Le Nord desserre son étau budgétaire

 

Le conseil départemental du Nord va adopter lundi et mardi son budget primitif 2019. Le premier département de France par son budget (2,7 mds€) et sa population (2,5 millions d'habitants) sort peu à peu de l'ornière financière. Ainsi l'étau de la dette se desserre-t-il nettement : l'encours a été ramené de 1,4 md€ en 2015 à 1,239 md€ au 1 er janvier 2019 (-4%), une charge qui devient tolérable grâce à l'amélioration de l'autofinancement. La capacité de désendettement passe désormais à 6 ans cette année contre 13,1 années de remboursement en 2015.

Le budget 2019 est marqué par près de 27 M€ de recettes exceptionnels de l'Etat, soit 18,6 M€ par an pendant 3 ans (fonds d'urgence des allocations individuelles de solidarité) et 9 M€ via le fonds de péréquation interrdépartemental. A ces montants doit s'ajouter une enveloppe de 4,5 M€ via le plan de lutte contre la pauvreté. Autre bonne nouvelle, les DMTO (« frais de notaire ») liés aux transactions immobilières restent anticipés sur des niveaux élevés. Ils sont attendus à 320 M€ en 2020 après 335 M€ en 2018, mais à comparer à des exercices beaucoup plus tendus comme 239 M€ en 2014 ou 283 M€ en 2016.

 

Explosion inexpliquée de la PCH 

 

La solidarité représente toujours la part prépondérante des dépenses de fonctionnement (74%, soit 1,9 md€), record de France parmi les 104 départements. L'exercice affiche 35 M€ de plus pour la solidarité (6 M€ pour le handicap, 10,9 pour les personnes âgées, 8,8 pour les mineurs non accompagnés, entre autres). L'exécutif entend par ailleurs auditer son dispositif de prestation compensatoire du handicap (PCH) dont les coûts s'envolent de façon inexpliquée, sur un rythme double de celui du Pas-de-Calais, par exemple.

Cependant, grâce à une politique volontariste de retour à l'emploi, le Nord espère un repli du nombre d'allocataires du RSA et des dépenses afférentes. La collectivité a décidé dans cette logique de créer 8 maisons départementales de l'insertion et de l'emploi sur le territoire.

En terme d'investissement, la collectivité programme 240 M€ d'équipements (130 M€ au titre de la solidarité territoriale, 80 M€ sur la solidarité humaine, notamment).

Le conseil départemental ne bouge pas sa fiscalité cette année après avoir réduit ses recettes fiscales de 50 M€ l'an dernier. Néanmoins, le taux de foncier bâti reste le plus bas de la région, à 19,29% contre 22,26M% pour le Pas-de-Calais ou 25,5% dans l'Oise, pointe Jean-René Lecerf, président de la collectivité.

L'élu a profité de la conférence de presse de présentation du budget pour indiquer qu'il souhaitait revenir sur la mesure uniforme de limitation de la vitesse à 80 km/h afin de pouvoir la remonter à 90 km/h voire au contraire l'abaisser à 70 km/h en cas de tronçons dangereux. « Qui connaît mieux le réseau que le service de voirie des départements ? J'ai toujours été favorable aux solutions nuancées », lance le président du Département. Dossier à suivre, donc.

 

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Arnaud Bazire, directeur régional Eau de Suez, et Franck Agneray, directeur recyclage et valorisation.
Publié le 31/01/2019 Julie Kiavué Actualités

Hauts-de-France : Suez ouvre les vannes de la transition énergétique

Le groupe veut faire des Hauts-de-France la première région productrice de biogaz en Europe. Pour cela, il mise sur les outils numériques et une gestion plus intelligente.

Publié le 30/01/2019 Olivier Ducuing Actualités

Arc : les 6 syndicats signent un accord capital

Après une grosse tension sociale en début de mois, les syndicats et la direction du numéro un mondial des arts de la table ont trouvé un accord unanime permettant de dégager 9 M€ d'économie. De bon augure pour obtenir le soutien attendu des investisseurs.

Bernard Pacory, président de la caisse régionale, et Christian Valette, le nouveau directeur général
Publié le 29/01/2019 Olivier Ducuing Actualités

Résultats solides mais en recul pour le Crédit Agricole Nord de France

La caisse régionale a vu son PNB reculer de 5,3% l'an dernier, et son résultat net consolidé de 16,5%. Un repli qui traduit des éléments exceptionnels, l'activité commerciale restant très bien orientée.

Publié le 27/01/2019 Olivier Ducuing Actualités

Chômage régional : amélioration toute relative chez les femmes

Sur douze mois, le nombre d'inscrits au chômage a reculé de 1,8 point en Hauts-de-France. Mais les femmes profitent beaucoup moins de cette embellie, tandis que le chômage de longue durée s'aggrave fortement.

Publié le 22/01/2019 Olivier Ducuing Actualités

Getlink finit 2018 en croissance de 5%

Le groupe gestionnaire du Tunnel sous la Manche vient de clore son neuvième exercice consécutif de croissance.

Publié le 22/01/2019 Actualités

Nouvelle acquisition en vue pour Bonduelle aux USA

Le groupe familial se renforce encore aux Etats-Unis, devenus son premier territoire commercial, en reprenant une usine de conditionnement de produits surgelés à Seneca Foods Corporation.

Christophe Gaigneux, nouveau directeur général de Damart.
Publié le 17/01/2019 Julie Kiavué Actualités

Un nouveau Dg aux commandes de Damart

Christophe Gaigneux supervisera la mutation de la marque de textile ainsi que son développement sur le web et à l'international.

Alain Navello (à g.) et Stéphane Mazuy.
Publié le 17/01/2019 Julie Kiavué Actualités

Une année 2018 fructueuse pour Vinci Immobilier Hauts-de-France

Les opérations lilloises d'envergure telles Le 31 rue de Béthune ou Wenov à Euratech ont fait les beaux jours du promoteur, qui s'attend cependant à une année 2019 moins porteuse.

Le développement se ferait sur le site  voisin Froneri, appelé à fermer en mars
Publié le 17/01/2019 Guillaume Roussange Actualités

AGCO Massey-Ferguson grandit encore à Beauvais

Le premier employeur de Picardie poursuit sa croissance. Il négocie la reprise de l'usine Froneri pour y implanter son pôle n°4 et prévoit d'embaucher 200 personnes.

Publié le 16/01/2019 Olivier Ducuing Actualités

Bureaux : un millésime d'exception

Métropole. Le marché tertiaire a tangenté pour la première fois les 300 000 m2. Et les investisseurs ont injecté plus d’un demi milliard.