L'Atelier de Solène, quand la passion devient entreprise

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France

 

 

"Ici à la Station F, les gens me demandent tous quand je veux vendre mon entreprise. Mais je ne veux pas la vendre ! » Solène de Laborderie cultive sa différence et n'affiche aucune levée de fonds à l'horizon. Au milieu des champions du virtuel du méga incubateur de Xavier Niel, cette jeune femme de 25 ans a une activité très concrète : elle fabrique des bijoux plaqués or, de qualité (3 microns), parfois ornés de pierres fines, mais à prix accessibles. Depuis sa plus tendre enfance, Solène a toujours eu cette passion, jusqu'à vendre ses créations sur les marchés. Une activité qu'elle a du cesser pour se consacrer à sa prépa, avant d'intégrer l'Edhec à Lille. Son année de césure aurait pu la lancer sur une voie bien plus classique : 6 mois de stage chez L'Oréal, avec une quasi promesse d'embauche, et autant chez Unilever. Finalement, dans le sillage de son Msc entrepreneurship, elle choisit son univers de prédilection, le bijou, et débute comme auto-entrepreneuse, avec un peu d'argent mis de côté. Avec l’accompagnement de l'Edhec pendant un an à la station F.

Son modèle économique? D'abord les ventes privées de ses créations, via Facebook et Instagram. La première d'entre elles a lieu dans l'appartement de ses parents. Les 200 invitations partent comme des petits pains, et elle gagne trois fois sa mise de départ. Elle répétera l'opération plusieurs fois, de quoi financer un site web et s'ouvrir un nouveau circuit. L'effet de grappe de la Station F lui permet en parallèle de nouer des liens avec plusieurs créateurs dont une plateforme de cadeaux. Aujourd'hui, L'Atelier de Solène affiche fièrement 16000 abonnés Facebook et autant sur Instagram, et un premier exercice à 100 K€ de ventes. Pour 2018, la tendance laisse augurer les 600 K€ de chiffre d'affaires, désormais sous statut de Sarl, avec déjà une première salariée et un stagiaire. Le catalogue, d'une centaine de références, devrait fortement s'accroître. En juillet, Solène quittera la Station F pour ses propres locaux, son ambition étant d'ouvrir rapidement un showroom

F.P.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

L'agroalimentaire, pilier majeur de l'économie des Hauts-de-France

La Région affiche une puissance de feu considérable dans le domaine de l'agroalimentaire, qui pèse 43 300 emplois, compte de nombreux leaders, et affiche une bonne dynamique.

Publié le 01/03/2018 Eco121

Nucléaire : la Centrale de Gravelines à plein régime

La Centrale nucléaire de Gravelines va investir 300 M€ en 2018, et vise un prolongement de ses réacteurs jusqu'à 50 voire 60 ans.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Crédit Agricole : très bon cru 2017

Lille. La banque verte a injecté 5 mds € dans l'économie régionale l'an dernier, un record. Et sort près de 160 M€ de résultat net.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Euralille : le projet Euraflandres veut unifier le quartier des gares lilloises

Damien Castelain, président de la MEL et Martine Aubry, maire de Lille ont donné ce jeudi le coup d'envoi du projet Euraflandres. Une investissement de 13 M€ pour réaménager les dessertes et les espaces publics du secteur des gares.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Christian Noyer décode les opportunités du Brexit

L'ancien gouverneur de la Banque de France était l'invité de Lille Place Financière pour décrypter les enjeux du Brexit.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

DOMINIQUE DURAND, DIRECTEUR DE STELIA AEROSPACE MEAULTE

"Nous sommes la dernière région à ne pas disposer d'un cluster aéronautique"

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Troisième révolution industrielle : Cap3RI monte en régime

L'outil de financement en haut de bilan de dossiers dédiés à la troisième révolution industrielle devrait investir 10M€ par an en rythme de croisière.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Lille Grand Palais vise la catégorie internationale

Lille. Reconduite pour 10 ans de concession, la SEM a reçu 1 million de visiteurs lors de sa saison 2016-2017. Elle part à la conquête de l'international.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Betterave : campagne euphorique pour Tereos

Le sucrier affiche des rendements historiques pour cette campagne 2017-2018, la première post- quotas européens