Gabriel d'Harcourt : « Le salon Made in Hauts-de-France est parti pour une belle carrière »

Juste avant son départ à la tête du journal La Provence mi-décembre, le directeur général délégué de la Voix du Nord évoque pour Eco121 la prochaine édition du salon Made in Hauts-de-France. Un événement qui s'installe dans le paysage régional.  

 

Quels enseignements peut-on tirer des éditions précédentes et qu'attendez-vous de celle-ci ?

C'est la troisième édition cette année, la deuxième a eu lieu en 2020 après l'annulation de celle de 2020. On a clairement ressenti l'an dernier que le salon avait trouvé une vitesse de croisière. C'est un rendez-vous installé, les partenaires reviennent, on devrait franchir un nouveau palier cette année. Le salon est parti pour une belle carrière.

 

Exposants et visiteurs sont-ils fidèles d'une édition à l'autre ?

Beaucoup d'exposants viennent via de grands partenaires au premier rang desquels la Région. Xavier Bertrand a été très réactif dès qu'on a évoqué le concept en 2018 et est parti tout de suite dans l'aventure. La Région et les autres partenaires (CCI, Chambre des métiers, Département du Nord), mettent en avant des start up, des petits producteurs, comme les producteurs de champagne dans l'Aisne, plutôt que de se mettre eux-mêmes en avant. Cette année, nous aurons 130 exposants, et nous espérons les 10 000 visiteurs, contre 8 500 en 2021.

Au départ, le salon était un peu B to B, un peu B to C. Aujourd'hui, on est sur un salon grand public, de fierté régionale, qui arrive au moment des fêtes.

 

Un peu comme une foire-expo ?

Un peu seulement, car il y a des critères extrêmement précis pour pouvoir être là. Un produit commercialisé doit être fabriqué à plus de 50% dans notre région, par exemple. C'est en outre un salon qui offre un univers très travaillé, très désigné, qui n'est pas un simple alignement de stands.

 

Le made in France est déjà une valeur très forte depuis quelques années, y a -t-il de la place pour le « made in » régional ?

Oui car il y a une vague porteuse en ce moment de proximité, de territoire, de retour au local, accessoirement porteuse pour la presse locale pour peu qu'elle sache surfer dessus. Peut-être qu'un salon régional n'aurait pas sa place dans toutes les régions de France. Mais ici, où il y a une fierté d'appartenance complètement dingue, sans aucun doute. Je me souviens des 40 000 personnes réunies sur la grand place et au champ de mars à Lille à l'occasion de Bienvenue chez les «Ch'tis ». C'est une fierté bienveillante, très accueillante. Parmi les gens qui viennent, et qui achètent quelque chose qui provient de la région, il y a un petit côté militant de leur territoire.

 

Comment faire vivre le concept de made in Hauts-de-France entre deux salons ?

C'était une des ambitions de cette année, qu'on n'a pas pu suffisamment enclencher. En effet, ce label a vocation a exister toute l'année pour que le salon soit un point d'orgue. Il y a beaucoup de choses à bâtir autour de ça. On a déjà une verticale digitale (au sein du site de la Voix du Nord, ndlr) qui a vocation à accueillir tout ce qui fait la fierté de cette région.

Et pourquoi pas mettre en place des rendez-vous plus modestes, plus spécialisés, sur des niches, avec des rencontres à organiser, du business à faire. Cela a vocation à se développer.

Recueilli par OD

 Lire aussi : La Voix du Nord prépare un tour de vis social 

Voix du Nord : Daniel Picault succède à Gabriel d'Harcourt

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 02/11/2022 Guillaume Roussange Actualités

Unidoses : Unither rebat les cartes de son actionnariat

Le leader mondial de la fabrication d'unidoses, basé à Amiens, annonce la sortie de son actionnaire majoritaire depuis 2017, le fonds Ardian. Le LBO est mené par Eric Goupil, président du groupe, adossé à plusieurs fonds d'investissement.

Publié le 28/10/2022 Olivier Ducuing Actualités

Voix du Nord : Daniel Picault succède à Gabriel d'Harcourt

Daniel Picault devient DG délégué et directeur de la publication de la Voix du Nord et conserve en parallèle la tête du pôle Rossel Est Medias.

Publié le 28/10/2022 Olivier Ducuing Actualités

Poches de perfusion : La guerre des prix fait trébucher Carelide

Le fabricant de poches de perfusion de Mouvaux, Carelide, a été placé en redressement judiciaire. L'industriel a souffert d'un contexte de concurrence féroce associé à l'envolée des matières premières.

Publié le 28/10/2022 Olivier Ducuing Actualités

Enygea lève 13 millions et s'offre le numéro deux italien

Le groupe de toilettes mobiles à la marque WC Loc a conclu une dette mezzanine avec Geneo, de quoi se donner les moyens de ses ambitions. A commencer par l'achat du N°2 transalpin, Toitoi Italie.

Publié le 27/10/2022 Olivier Ducuing Actualités

Archipelia appuie sur l'accélérateur

Villeneuve d'Ascq. Le spécialiste de l'ERP en mode cloud espère doubler tous les ans d'ici à 2025.

Photo Antoine Duhamel
Publié le 26/10/2022 Olivier Ducuing Actualités

Lesaffre se dote d'un campus d'exception

Marquette-lez-Lille. Le nouvel outil du groupe familial spécialiste de la levure et de la fermentation lui offre un atout concurrentiel majeur. De quoi explorer toujours plus loin les potentialités quasi infinies des micro-organismes mais aussi attirer les talents du monde entier.

Ci dessus l'une des trois onduleuses présentes sur le site
Publié le 26/10/2022 Olivier Ducuing Actualités

Cartonneries de Gondardennes : le géant discret joue la valeur ajoutée

Wardrecques. Le leader des plaques de carton ondulé poursuit un développement marqué par l'accélération des activités d'emballage et de la RSE.

Ci-dessus, l'usine Coca-Cola de Socx, près de Dunkerque. Le groupe américain investit encore 30 M€ cette année.
Publié le 26/10/2022 Olivier Ducuing Actualités

Investisseurs de tous les pays, unissez vous ... en Hauts-de-France !

Le deuxième Investor Day a confirmé l'attractivité des Hauts-de-France. Avec des dirigeants d'entreprises étrangères qui jouent volontiers les ambassadeurs de notre territoire.

Publié le 26/10/2022 Arnaud Lefebvre Actualités

Daurema emballée par la fibre de cellulose moulée

L'entreprise finalise l'implantation d'une usine 4.0 à Wattrelos

ci dessus les carreaux de grès de cérame de chez Winckelmans
Publié le 26/10/2022 Olivier Ducuing Actualités

Les Entreprises du Patrimoine Vivant veulent rayonner davantage

Les Hauts-de-France veulent combler leur retard en matière d'Entreprises du Patrimoine Vivant. Un label d'Etat précieux qui reconnaît et valorise des savoir-faire exceptionnels.