Finosta appuie sa croissance sur l'informatique industrielle

Finosta est un petit groupe discret. Créé en 1986, il est repris par les fils du fondateur, Romuald et Sébastien (photo) en 1984. Né d'une société d'électricité industrielle, SEAI, qui demeure le socle du groupe avec ses 47 salariés à Rosult, le groupe s'est déployé depuis à travers des créations ou des acquisitions : une autres société d'électricité industrielle à Ruitz en 1998, Atesya (30 salariés), Progise la même année dans l'automatisme et l'informatique industrielle (12 personnes, à Sars & Rosières), puis Telecnord, rachetée en 2003 dans l'électricité et les réseaux pour le bâtiment. Regroupés dans de nouveaux locaux fraîchement inaugurés en juin à Sars & Rosières, le groupe se lance aujourd’hui à l’assaut de la téléphonie professionnelle, sous la marque Vocx Telecom. Celle-ci sera bientôt filialisée avec ses 5 salariés, avec une perspective d'ouverture du capital aux hommes-clés.

 

Objets connectés

Finosta affiche un chiffre d'affaires consolidé de 11 M€ pour 110 salariés. A horizon trois ans ? « J'aimerais qu'on flirte avec les 15 M€, hors croissance externe », imagine Sébastien Ostach. Une prévision plausible à en juger par l'essor du petit groupe. Progise devrait doubler rapidement pour monter  à 20 personnes, Telecnord projette l'ouverture d'agences commerciales, à commencer par Amiens. Le déploiement des objets connectés devrait être un fort relais de croissance tout comme l'informatique industrielle, qui entraîne l'ensemble du groupe. Et Finosta prend des marchés de plus en plus importants, allant jusqu'à l'installation clés en main de lignes jusqu'à 2 M€, auprès de grands noms comme Lesaffre, PPG, Arc, Roquette, ou encore sa voisine spécialiste des friandises Fizzy. Elle les accompagne à l'étranger à l'exemple d'un projet récent mené pour Lesaffre au Zimbabwe. Le groupe vient de décrocher un contrat de 400 K€ chez Danone pour un projet dédié à l'informatique industrielle. Et il se positionne dans le cadre de l'implantation de l'usine de maintenance d'ailettes de moteurs d'avions Safran-Air France sur la même zone d'activité.

Cette expansion se traduit aussi par un volume de recrutement actif : l'entreprise est en recherche pour cinq postes actuellement. « On fait le pari des jeunes autour du savoir-être et du savoir vivre. On est une société de service, l'humain est très important », décrit Sébastien Ostach, par ailleurs président du club d'entreprises Ecopark A23

Olivier Ducuing

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Phosphates : Ecophos va doubler la mise

Dunkerque. A peine sa première usine inaugurée, Ecophos prépare la phase suivante avec 35 M€ d'investissements.

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Les robots d'Exotec prêts à ubériser la logistique

Croix. 15 M€ levés, une extension, une prévision de 100 M€ de ventes dans les trois ans : la start-up Exotec et ses robots 3D vont décoiffer la « supply chain ».

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Ecocem démarre son usine de ciment vert

Dunkerque. Le groupe irlandais Ecocem a inauguré le 14 juin son usine de laitier moulu, substitut vert du ciment, appelée à doubler à court terme..

Publié le 28/05/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Maintenance immobilière : Logista se simplifie pour croître

Logista est devenu en 24 ans un acteur majeur des métiers de l'habitat auprès des logements sociaux. Regroupé sous une nouvelle marque, il vise une dimension nationale.

crédit Sébastien Jarry
Publié le 28/05/2018 Olivier Ducuing Entreprises

LME renoue avec les profits et les ambitions

Trith-Saint-Léger. Après 100 M€ de pertes en cinq ans, le fabricant de laminés marchands retrouve les profits, l'investissement et l'emploi.

Publié le 27/04/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Hoist Finance veut accélérer dans l'Hexagone

Le groupe suédois, major du recouvrement, met les bouchées doubles en Europe sous l'égide de son nouveau P-dg qui vient de visiter son siège français, à Lille.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/03/2016 Etienne Vergne Entreprises

Smart Module Concept Des maisons en kit montées en 48 heures

Avec ses préfabriqués biosourcés et recyclables, Smart Module Concept réussit un mariage audacieux entre industrie et architecture. Sept ans après sa création, la start up affiche 10M€€ de commandes.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/12/2015 Entreprises

Dans les coulisses de Beck Industries

Dans chacun de ses numéros, Eco121 braque ses projecteurs sur une entreprise de taille intermédiaire de la région, ces sociétés trop rares en France, dont la masse critique leur permet de porter de grandes ambitions de croissance. Focus ce mois-ci sur Beck-Crespel, site historique du groupe Beck Industries à Armentières qui vient d’'acquérir une société à Singapour.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 29/09/2015 Olivier Ducuing Entreprises

In'Tech Medical s'offre un gros fabricant américain

Rang-du-Fliers. Le spécialiste de l'instrumentation chirurgicale pour le rachis s'adjuge son concurrent Turner Medical. Et atteint les 500 salariés.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/10/2013 Entreprises

Omegalpha vise l’'aéronautique et la construction navale

Annezin. Avec sa marque issue du rapprochement entre NCIA et MTIP, le métallier s’attaque à deux nouveaux marchés.

Tags: