Elysis veut doubler ses effectifs d'ici 2018

 

elysisPorté par une forte croissance, Elysis qui revendique une progression de 36% de son CA en 2015, s'apprête à renforcer ses effectifs. 

Une première vague de 20 embauches devrait être finalisée d'ici la fin de l'année. « Nous ciblons le recrutement d’ingénieurs expérimentés en gestion de projets techniques dans le domaine de l’ingénierie industrielle liée au développement de nouveaux produits ou bien dans la mise en œuvre de nouveaux équipements et moyens industriels. Nous recrutons également des consultants spécialisés en qualité, en achat ou en logistique afin d’accompagner la maîtrise des aspects qualité, coûts et délais lors des phases de développement produit-process », précise Marie Boute, chargée du recrutement. A partir de 2017, l'entreprise prévoit de recruter 40 CDI annuellement jusqu'en 2018. Ce qui porterait, en tenant compte du turnover, l'effectif totale de la société à 100 collaborateurs.

Elysis vise deux axes de développement. D'abord le renforcement de sa présence en Belgique auprès d'acteurs industriels des secteurs agroalimentaire, pharmaceutique et aéronautique. "Nous mettrons des commerciaux à temps plein sur le territoire belge ce qui devrait nous amener à ouvrir une filiale à Bruxelles l'an prochain et une autre à Paris", espère Jérémy Gonce (en photo), Pdg et fondateur de Elysis. Puis la diversification de sa clientèle dans la région Hauts-de-France notamment des entreprises du BTP, de l'énergie et des infrastructures.

 

Fondé en 2011, Elysis a réalisé en 2015 un CA de 2,8 M€ et compte 47 collaborateurs dans ses effectifs. Le cabinet accompagne les investissements et les programmes R&D de trente groupes industriels. Installé à Synergie Park, il devrait déménager courant 2017 dans le parc scientifique de la Haute-Borne.  

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 11/07/2016 Eco121

Euro 2016 : La MEL vante un bilan « très positif »

L'Euro 2016 aura été une opération blanche pour la MEL mais aussi un levier de rayonnement international.

Publié le 11/07/2016 Eco121

Gaz Service repris par ses cadres avec Nord Cap et l'IRD

L'installateur de chaudières nordiste affiche de nouvelles perspectives de développement dans le Pas-de-Calais et la Picardie.

Publié le 11/07/2016 Eco121

Coup d'envoi pour le terminal méthanier de Dunkerque

La cargaison du premier navire méthanier va permettre de descendre à -163° toutes les installations du terminal de Dunkerque et de préparer son lancement commercial en septembre.

Publié le 08/07/2016 Eco121

Canal Seine Nord : La Région veut accélérer la cadence

Les élus régionaux ont adopté le protocole de financement du projet de canal de 107 km reliant l’Oise au réseau fluvial Dunkerque-Escaut-Lille.

Publié le 06/07/2016 Eco121

KPMG attend son nouveau siège régional

Construit face au campus d’Entreprises et Cités, ce nouveau bâtiment de 4415 m2 devrait être livré en mai 2017.

Publié le 05/07/2016 Eco121

Dunkerque Promotion affiche un bilan parfaitement stable en 2015

L'agence a accompagné la création et le maintien de 453 emplois.

Publié le 03/07/2016 Eco121

Un logo à choisir sur 7 pour la nouvelle Région

Sept logos sont proposés. Plusieurs sont très conventionnels, d'autres plus intéressants. Réponse le 8 juillet.

Publié le 01/07/2016 Eco121

Le Brexit, opportunité pour les Hauts-de-France ?

L'association Lille Place Financière en appelle aux autorités locales pour vanter l'attractivité de notre territoire pour favoriser la localisation d'activités à haute valeur ajoutée qui seraient contraints de quitter le Royaume-Uni après le Brexit.

Publié le 30/06/2016 Eco121

Kiabi va investir 72 M€ dans son futur siège à Lezennes

Kiabi va créer un ensemble de 30 000 m2 d'ici au premier semestre 2020 sur le boulevard de Tournai, dans le prolongement du stade Pierre Mauroy.

Publié le 30/06/2016 Eco121

Les laboratoires Anios bientôt vendus à l'américain Ecolab

A la surprise générale, les frères Letartre et le fonds Ardian, qui avaient repris le contrôle d'Anios il y a moins de deux ans, vont céder 100% du capital au géant américain Ecolab. Avec pour ambition d'accélérer encore le développement du leader européen de la désinfection médicale.