La transformation digitale de la fonction Finance

boulangeA l’instar des autres fonctions- supports de nos entreprises, la fonction Finance a bien com- pris tout l’inte?re?t qu’elle avait a? s’adapter et a? utiliser les nouvelles solutions nume?riques. L’objectif de la transformation digitale de la fonction Finance pourrait e?tre ainsi re?sume?: re?duire les cou?ts tout en augmentant la vitesse, la qualite? et la valeur des livrables pro- duits. Tout l’enjeu est aujourd’hui d’inverser le poids des temps actuellement passe?s sur des taches d’exe?cution (saisie) pour se concentrer sur des activite?s de contro?le et de mesure de la performance financie?re de l’entreprise.

 

Lorsque nous e?coutons les DAF, eux aussi expriment le souhait de cette e?volution, qui leur permettra d’e?tre davantage identifie?s comme acteur du pilotage de l’entreprise, renforc?ant les interactions entre les services au sein de l’entreprise. Cette e?volution permettra ainsi a? la fonction Finance de gagner en pluridisciplinarite? et en polyvalence.

 


Sur les cinq dernie?res anne?es, les principales e?volutions de la fonction Finance e?taient d’ores et de?ja? lie?es aux syste?mes d’information : e?volution et inte?gration des syste?mes d’information (ERP, reporting), nume?risation et digitalisation croissantes des processus (EDI, de?mate?rialisation), cre?ation de Centres de Services Partage?s.

 

Arre?tons-nous sur la de?mate?rialisation des factures, l’e?volution techno- logique la plus de?ploye?e au sein des entreprises. Cette technique permet notamment de fluidifier la gestion des factures, d’automatiser les ta?ches de saisie et de contro?le des factures, de diminuer le risque fiscal et enfin de fiabiliser la relation client/ fournisseur.

 

En terme de re?duction des cou?ts, il a e?te? estime? que le cou?t direct de traitement d’une facture d’achat passe de 13,8 € pour une facture papier, a? 4 € pour une facture de?mate?rialise?e. La baisse de 70 % du cou?t de traitement s’explique notamment par l’absence de traitement du « courrier arrive? », et par des gains de temps de saisie, de contro?le, de mise en paiement et d’archivage. Demain, la nouvelle e?re des solutions digitales permettra l’inte?gration des donne?es comptables en temps re?el, pour faciliter une prise de de?cision plus rapide, avec des outils de?cisionnels plus faciles a? utiliser, des process de contro?le base?s sur le Data analytics,... la fonction Finance de- vient pleinement digitale !

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 05/11/2017 Accueil

Pierre Coursières, président du Furet du Nord: «  On ira le plus vite possible aux 100 M€  »

Alors que le Furet du Nord (420 salariés, 90 M€ de CA) vient d'ouvrir son 17e magasin, à Saint Quentin-en-Yvelines, Eco121 interroge son président Pierre Coursières.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets glanés au mois d'octobre.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Portraits express

Les deux portraits express du mois.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Olivier et Sophie Lebreuilly multiplient les pains et les boulangeries

Ce couple parisien a décidé une reconversion inattendue dans la boulangerie. Trois ans après, ils sont 120 salariés et veulent doubler en un an.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Jean-Pierre Letartre : "Les Anglais sont toujours dans l'Europe!"

Le président depuis un an du Comité Grand Lille vient de conduire une délégation exceptionnelle à Londres dans le cadre du Brexit. Un seul objectif : créer du réseau et du business. Pour celui qui est aussi le président d'EY France, la dynamique métropolitaine doit entraîner toute la région.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Bureaux: Le marché métropolitain en pleine euphorie

Les anne?es de crise sont (tre?s) loin. Le marche? du tertiaire lillois affiche une sante? insolente qui le positionne au deuxie?me rang de province apre?s Lyon.

Publié le 05/11/2017 Accueil

Promenade de Flandre ouvre ses 45 boutiques

Neuville-en-Ferrain. Le retail park transfrontalier a e?te? enfin inaugure? dans la ZAC de Petit-Menin. Ce complexe de 60 000 m2 va ge?ne?rer 650 emplois.