Econocom s'offre un nouveau siège et 150 emplois

bouchard-econocom

 

Le fondateur d'Econocom il y a 45 ans, Jean-Louis Bouchard (photo), avait fait le déplacement le 9 novembre pour l'inauguration de la nouvelle direction régionale d'Eco- nocom sur le parc de la Haute-Borne. Une ouverture en fanfare et robot ver-ion Star Wars, pour un nouveau site à plusieurs enjeux pour le champion français de la transformation digitale en B to B (11 000 salariés, 3 Mds€ de chiffre d'affaires, quadruplé en dix ans) : il s'agissait d'abord de réunir des entités disparates dans la région au sein d'un même ensemble de 1600 m2 très opérationnel, le Gradin, sur le parc scientifique de la Haute Borne. Ce mouvement a déjà été conduit il y a un mois à Aix-en-Provence et sera poursuivi à Grenoble en 2018. Ces regroupements favorisent la transversalité devenue un pilier de la transformation digitale, et s'inscrit dans le plan stratégique du groupe, «e for excellence» adopté il y a quelques semaines, et qui vise à aligner le niveau de qualité ; deuxième intérêt : Econocom doit assumer une croissance constante qui suppose le recrutement de 150 emplois dans les 18 prochains mois, annonce Franck Cousin, le directeur de l'agence Hauts-de-France. Celle-ci compte aujourd'hui 350 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 80 M€. 50% sont dédiés aux services, l'autre moitié se répartit entre la distribution et le financement. Ces recrutements reflètent à la fois la bonne santé des affaires mais aussi un turnover important qui affecte tout le secteur. « Avec un immeuble comme celui- là, c'est plus facile de recruter », indique Sébastien Musset, directeur général d'Econocom et originaire de la région. Le groupe défend d'ailleurs ici une logique de «Nordshore» versus l'offshore largement pratiqué dans le métier. «Le paradoxe, c'est qu'on veut du cloud, mais au-dessus de sa maison », note Franck Cousin

 

O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 02/12/2017 Eco121

Maladies inflammatoires : le défi mondial de Par'immune

Lille. Implanté au bioincubateur d'Eurasanté, la biopharma Par'Immune coche toutes les cases du futur «blockbuster» mondial, et prépare plusieurs levées de fonds. 

Publié le 02/12/2017 Eco121

Altaïr (Starwax) croque un gros acteur espagnol

Noyelles-lès-Seclin. Le groupe de produits d'entretien piloté par Jean-Pierre Dano accroît son périmètre de 40 M€ avec la reprise de Quimicas Oro.

Publié le 02/12/2017 Eco121

Sénevé Capital fond pour Loyez-Woessen

Phalempin. Le champion du beurre en marque distributeur passe dans les mains de Sénevé Capital associé à un ancien cadre dirigeant de Sodiaal.

Publié le 02/12/2017 Eco121

Lille perd l'Agence du Médicament mais gagne en élan collectif

Région. Malgré la mobilisation, l'Agence européenne du médicament va à Amsterdam. Derrière une ambiance de règlements de compte, reste une dynamique à valoriser.

Publié le 02/12/2017 Eco121

Frédéric Cuvillier : "Boulogne s'affirmera comme le cœur de la Côte d'Opale"

Le président de la Communauté d'agglomération du Boulonnais évoque l'avenir du Boulonnais à l'heure d'une concentration spectaculaire de projets dans la ville littorale.

Publié le 02/12/2017 Eco121

Le Garrec élargit encore son terrain de jeu outre-mer

L'armement familial boulonnais poursuit son développement ultramarin en s'offrant toute la pêcherie de Saint-Pierre-et-Miquelon

Publié le 02/12/2017 Eco121

À LA CROISÉE DE TOUS LES ENJEUX DE LA FILIÈRE HALIEUTIQUE

AQUIMER Né en 1998 à Boulogne mais avec une vocation nationale, le pôle de compétitivité œuvre à accroître la valeur ajoutée des produits de la mer. Une démarche essentielle pour s'adapter aux nouvelles demandes.

Publié le 02/12/2017 Eco121

Publié le 02/12/2017 Eco121

Les Hauts-de-France, une région attractive

Dans la continuité des études menées par KPMG en 2011 et 2014, Nord France Invest a demandé à KPMG de mesurer l’attractivité de la région « Hauts-de-France », dont les frontières se sont élargies depuis la dernière étude. Pour ce faire, KPMG est allé à la rencontre de 138 entreprises à capitaux étrangers implantées dans notre région sur les 1857 recensées.