Dunkerque : ArcelorMittal inaugure son premier Digital Lab

Le Digital Lab d'ArcelorMittal Dunkerque ouvrira en septembre prochain. Le Digital Lab d'ArcelorMittal Dunkerque ouvrira en septembre prochain.

Ce lieu, dédié à l’innovation numérique et à la transformation digitale du sidérurgiste, ouvrira en septembre prochain. Il sera à la fois centre de co-développement, de formation et lieu d’accueil d’événements, conférences et partenariats.

ArcelorMittal accélère sa progression dans l’univers digital. Ce mardi 6 juillet, le sidérurgiste a inauguré son tout premier Digital Lab. Celui-ci se situe en région, sur le port de Dunkerque, à proximité de l’usine ArcelorMittal Dunkerque, le plus grand site européen de production d’acier du groupe. Ce laboratoire de la sidérurgiste 4.0 est dédié à l’innovation numérique dans l’industrie et à la transformation digitale d’ArcelorMittal. « Le digital doit être vu comme LE levier d’amélioration de notre industrie », estime Matthieu Jehl, Dg d’ArcelorMittal France depuis début juin. « Nous avons développé de nombreux projets qui nous positionnent clairement comme l’un des leaders de la digitalisation dans l’industrie », poursuit le successeur d’Eric Niedziela, nommé pour sa part président d’ArcelorMittal France. 

Avec ce nouvel espace, ArcelorMittal entend mener des projets sur la sécurité au travail, l’énergie et l’environnement. Qui, à terme, permettront au groupe d’atteindre des objectifs précis : zéro accident de travail, la réduction de 30% de ses émissions de CO2 en 2030 et la neutralité carbone en 2050. 

Co-développer…

Le Digital Lab ouvrira ses portes en septembre prochain, sur plus de 2 700 m2. Il y accueillera  tout l’écosystème d’ArcelorMittal. Ses partenaires industriels tels que Suez, qui l’accompagne sur la gestion de la consommation d’eau de ses usines, Engie pour l’efficacité énergétique, mais aussi de grandes écoles (l’X, notamment) et des universités (l’Université du Littoral Côte d’Opale, les Arts & Métiers, entre autres).

Le monde des start up est également représenté à travers la société Ultiwatt, spécialisée dans l’optimisation énergétique, Immersion pour la réalité virtuelle et augmentée, ou encore la jeune pousse EasyMile pour le déploiement de véhicules autonomes.

L’inauguration du Digital Lab a aussi été l’occasion pour ArcelorMittal d’officialiser son consortium avec Ericsson et Orange Business Services, baptisé 5G Steel. Lequel ambitionne le déploiement de l’un des premiers réseaux 5G industriels du pays. Il offrira à l’usine ArcelorMittal Dunkerque, dans un premier temps, la possibilité d’accentuer ses projets nécessitant une connectivité mobile haut débit (maintenance en mobilité, véhicules autonomes,…). « La 5G est une technologie très importante pour nous puisqu’elle va nous permettre de valider tout un ensemble de projets, avec lesquels nous attendons des gains de performance significatifs et des gains de valeurs énergétiques », détaille David Gliger, directeur transformation digitale d’ArcelorMittal France.

…et former

Par ailleurs, le sidérurgiste utilisera son Digital Lab pour sensibiliser et former ses salariés. Munis de lunettes de réalité augmentée, les opérateurs emballage pourront, par exemple, effectuer et valider le dernier contrôle qualité des bobines emballées, avant leur expédition chez le client.  « Le choix de la réalité augmentée a été fait pour libérer les mains des opérateurs emballage et faciliter leur tâche au quotidien », détaille le directeur transformation digitale du groupe en France.

Les collaborateurs pourront également être sensibilisés aux consignes de sécurité à travers une « chasse aux risques » dans une usine simulée en réalité virtuelle. « La réalité virtuelle est un outil complémentaire aux formations théoriques, explique David Glijer. Les modules de formation sont en train d’être créés par les équipes, avec la possibilité d’en proposer sur-mesure, selon les besoins ».

ArcelorMittal France ouvrira un second Digital Lab à l’automne prochain, en Moselle, près de l’usine de Florange. Celui-ci se concentrera sur des projets en lien avec le big data, la qualité et la maintenance.

Le Digital Lab ArcelorMittal Dunkerque en chiffre : 

2 700 m2

Capacité d’accueil de 200 personnes

5 salles de coworking

3 salles d’immersion dont 1 de réalité virtuelle

1 auditorium pour les formations, conférence et réunions en présentiel… et distanciel 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Arnaud Vanpoperinghe et Thibault Deslorieux.
Publié le 29/06/2021 Julie Kiavué Territoires

Tikamoon prend son indépendance en duo

Début juin, les deux managers de la société de vente en ligne de meubles en bois Tikamoon, ont racheté leur entreprise auprès d'Adeo. Avec des ambitions colossales.

Charlotte Landry et Quentin Warnant, fondateurs d'Hootside.
Publié le 29/06/2021 Julie Kiavué Territoires

Astérix & Obelix : la potion magique d’Hootside pour l’international

Lille. Le développeur vient de dévoiler son jeu mobile en réalité augmentée Astérix & Obélix Vidi Vici. Dans son chaudron : une accélération en Europe et un premier pied au Canada.

La société, qui fut à l’origine de toute la saga Auchan et AFM, retrouve des ambitions sous l'impulsion d’Eric Vandendriessche.
Publié le 29/06/2021 Julie Kiavué Territoires

Phildar devient PP Yarns & Co pour tricoter une croissance en maille serrée

Roubaix. L’enseigne de prêt-à-porter, reprise l’an dernier par son dirigeant, adopte un ambitieux plan de transformation. Et vise les 50 M€ de ventes d’ici 2025.

Lille Grand Palais a accueilli 40 000 visiteurs en 2020, contre près d’1 million les années précédentes. Crédit : Maxime Dufour Photographies
Publié le 18/06/2021 Julie Kiavué Territoires

Lille Grand Palais sort de l’hibernation sanitaire

Lille. Avec 200 événements programmés pour cette nouvelle saison, Lille Grand Palais reprend vie avec appétit. Tout en poursuivant son plan stratégique 2025.

L’an dernier, Renault Douai a produit 50 000 véhicules, contre 90 000 en 2019.
Publié le 25/02/2021 Julie Kiavué Territoires

Renault Douai en route vers sa mutation électrique

Au terme d’un demi-milliard d’euros d’investissements, l’usine s’est équipée pour démarrer la production de véhicules électriques. A commencer par la Mégane e-Vision cette année.

Le futur site ambitionne de traiter 32 000 tonnes de légumes, dont 30% en bio, par an. 74 emplois à la clef.
Publié le 25/02/2021 Julie Kiavué Territoires

Légumes surgelés : Trinature investit 88 M€ dans une nouvelle usine

Blaringhem. Le futur site ambitionne de traiter 32 000 tonnes de légumes, dont 30% en bio, par an. 74 emplois à la clef.

La spécialiste de la robotique collaborative Niryo veut accélérer son développement, notamment à l'international, avec ses robots faciles d'accès.
Publié le 10/02/2021 Olivier Ducuing Territoires

Cobotique : Niryo lève 3 M€

La spécialiste de la robotique collaborative veut accélérer son développement, notamment à l'international, avec ses robots faciles d'accès.

Publié le 10/02/2021 Olivier Ducuing Territoires

Fehr va bétonner 100 emplois à Rouvignies

Fehr Groupe doit investir 23,4 M€ dans une usine de 7000 m2 qui produira des murs passifs à haute performance environnementale.

Crédit : Teddy Henin
Publié le 28/01/2021 Guillaume Roussange Territoires

Verrouillages innovants : Dény Security accélère

Saint-Blimont. La PME picarde a su tisser un lien étroit avec les donneurs d’ordre du ferroviaire, en proposant des solutions innovantes adaptées au secteur.

Ali Benamara, président de l'Association des Industries Ferroviaires (AIF) en Hauts-de-France. Crédit : AIF
Publié le 28/01/2021 Julie Kiavué Territoires

Ali Benamara (AIF) : "En 2021, la région verra naître le 2ème plus gros constructeur ferroviaire mondial”

Accompagnement, carnets de commandes, emplois... Entretien avec le patron de l'AIF Hauts-de-France.