E-Zyvec bouscule le ge?nie ge?ne?tique

L'Europe et les Etats-Unis comptent pas moins de 600 000 biologistes. Beaucoup utilisent des « vecteurs d'ADN ». A quoi sert cet outil sophistique? ? Les labos prive?s comme publics recourent a? cette mole?cule pour introduire dans un organisme un ge?ne ou un fragment d'ADN e?tranger en vue de l'e?tudier ou de produire une prote?ine. Jusqu'ici, leur choix se limitait a? un catalogue de solutions spe?cifiques et cou?teuses. Un vrai marche? de pre?t a? porter. C'est la? que la start-up lilloise e-Zyvec, cre?e?e il y a six mois apre?s une longue gestation, propose une technique re?volutionnaire, qui s'apparente a? du sur mesure. "Notre me?thode permet de cre?er des mole?cules d'ADN circulaire a? partir d'un ensemble de briques. Un peu comme un jeu de lego", explique Sylvain Julien, docteur en glycobiologie et pre?sident de la biotech. Dans la me?thode classique, l'utilisateur assemble lui me?me un vecteur vide achete? a? un fournisseur et une se?quence. La prestation d'e-Zyvec couvre a? la fois la conception et l'assemblage. Ce qui permet d'adapter l'outil au projet de re- cherche du client. Un proce?de? bien plus efficace conc?u par Geoffroy de Bettignies, conseiller scientifique de l'entreprise et mai?tre de confe?rences a? l'universite? Lille 1 de?tentrice du brevet. Pendant trois ans, son e?pouse Carine, chercheuse en biologie mole?culaire et di- rectrice ge?ne?rale, s'est charge?e d'optimiser le proce?de? pour le compte de la SATT Nord (Socie?te? d'acce?le?ration et de transfert de technologie). Les trois associe?s ont cre?e? e-Zyvec en octobre au sein de l'unite? de glycobiologie de Lille 1.

Un marche? mondial de 500 M€

Depuis, le trio assiste? d'une stagiaire et biento?t d'un technicien de laboratoire, a de?ja? commercialise? 55 vecteurs. Une appli web, de?veloppe?e par un biologiste
informaticien, supervise la fabrication: sur un e?cran, une interface permet de de?placer des briques d'ADN pour com- poser la mole?cule. Le logiciel ge?ne?re ensuite automatiquement le protocole de fabrication a? suivre. De?but avril, la so- cie?te? cumulait 140 vecteurs en attente de traitement pour le compte de labos de la re?gion dont l'Inserm de Lille. Le potentiel e?conomique est e?norme. Selon Sylvain Julien, le marche? mondial se chiffrerait a? 500 M€. Car les applications ne se cantonnent pas a? la recherche fondamentale. L'outil sert aussi a? la production de prote?ines me?dicamenteuses comme l'insuline ou des anticorps the?rapeutiques ou en bioproduction. En the?rapie ge?nique, la tre?s controverse?e me?thode CrispR/cas9, parfois surnomme?e "ci- seaux a? de?couper l'ADN", utilise ces me?mes vecteurs pour neutraliser, rem- placer un ge?ne pre?cis ou modifier son ex- pression.
e-Zyvec promet a? tous ces acteurs des de?lais de livraison courts et un prix plus avantageux. Le cou?t de fabrication d'un vecteur traditionnel e?voluerait entre 900 et 1800 €. La socie?te? annonce des tarifs trois fois moins chers. Son premier exercice devrait s'achever sur un chiffre d'affaires de 252 K€ pour tangenter les 3 M€ en 2021 avec 13 salarie?s. Elle travaille d'ailleurs a? une leve?e de fonds a? court terme de 300 K€ en fonds propres pour financer de nouveaux e?quipements. Etienne Vergne

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/05/2017 Eco121

Edito n°71- Mai 2017

Publié le 01/05/2017 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrets du mois.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Verbatims

Les phrases glanées au mois d'avril.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Portraits express

Publié le 01/05/2017 Eco121

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Fiscalité locale: 3,5 mds€ prélevés sur les entreprises en 2015

Le Medef Hauts-de-France vient de publier son barome?tre de la fiscalite? locale. Constat inquie?tant : la contribution des entreprises aux collectivite?s a grimpe? de 13,3 % entre 2011 et 2015.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Antonio Molina: "Innover, c'est pour tout le monde !"

Le fondateur du groupe Ma?der, devenu leader mondial des peintures ferroviaires, est aussi pre?sident du po?les de compe?titivite? des mate?riaux Matikem, de l'institut d'excellence IFMAS, du nouvel Institut Ceebios sur la biomime?tique a? Senlis, et membre du think tank « La Fabrique de l'industrie ». Il vient aussi de faire l'objet d'un livre, “la saga de l'innovation”. Cet ardent de?fenseur de la troisie?me re?volution industrielle de?plore le manque de moyens pour de?velopper le chai?non manquant dela preuve de concept entre la recherche et l'industrie.

Publié le 01/05/2017 Eco121

Hauts-de-France: La résilience au coeur

Lille et le désert des Hauts-de-France? Oui et non. Derrière la dynamique métropolitaine, qu'on rencontre ailleurs en France et en Europe, les territoires secondaires peuvent trouver leur voie. La Région a montré dans le passé une incroyable capacité de rebond. Entre les contrats territoriaux signés par l'Etat, une stratégie régionale qui se met en place, le volontarisme d'élus locaux et l'expérimentation, le rebond est possible. La preuve par l'exemple.

Publié le 01/05/2017 Eco121

“Il faut de l'inge?nierie, des moyens, et une vision strate?gique”

Vale?rie Le?tard, premie?re vice pre?sidente du Conseil re?gional, de?le?gue?e aux solidarite?s avec les territoires, se?natrice du Nord, ancienne pre?sidente de Valenciennes me?tropole.