHU de Lille, 350.000 aux GHICL et 300.000 au CHU d’Amiens
Publié le 20/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

L'Ecureuil donne 1 million de masques aux hôpitaux régionaux

La Caisse d'Epargne livre ses stocks de masques FFP2 et chirurgicaux aux CHU régionaux et aux établissements de l'Institut catholique de Lille

Publié le 19/03/2020 Actualités

Covid-19 : Le Crédit Agricole Nord de France adopte un plan de soutien

Evoquant « des conséquences inestimables » de la crise actuelle du coronavirus sur l'activité de ses clients, le Crédit Agricole Mutuel Nord de France vient d'adopter un arsenal de mesures « ciblées et immédiates ».

Publié le 19/03/2020 Actualités

Donnez votre sang !

La Préfecture pointe du doigt les besoins importants en sang pendant cette période hautement critique. Pensez à donner votre sang.

Photo d'archives. Crédit : Sébastien Jarry
Publié le 19/03/2020 Julie Kiavué Actualités

Papier d'hygiène : Wepa résiste à l’explosion de la demande

A Bousbecque, le fabricant de papier toilette, essuie-tout et de mouchoirs maintient sa production pour répondre à la forte demande de la grande distribution en Hexagone et au Benelux due au Coronavirus.

Photo d'archives
Publié le 19/03/2020 Julie Kiavué Actualités

Yann Orpin : « Décharger la pression pour éviter le pire »

Le Medef Lille Métropole lance une cellule d’accompagnement psychologique dédiée aux dirigeants d’entreprises en région. Le point avec Yann Orpin, président du Medef Lille Métropole.

Publié le 18/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

La fédération des travaux publics appelle à la fin des chantiers

En décalage avec les propos de Bruno Le Maire, la fédération patronale veut limiter les chantiers au strict minimum.

Gérard Meauxsoone et Dominique Ruyant, les dirigeants du groupe
Publié le 18/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

Meo augmente la production et ... réduit la voilure

Le groupe des cafés Méo-Fichaux enregistre une très forte poussée des commandes de 30%. En revanche ses activités de réseau et de terrain sont à l'arrêt.