La Fintech a désormais son incubateur lillois

Photo : Renaud Waillez Photo : Renaud Waillez

Euratech a inauguré le 6 février son nouveau programme d'accompagnement de start up de la finance, de l'assurance, du droit et de la cybersécurité. 

Un énième incubateur voit le jour à Lille. Mis sur pieds par Euratechnologies, il accompagnera pendant un an, avenue de Bretagne, des jeunes pousses françaises et d'ailleurs en phase d'amorçag, spécialisées dans les domaines de la finance, de l'assurance, du droit ou de la cybersécurité.

Sur le papier, les choses sont posées. Durant les 12 mois d'incubation, trois seront consacrés à des ateliers "intensifs" et neuf à un accompagnement "à la carte" en vue d'une commercialisation des solutions, détaille le directeur Julien Trucy. Baptisé vulgairement FALC (pour Fintech, Assurtech, Légaltech et Cybersécurité), son nom reste toutefois à trouver.

A ce jour, neuf start up* sont incubées (sur les 14 ciblées). D'autres projets intégreront l'aventure en mai puis en septembre. L'équipe dirigeante vise l'accompagnement de 20 à 25 jeunes pousses par an. Celles-ci pourront à l'issue de leur incubation postuler à Scale, le programme d'accélération d'Euratech.

"Une alternative à Paris"

"Nous avons cette volonté de longue date de se spécialiser dans des domaines qui ont de l'avenir", a déclaré Raouti Chehi, Dg du site, le 6 février lors de l'inauguration du nouveau programme. Lequel se présente comme une alternative au Swave, l'incubateur de projets de la finance à La Défense. "C'est une offre complémentaire, créée sur mesure, à celle d'Euratech. Qui plus est soutenue par des experts des domaines de la Fintech et de l'Assurtech... nous voulions créer un vrai intérêt autour de ce pôle", renchérit Julien Trucy.

Les experts en question sont les 10 partenaires qui soutiennent financièrement (le budget est tenu secret) FALC, parmi lesquels le Crédit Agricole, le groupe BPCE ou encore le consortium composé de l'Edhec, de la fac de droit de la Catho et de la chambre des notaires du Nord - Pas-de-Calais, entre autres.

Tous les investisseurs sont privés. Une première à Euratech. En 2018, ce dernier a incubé 120 projets et accéléré 30 d'entre eux.

Cryptr : protocole d’authentification cryptographique léger anti-hacking pour objets connectés

Fructy : Market place qui centralise les opportunités d’investissement non-cotées

Amalia : Solution simplifiant l’accès à l’épargne salariale pour les TPE/PME

Tulip : Offre mobile d’assurance d’objet à la journée permettant d’activer/désactiver son assurance à tout moment et de déclarer les sinistres

MoneeZen : Coaching financier et octroi de micro-prêt pour éviter aux particuliers de payer des frais bancaires exorbitants

Serendptech : Solution d’identification d’un titre d’identité civil avec un smartphone  en moins d’une minute partout dans le monde et pour chaque transaction ou communication

Yseulis : Outil de data-visualisation pour aider les TPE/PME/ETI à maitriser leurs risques de change

AIO : Application mobile d’assurance à la demande de biens ajustable en fonction des besoins de l’utilisateur et de son foyer.

Stirrup : Solution de gestion de patrimoine immobilier permettant aux propriétaires de logements vacants de les mettre à disposition de bailleurs sociaux et de défiscaliser les loyers

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 08/02/2019 Olivier Ducuing Actualités

Soup'idéale ouvre ses potages à Léa Nature

L'ouverture du capital à hauteur de près de 36% au grand acteur français du bio doit permettre à Soup'idéale de porter son activité bio de 26 à 50% de son chiffre d'affaires

Publié le 08/02/2019 Olivier Ducuing Actualités

Tradition du Nord croque les chouchous Hu

Après les galettes bretonnes de Pont-Aven en 2016, Sylvie et Vincent Duprez engloutissent cette fois le leader national des chouchous, ces cacahuètes enrobées de sucre. La société Hu, basée à Veron dans l'Yonne, passe en effet dans le giron de leur groupe Tradition du Nord, créé en 1995 à Lambersart.

Décembre 2018 par rapport à décembre 2017
Publié le 08/02/2019 Olivier Ducuing Actualités

Intérim : grosse contre-performance régionale en décembre

Indicateur avancé des tendances économiques, l'emploi intérimaire s'est fortement dégradé en région en décembre, presque deux fois plus que la moyenne nationale. Un indicateur à surveiller de près pour les prochains mois.

Publié le 08/02/2019 Julie Kiavué Actualités

Jean-Marie Vuylsteker aux commandes de Tourcoing

L'élu de 75 ans succède à Didier Droart, décédé fin janvier, au poste de maire. Jusqu'aux prochaines élections municipales 2020.

Publié le 07/02/2019 Olivier Ducuing Actualités

Vincent Colas réélu président de Place de la com

Vincent Colas est réélu président pour la quatrième année d'un réseau de 465 professionnels de la com.

Publié le 07/02/2019 Olivier Ducuing Actualités

Vilogia s'enrichit de 1000 logements

En rachetant 1070 logements à trois organismes, Vilogia poursuit sa stratégie d'offre nationale et franchit le cap symbolique des 70 000 logements.

Le BTP a vu le nombre de défaillances augmenter de 21 % en 2018
Publié le 05/02/2019 Olivier Ducuing Actualités

Défaillances d'entreprises : accès de faiblesse régional

Le nombre de défaillances dans les Hauts-de-France est en sensible hausse alors qu'il recule en France. Le BTP est fortement touché.

Parmi les annonces de l'année, l'implantation de la maroquinerie Thomas, créatrice de 250 emplois
Publié le 04/02/2019 Olivier Ducuing Actualités

Les projets de recrutements à un pic en région

La région a vu exploser le nombre de projets de recrutements en 2018. Sauf dans le commerce où ils se sont repliés de 1400.

Publié le 31/01/2019 Julie Kiavué Actualités

L'avenir de la filière biométhane menacée par la nouvelle PPE ?

La nouvelle Programmation Pluriannuelle de l'Energie afficherait des ambitions à la baisse pour le biométhane sur la période 2023/2028. De quoi inquiéter les acteurs de la filière notamment GRT gaz.

Antoine Leclercq (à g.) et son équipe.
Publié le 31/01/2019 Julie Kiavué Actualités

Finorpa et Nord France Amorçage montent chez Potion Social

L'entreprise d'Euratech réalise son premier tour de table pour 1M€€.