Hoist Finance veut accélérer dans l'Hexagone

Hoist Finance est une banque suédoise spécialisée dans le rachat etla gestion de créances bancaires. Or la France est le deuxième pays européen en terme de prêts « non performants » (soit 145 milliards d'euros concernés), donc un marché stratégique pour l'opérateur scandinave.
D'autant qu'avec la crise, ce stock a beaucoup crû, et qu'il est toujours deux fois et demi supérieur à la période antérieure dans notre pays. Le siège français de Hoist est à la Madeleine – en raison du puissant pôle de crédit consommation implanté dans la métropole, entre Cofidis, Crédit Agricole Consumer Finance (ex Finaref), Oney, Conciliant ou Contentia. Klaus-Anders Nysteen (photo), le tout nouveau P-dg du groupe depuis mi-mars est venu visiter ses équipes et leur présenter sa nouvelle stratégie. Alors que le marché du recouvrement s'est d'abord développé sur les crédits à la consommation, il est désormais mature, intégrant les prêts immobiliers ou ceux aux entreprises, et continue à croître à un rythme rapide : Hoist revendique une croissance à deux chiffres qu'elle entend bien poursuivre, en augmentant ses parts de marché avec une volonté d'être le numéro un des principaux pays d'Europe, mais aussi à travers l'intégration des technologies de la Fintech.

Conquête
L'entreprise revendique un savoir-faire spécifique, qui lui permet de «ramener à la banque les clients de prêts non performants », à travers un suivi individualisé, des « valeurs humaines » et « de l'engagement ».
D'autre part, l'accroissement des contraintes réglementaires et le nouvel IFRS pousse les banques à vendre davantage leurs prêts. « si on rachète des portefeuilles, cela peut générer énormément d'embauches », lance le directeur général France, Fabien Klecha, qui évoque les différents profils internes : ingénieurs, data scientists, conseillers en relation client, experts contentieux, RH finances, contrôle de gestion...
Hoist Finance est clairement dans une stratégie de conquête (de 10 à 20% l'an en France) qui aura un fort impact en emplois.Pour la seule année 2018, il compte recruter 35 personnes à Lille et une dizaine à Bayonne, où il compte un autre site. Le groupe compte aujourd'hui 1500 salariés dont 130 en France (70 à Lille, les autres entre Paris et Bayonne), et ne communique pas son chiffre d'affaires.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Philippe Verwaerde, président et directeur scientifique d'AlzProtect
Publié le 01/02/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Maladie d'Alzheimer : Alzprotect lève 14 M€€

Lille. La biopharma nordiste s'ouvre au fonds Xerys pour accélérer le développement de sa molécule phare, l'AZP2006

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/03/2017 Olivier Ducuing Entreprises

Grain d'Or Gel et Airflux franchissent le cap d'ETI

Ces dernières semaines, deux groupes régionaux viennent d'’accéder au rang d’'ETI, au-delà des 50 M€ de chiffre d'affaires. Focus sur deux opérations de croissance ciselées, l'une dans l'agroalimentaire, l'autre dans l'industrie de l'air comprimé et du gaz.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/10/2016 Olivier Ducuing Entreprises

Synthexim vise l'équilibre en 2018

Calais. Le chimiste Axyntis remet peu à peu à flots le site de Calaire Chimie, rachetée en 2013

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/03/2016 Etienne Vergne Entreprises

Smart Module Concept Des maisons en kit montées en 48 heures

Avec ses préfabriqués biosourcés et recyclables, Smart Module Concept réussit un mariage audacieux entre industrie et architecture. Sept ans après sa création, la start up affiche 10M€€ de commandes.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/12/2015 Entreprises

Dans les coulisses de Beck Industries

Dans chacun de ses numéros, Eco121 braque ses projecteurs sur une entreprise de taille intermédiaire de la région, ces sociétés trop rares en France, dont la masse critique leur permet de porter de grandes ambitions de croissance. Focus ce mois-ci sur Beck-Crespel, site historique du groupe Beck Industries à Armentières qui vient d’'acquérir une société à Singapour.

Publié le 29/10/2015 Olivier Ducuing Entreprises

Cevino Glass veut refléter sa croissance en région parisienne

Villeneuve d’Ascq. Le groupe de miroiterie ouvre à nouveau son capital et vise un doublement dans les 5 à 7 ans

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 29/09/2015 Olivier Ducuing Entreprises

In'Tech Medical s'offre un gros fabricant américain

Rang-du-Fliers. Le spécialiste de l'instrumentation chirurgicale pour le rachis s'adjuge son concurrent Turner Medical. Et atteint les 500 salariés.

Publié le 27/04/2015 Entreprises

Enaco joue la formation professionnelle comme relais de croissance

La première business school française en e-learning, renforcée par sa dernière levée de fonds, affiche de fortes ambitions dans la formation professionnelle.

Publié le 02/07/2014 Entreprises

AlzProtect accélère avec une levée de 2 M€

Lille. La biotech lève 2 M€€ et passe en phase clinique sur l'’homme pour son médicament AZP 2006.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/10/2013 Entreprises

Omegalpha vise l’'aéronautique et la construction navale

Annezin. Avec sa marque issue du rapprochement entre NCIA et MTIP, le métallier s’attaque à deux nouveaux marchés.

Tags: