Croc la Vie veut se lancer dans les petits pots bio frais

croc la vie fruits bio

 

100% bio et 100% petite enfance : le positionnement de Croc la Vie se veut unique. Anthony Beharelle, gérant et fondateur, revendique une ambition sociétale derrière son aventure entrepreneuriale. Une recherche de sens qui rencontre une demande croissance des crèches comme des parents, soucieux de la qualité de la nourriture donnée à leurs enfants, à un âge crucial où les besoins sont très spécifiques, et où se fait l'apprentissage du goût. Créée en 2009, l'entreprise est passée de ses 200 repas par jour avec 2 salariés à l'origine à 24 collaborateurs aujourd'hui pour 3000 repas. Mais il fallait à la société de nouveaux locaux adaptés à la fois aux exigences de son métier et à son expansion. C'est chose faite avec une nouvelle cuisine centrale construite à Templemars, qui multiplie par 3 la surface précédente (à Houplines) et permet de se projeter dans l'avenir, et qui coche toutes les cases du bâtiment durable.

Croc la Vie a investi 2,4 M€ dans l'opération, plus que son chiffre d'affaires annuel de 2 M€ sur son dernier exercice (clos fin août), lui-même en croissance de 25%. Pour rester profitable, la société, qui assure les livrai- sons dans ses 150 crèches clientes, reste dans un périmètre d'1h45 autour du siège dans le Nord et le Pas-de- Calais. La société se positionne sur un niveau de prix légèrement supérieur au marché conventionnel (+15% en moyenne), mais avec une exigence qualitative très haute.

Beharelle croclavie

Le menu le plus cher (hors goûter) est vendu à 3,65€. Les nouveaux bâtiments permettent à la société de viser les 5000 repas quotidiens, mais aussi d'imaginer de nouvelles activités. Anthony Béharelle travaille depuis 18 mois, en lien avec l'Adrianor, au lancement au printemps prochain d'une gamme de petits pots frais bio, qui seront vendus sur Internet et sur des points dépôts. Le dirigeant (ci-contre) réfléchit aussi à essaimer son modèle dans d'autres régions mais n'en dit pas plus pour l'heure. Pour le nouvel exercice, il table sur une croissance d'au moins 15%

O.D

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 05/11/2017 Accueil

Pierre Coursières, président du Furet du Nord: «  On ira le plus vite possible aux 100 M€  »

Alors que le Furet du Nord (420 salariés, 90 M€ de CA) vient d'ouvrir son 17e magasin, à Saint Quentin-en-Yvelines, Eco121 interroge son président Pierre Coursières.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets glanés au mois d'octobre.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Portraits express

Les deux portraits express du mois.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Olivier et Sophie Lebreuilly multiplient les pains et les boulangeries

Ce couple parisien a décidé une reconversion inattendue dans la boulangerie. Trois ans après, ils sont 120 salariés et veulent doubler en un an.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Jean-Pierre Letartre : "Les Anglais sont toujours dans l'Europe!"

Le président depuis un an du Comité Grand Lille vient de conduire une délégation exceptionnelle à Londres dans le cadre du Brexit. Un seul objectif : créer du réseau et du business. Pour celui qui est aussi le président d'EY France, la dynamique métropolitaine doit entraîner toute la région.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Bureaux: Le marché métropolitain en pleine euphorie

Les anne?es de crise sont (tre?s) loin. Le marche? du tertiaire lillois affiche une sante? insolente qui le positionne au deuxie?me rang de province apre?s Lyon.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Promenade de Flandre ouvre ses 45 boutiques

Neuville-en-Ferrain. Le retail park transfrontalier a e?te? enfin inaugure? dans la ZAC de Petit-Menin. Ce complexe de 60 000 m2 va ge?ne?rer 650 emplois.