La menace terroriste a raison de la braderie 2016

La plus grande braderie d'Europe et l'un des principaux rendez-vous du rayonnement lillois n'aura pas lieu cette année. Ainsi a décidé et annoncé aujourd'hui Martine Aubry, devant l'impossibilité de sécuriser un tel événement, prévu cette année du 2 au 4 septembre. Chaque année, plus de 2 millions de visiteurs venant de toute l'Europe déambulent à Lille pour ce très grand événement festif mais aussi économique.
Néanmoins, le drame de Nice il y a quelques jours a montré à la fois la barbarie et la détermination des djihadistes de frapper notre pays. Une situation particulière qui justifie selon le maire de Lille la "suspension" de la braderie cette année. "C'est un déchirement de prendre cette décision" explique-t-elle, soulignant l'impossibilité technique de sécuriser de tels volumes de marchandises et de populations. Néanmoins la suspension n'est que temporaire, précise la mairie pour qui cette mesure sera aussi peut-être l'occasion de refonder à partir de 2017 un événement devenu parfois trop commercial. "Cette décision ne remet toutefois pas en cause l’avenir de la braderie. Cette période de suspension doit être l’occasion pour nous de travailler, dès maintenant, à l’édition 2017, pour réorganiser cet événement convivial dans le contexte sécuritaire imposé par les risques terroristes, en recherchant l’esprit historique qui était le sien. L’image de la braderie a quelque peu changé ces dernières années, en devenant parfois trop commerciale, et nous allons nous mettre au travail dès maintenant pour redonner tout son sens à ce moment symbolique de notre cité."

 

"Drame économique"

Le président LR du conseil départemental Jean-René Lecerf a immédiatement réagi sur Tweeter en apportant son 'total soutien" à Martine Aubry, tandis que Claude Sohet, président de la fédération lilloise du commerce, évoquait un manque à gagner en millions d'euros pour le commerce local alors que de nombreux commerçants avaient déjà commandé des stocks en prévision de l'événement. Plus véhément, Thierry Grégoire, président de l'UMIH a dénoncé "un drame économique" qui envoie un "très mauvais signal à l'extérieur".

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 05/08/2016 Eco121

Bonduelle encore bloqué sous les 2 milliards d'euros de ventes

Le numéro un mondial du légume améliore ses performances hors taux de change, tout particulièrement hors de l'Europe

Publié le 26/07/2016 Eco121

Le chômage encore à la hausse dans les Hauts-de-France

Nouvelle hausse du chômage dans la région en juin, au-dessus de la tendance nationale.

Publié le 22/07/2016 Eco121

Vallourec et Ascometal signent pour l'avenir de Saint-Saulve

L'entrée en négociations exclusives de Vallourec avec Ascometal via une co-entreprise devrait sauver l'aciérie nordiste avec des engagements de tonnage élevés et assurer une diversification de sa production vers de nouveaux marchés.

Publié le 22/07/2016 Eco121

Désaccord fiscal : Xavier Bertrand claque la porte de l'Association des régions de France

Le président de Région claque la porte de l'ARF de manière fracassante sur fond de désaccord majeur sur la création d'une nouvelle taxe.

Publié le 21/07/2016 Eco121

Conjoncture : l'emploi régional stagne après un mieux fin 2015

Après l'amélioration de la conjoncture fin 2015, le premier trimestre marque une pause sur l'emploi. Avec une dégradation côté picard.

Publié le 15/07/2016 Eco121

Elysis veut doubler ses effectifs d'ici 2018

Le cabinet spécialisé dans le management de projet pour l’industrie a annoncé le recrutement de 20 consultants-ingénieurs d'ici fin 2016. Avant de passer en 2017 à une cadence de 40 embauches annuelles.

Publié le 11/07/2016 Eco121

Euro 2016 : La MEL vante un bilan « très positif »

L'Euro 2016 aura été une opération blanche pour la MEL mais aussi un levier de rayonnement international.

Publié le 11/07/2016 Eco121

Gaz Service repris par ses cadres avec Nord Cap et l'IRD

L'installateur de chaudières nordiste affiche de nouvelles perspectives de développement dans le Pas-de-Calais et la Picardie.

Publié le 11/07/2016 Eco121

Coup d'envoi pour le terminal méthanier de Dunkerque

La cargaison du premier navire méthanier va permettre de descendre à -163° toutes les installations du terminal de Dunkerque et de préparer son lancement commercial en septembre.

Publié le 08/07/2016 Eco121

Canal Seine Nord : La Région veut accélérer la cadence

Les élus régionaux ont adopté le protocole de financement du projet de canal de 107 km reliant l’Oise au réseau fluvial Dunkerque-Escaut-Lille.