Cozy Air veut bouter la pollution intérieure

Cozy Air

 

 

Formaldehyde, dioxyde d'azote, monoxyde de carbone, particules fines... N'en jetez plus ! Il est hélas établi que l'air de nos intérieurs est 5 à 10 fois plus pollué que l'air du dehors. Un constat implacable et alarmant mais pas sans solution. C'est sur ce créneau que deux jeunes étudiants en chimie de l'atmosphère et en chimie environnementale de Lille 1, Charles Cornille et Lamia Mialet, qui a complété ses études d'un master 2 en entrepreneuriat à l'IAE, affichent de hautes ambitions. Leur projet, dont les bases remontent à 2014, doit entrer cet automne en phase industrielle après deux ans d'incubation chez Cré'innov, la structure d'accom- pagnement de Lille 1. Cozy Air, société créée en février, offre un service connecté de suivi en direct de la qualité de l'air, intégrant à la fois les critères de pollution mais aussi de température, d'humidité et de taux de CO2, à destination du marché B to B. Les informations sont relevées en temps réel par une batteries de 7 micro-capteurs, et couplées à des informations données par chaque structure : le nombre de personnes présentes, l'activité, si des travaux de peinture ont eu lieu récemment... Autant d'éléments qui permettent in fine de proposer un diagnostic et des recommandations pour améliorer

la situation à court et long terme. Les demandes pleuvent déjà de nombreux acteurs : Ehpad, promoteurs immobiliers, musées (pour la conservation des œuvres), fablabs, écoles, crèches... Laura Mialet mise sur un décollage de la société en 2018, avec une levée de fonds espérée de 1 à 2 M€, afin de recruter des équipes, idéalement une dizaine de salariés. La société a aussi pu compter sur un prêt d'honneur de LMI en début d'année, et sur une bourse Frenchtech de BPI.

Déjà un premier investisseur privé s'est laissé séduire, Yann Orpin, dirigeant de la société de nettoyage Biocleaning. « Je les suis depuis le début ! J'ai toujours voulu dépolluer l'air intérieur », expose celui qui est aussi président de la CCI Grand Lille

O.D

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 02/10/2017 Eco121

Aquaculture: InnovaFeed va élever des mouches pour sauver les océans

Cambrésis- Originaire de l'Essonne, la start-up InnovaFeed démarrera en octobre une unité de production de larves de mouches pour salmonidés d'élevage.

Publié le 02/10/2017 Eco121

L'Iéseg dope son campus parisien

Rentrée 2017 chargée pour la business school de la Catho qui inaugure un nouveau bâtiment à La Défense et renforce son corps académique.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Charles-René Tandé : "Il faut considérer le conseil comme un véritable investissement"

Le président depuis mars du conseil national de l'Ordre des experts comptables vient d'organiser à Lille le congrès annuel qui a rassemblé le quart des experts comptables de l'Hexagone. L'occasion pour Eco121 de l'interroger sur les grands enjeux de la profession et le rapport des experts- comptables avec les chefs d'entreprise. Rencontre. Propos recueillis par Olivier Ducuing

Publié le 02/10/2017 Eco121

Seine Nord : coup de poker gagnant ?

Régionaliser le canal : la proposition, inédite et pressante, lancée par Xavier Bertrand pour sauver Seine Nord, a été reçue 5 sur 5 à Matignon

Publié le 02/10/2017 Eco121

La Région redessine son offre financière aux entreprises

Le conseil régional crée Hauts-de-France Financement pour rendre plus lisible et efficiente ses dispositifs de financement avec 18 partenaires.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Chimie : Croda active 18 M€ dans une nouvelle ligne

Chocques. Le groupe britannique a choisi son usine nordiste pour développer une nouvelle technologie qui va doper la capacité du site de 20%.

Publié le 02/10/2017 Eco121

DMT crée une usine de plaques de plâtre

Dunkerque. L’exploitant d’un terminal multivracs va investir 40 M€ dans une unité de production de matériaux de construction sur le Port Est. 70 emplois directs et 250 indirects à la clef.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Battais reprend la main avec Nord Capital

Les dirigeants familiaux rachètent les parts du fonds Ardens, au côté de Nord Capital Partenaires

Publié le 02/10/2017 Eco121

Neu s'adjuge le danois JKF Industri

La Chapelle d'Armentières. Le pôle du traitement de l'air du groupe SFPI réalise une très grosse acquisition à travers le danois JKF Industri et ses 280 salariés.