Invitation au voyage culinaire thai?

 davonn

 

 

L'expression « bouche a? oreille » ne saurait mieux convenir : sans site Internet, sans plan me?dia, la renomme?e gastronomique de Davonn se re?pand de?ja? comme une traine?e de poudre dans les soire?es et les e?ve?nements lillois. « C'est un truc de dingue », savoure avec un rire sonore la toute jeune quadra.

D'origine laotienne par sa me?re, thai?e par son pe?re, Davonn s'est lance?e dans son aventure depuis deux ans comme auto-entrepreneuse, notamment a? travers des ateliers culinaires. Elle cre?e aujourd'hui sa sarl By Davonn, avec un ami associe?. Son credo : le voyage culinaire, qu'elle veut distinguer d'une activite? traiteur classique. Autour d'une mai?trise parfaite de la cuisine thai?e, par son pe?re, elle la revisite par un grand sens de la cre?ativite?, des saveurs tout a? la fois surprenantes et raffine?es, mais aussi une sce?narisation. C'est ainsi qu'elle a mis au point des « sauces secre?tes », ou encore des « SushRolls ». Le positionnement est premium, avec un prix de 50 a? 90 € par personne.

De?ja? plusieurs grandes entreprises se sont laisse? se?duire comme Louis Vuitton, BNP Paribas, Kiabi ou Boulanger, mais aussi des socie?te?s plus modestes, et des particuliers, souvent « des re?ceptions intimistes haut de gamme ».

« C'est ma premie?re entreprise, mais c'est l'entreprise de ma vie ! » raconte -t-elle. Elle aurait pu rester chef de produit en bijouterie-joaillerie, son premier me?tier apre?s une mai?trise de gestion a? l'IAE de Lille. Ou banquie?re, activite? qu'elle a exerce?e sept ans comme commerciale pour portefeuilles professionnels. Mais elle caressait depuis longtemps le projet de faire de sa passion une entreprise. Elle franchit aujourd'hui une nouvelle e?tape en ouvrant une boutique en janvier sur l'e?copark de Wambrechies. L'e?quipe s'agrandit a? 4 CDI et Davonn envisage une deuxie?me puis une troisie?me boutique dans la me?tropole, avant Paris puis de grandes villes franc?aises. La dirigeante ne se fixe pas de limite : « Je me vois avec une centaine de salarie?s, je vois New-York, avec un re?seau en franchise », re?ve-t-elle tout haut O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 31/10/2016 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets glanés en octobre.

Publié le 31/10/2016 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 31/10/2016 Accueil

Verbatims

Les petites phrases du mois.

Publié le 31/10/2016 Accueil

Portraits express

Zoom sur deux nouvelles nominations

Publié le 31/10/2016 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 31/10/2016 Accueil

Jean-Pierre LETARTRE, le nouveau visage du Comité Grand Lille

Le patron d’EY France succe?de a? Philippe Vasseur a? la te?te du Comite? Grand Lille

Publié le 31/10/2016 Accueil

“Notre re?ve serait d'aboutir a? la valle?e de l'e?colonomie” Emmanuel DRUON, POCHECO

A 50 ans, Emmanuel Druon a fait de Pocheco, fabricant d'enveloppes a? Forest-sur-Marque, un labo du de?veloppement durable bien avant l'heure. Une preuve par l'exemple du mariage re?ussi entre la sobrie?te? des ressources, le bien e?tre des salarie?s et la performance e?conomique. Ce qu'il appelle l'e?colonomie est de?sormais une expertise et une cre?ativite? qu'il vend a? travers un bureau d'e?tudes, et qu'il de?fend avec fougue. Rencontre avec un patron vraiment atypique.

Publié le 31/10/2016 Accueil

Ferroviaire régional: un contrat à 3mds€ pour Alstom et Bombardier ?

Valenciennois. La SNCF vient d’écarter le principal concurrent espagnol des deux constructeurs dans la course à l’attribution du marché du TER NG. Une perspective encourageante qui n'épargnera pas un trou de charge dans les prochains mois aux deux usines nordistes.

Publié le 31/10/2016 Accueil

“Quand le marche? ne suffit plus, il faut aussi diversifier”

Trois questions a?... He?ric Manusset directeur ge?ne?ral de l’Association des Industries Ferroviaires de Nord-Pas-de-Calais-Picardie.