Henri Breban, le petit patron devenu capitaine d’industrie papetière

L'entrepreneur de l'Audomarois est en passe de réussir son défi de relancer l’ex usine Arjowiggins. Be Paper, fort de bientôt 200 salariés, vient de s'ouvrir au fonds Cap3RI.

"Il est parti de zéro ! » Directeur du développement économique à la Capso (agglo de Saint-Omer), Jean Bétremieux ne cache pas son admiration pour le parcours décoiffant de Henri Bréban. A 64 ans, cet homme très discret, qui craint beaucoup l'exposition médiatique, est passé de la petite entreprise de découpe de papier-carton, Express Decoupe, créée en 1997, à une quasi ETI de 180 salariés pour un chiffre d'affaires de 35 M€, dont un site industriel majeur racheté en 2018 au géant papetier Arjowiggins qui l'avait fermé. Entre temps, en 2006, il avait repris l'activité emballage de ce qui s'appelait encore Arc International, et le personnel afférent.

La capacité de cette structure a été quadruplée depuis. Ce qui s'appelle désormais Express Packaging franchit d'ailleurs un nouveau cap avec une extension immobilière sur 8 000 m2, pour 4 M€ d'investissements, qui portera les bâtiments de cette entreprise à près de 3 hectares bâtis.

Mais c'est en septembre 2018 que l’autodidacte se lance dans un pari vraiment hors du comun en signant le rachat d'une cathédrale industrielle dans la vallée du papier à Wizernes. Avec un projet d'investissement à la clé de ...16 M€, pour y produire du papier pour ondulé (PPO) pour le marché du carton ondulé, en plein rebond. L'ex-usine du géant mondial Arjowiggins employait 310 personnes à sa fermeture dans des conditions sociales difficiles. Au milieu du site, une machine à papier de 110 mètres de long, non loin de là une coucheuse de 60 mètres de longueur... « Quand je venais voir le site et que tout était noir, que je me disais qu'on allait redémarrer, j'ai eu des moments de doute », reconnaît l'ancien petit patron devenu capitaine d'industrie. Aujourd'hui, il est déjà en avance sur son plan d'embauche avec 97 salariés contre 80 promis.

Investissement permanent

Ces trois activités ont été regroupées sous une entité unique, le groupe BePaper, dans lequel le fonds d'investissement Cap3RI vient de signer son entrée pour 3 M€, laissant une très large majorité à la famille. Perrine et Edouard, deux des enfants du fondateur, occupent d'ailleurs des fonctions stratégiques dans le groupe. Un an avant, c'étaient la Région, l'Etat et la Capso qui avaient apporté un gros coup de pouce. « Leur soutien a été déclencheur, pas seulement financier mais surtout moral sur la validité du projet qu'on met en place. on ne se sent pas seul pour adhérer au projet », souligne celui, qui s'apprête à relancer une onduleuse avant probablement de réveiller l'immense coucheuse plus tard. Car l'un des succès de Henri Bréban est d'avoir réinvesti sans cesse dans ses entreprises en innovant, avec une très forte anticipation des marchés. L'usine papetière, relancée en un temps record, produit ainsi un papier plus léger de 15% que les équivalents du marché, à partir de vieux papiers recyclés, que la Chine n'importe plus. Un modèle particulièrement vertueux, et une montée en puissance rapide : le site devrait passer rapidement de 6000 tonnes par mois à 15 000. « Je ne suis pas un fanfaronneur ! Nous sommes le fruit de 10 ans de travail avec les équipes », souligne le dirigeant. « Un autre ingrédient de sa réussite est l'excellent climat social dans ses entreprises, il a une vraie relation de confiance avec son personnel », souligne Jean Bétremieux pour qui BePaper va continuer sa croissance.

«On change de taille, je dois recruter des gens, je suis conscient que dois communiquer différemment », reconnaît Henri Bréban, très fier de voir que certains salariés ont quitté un CDI pour rejoindre la machine à papier. « La papèterie, c'est une passion chez les gens ». On le croit.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 26/11/2019 Olivier Ducuing Portrait

Jean-Pierre Letartre, le nouvel homme fort de la planète éco

Après le Comité Grand Lille et le réseau Alliance, l'ex patron d'EY France prend la présidence d'Entreprises & Cités. A 63 ans, Jean-Pierre Letartre est désormais à l'épicentre des réseaux économiques régionaux.

Christophe Levyfve, dirigeant du groupe de communication Netco Group.
Publié le 26/08/2019 Olivier Ducuing Portrait

Christophe Levyfve : Quand la communication 360° devient XXL

En quelques années, le discret entrepreneur nordiste a multiplié son groupe de communication, Netco, par 10, pour en faire une ETI en pleine croissance. Avec des ambitions désormais européennes.

Publié le 26/06/2019 Olivier Ducuing Portrait

Georges Lotigier propulse Vade Secure en future licorne

Le serial entrepreneur nordiste réalise la plus grosse levée de fonds régionale de ces derniers mois avec sa société Vade Secure. Objectif : mettre le pied au plancher aux Etats-Unis pour créer un géant mondial de la cyberprotection de nos messageries.

Publié le 25/02/2019 Guillaume Roussange Portrait

Delphine Mathez met le cap sur le milliard

Artisane de la transformation de l'ETI familiale Stokomani, elle a permis au déstockeur de franchir le seuil des 100 magasins. Son ambition : doubler le chiffre d'affaires d'ici 2024 pour passer la barre du milliard d'euros

Publié le 25/10/2018 Guillaume Roussange Portrait

Christophe Juarez veut faire mousser Nicolas Feuillatte à l'international

A 59 ans, il dirige depuis 18 mois la coopérative de champagne Nicolas Feuillatte, basée non loin de Château-Thierry, dans l'Aisne. Son ambition : élever la marque au rang de grande maison à "vocation universelle".

Publié le 27/09/2018 Olivier Ducuing Portrait

Jean-Paul empereur, le roi du multi-marques

En trois décennies, l'autodidacte roubaisien a bâti une véritable ETI familiale de la vente automobile en région. Il pousse les gaz dans le Douaisis avec une nouvelle cité automobile et un nouveau siège. Décoiffant.

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Portrait

Sinequae : d'une étude d'huissiers classique à ... ETI

Hervé Marcotte-Ruffin et David Courbot. Leur entreprise née à partir d'une étude d'huissiers traditionnelle s'est développée dans le recouvrement sur le secteur concurrentiel. Elle vient de recruter 150 personnes en 18 mois.

Publié le 28/03/2018 Olivier Ducuing Portrait

Thaddée Segard, le rêve du consensus littoral

Défenseur du métro transmanche, du lien franco-britannique, d'une Marina géante à Boulogne, l'homme est devenu une voix écoutée du littoral. Qu'il espère faire entendre dans le nouveau Comité Grand Littoral.

Publié le 05/11/2017 Olivier Ducuing Portrait

Olivier et Sophie Lebreuilly multiplient les pains et les boulangeries

Ce couple parisien a décidé une reconversion inattendue dans la boulangerie. Trois ans après, ils sont 120 salariés et veulent doubler en un an.

Publié le 26/04/2015 Olivier Ducuing Portrait

Xavier Lucas : Il ressuscite les vieilles pierres de nos aïeux

Après les anciens hôpitaux de Valenciennes (photo) et Douai, le leader français de la promotion spécialisée dans les monuments historiques jette son dévolu, avec l'IRD, sur celui de Seclin, une merveille du XIIIe siècle.