Le nippon NTN pérennise sa forge axonaise

Un nouveau destin se dessine pour NTN Transmissions à Crézancy, spécialisé dans la forge de pièces automobiles. Sa maison-mère, le nippon New Technology Network (Osaka), a validé un plan massif d'investissements, capable de hisser l'usine au niveau des meilleurs standards du secteur. Première phase: la démolition de quelque 6000 m2 de bâtiments – près du tiers de la surface ! – et l'acquisition de deux machines modernes, dont une presse hydraulique de forge à froid. «Ces investissements vont nous permettre de limiter les surcoûts liés à l'obsolescence de notre parc, dont certains éléments datent des années 1960 », explique Antoine Selosse, directeur de NTN. Ces machines permettront d'assurer la fabrication de pièces jusqu'à présent réalisées au Japon, et expédiées vers l'Europe. Un système contraignant en terme de délais d'expédition et donc« de réactivité », selon le directeur. Le second volet du plan, de 12 M€, sera déclenché à partir de 2021. Il s'agira de réaménager le site et de moderniser le process de la forge à chaud, grâce à l'acquisition de deux nouvelles machines.

 

Flexibilité

Les nouveaux équipements, beaucoup plus automatisés, engendreront une plus grande flexibilité de l'outil de travail de NTN. «Nous allons améliorer nos temps de cycle, multiplier par deux nos cadences et traiter une gamme de produits plus large. Notre marge devrait aussi doubler », anticipe Antoine Selosse. La firme entend ainsi renouer avec une rentabilité durable. Si le site est aujourd'hui à l'équilibre, celui-ci « demeure encore précaire », selon le directeur, notamment en raison des maintenances du parc machines. En 2016, des pannes ont plombé le résultat du site de 1 M€ supplémentaires, portant à 5 M€ environ le cumul des pertes. Depuis son acquisition en 2008, la maison-mère a du recapitaliser par deux fois l'entreprise.« La situation s'améliore. Nous avons la capacité de devenir la plateforme de référence du groupe pour l'activité forge », estime le responsable. Pour atteindre cet objectif, un volume d'investissement d'une vingtaine de millions d'euros pourrait être déclenché après 2026

G.R.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 26/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Malengé invente l'emballage souple alimentaire 100% recyclable

Flers-en-Escrebieux. L'imprimerie d'emballages souples a mis au point un sachet recyclable à base papier, particulièrement prometteur.

Publié le 26/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

La Maroquinerie Thomas pose ses bagages dans la région

Le grand nom de la maroquinerie française prend pied à Arras. Dans ses sacs, 6 M€ d'investissement et 250 emplois.

Publié le 26/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

3 questions à Patrice Jacquelin, président de la Fédération de la vente directe

“Nous devons attirer comme un secteur économique à part entière”

Publié le 21/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Ascoval : pression maximale sur Vallourec

Le TGI de Strasbourg examine le dossier Ascoval ce mercredi. Deux repreneurs sont sur les rangs mais l'intransigeance de Vallourec paralyse toute issue positive pour l'heure.

Publié le 10/09/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Le soldeur Stokomani va créer 300 emplois à Compiègne

Le leader du déstockage, dont le siège est à Creil, augmente ses capacités logistique en investissant 50 M€ dans une plateforme qui emploiera 300 personnes.

Les repreneurs Loïc Baert et Martin Breuvart (à g), et Edith Lemahieu et Olivier Diers, les cédants (à d).
Publié le 05/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

L'entreprise de confection française Lemahieu vendue

La société familiale repart sous la houlette de Martin Breuvart et Loïc Baert.

Publié le 31/08/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Exclusif : Philippe Hourdain vend sa société Adlis

Exclusif : Philippe Hourdain cède l'entreprise d'imprimerie numérique qu'il a créée il y a 22 ans, pour se consacrer à son seul mandat de président de CCI de région.

Publié le 24/08/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Ascoval : 3 candidats en appellent à Vallourec

Saint-Saulve. L'avenir de l'aciérie s'éclaircit. Reste la question de 2019.

Publié le 24/08/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Recyclage : Paprec multiplie les investissements en région

Le numéro un français du recyclage investit plus de 10 M€ dans son usine de Pont- Sainte-Maxence et dans une nouvelle unité sur la friche Goodyear d'Amiens.

Publié le 24/08/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Maladies et accidents professionnels : une facture d'un demi-milliard

La fréquence des accidents du travail et des maladies professionnelles demeure plus élevée en région.

Tags: