Les forces économiques lancent leurs propositions avant les élections

Patrice Pennel et Arnaud Cousin à la présentation des 40 propositions du Medef Hauts-de-France à Entreprises et Cité le 3 juin. Patrice Pennel et Arnaud Cousin à la présentation des 40 propositions du Medef Hauts-de-France à Entreprises et Cité le 3 juin.

Le Medef Hauts-de-France profite de l'élection régionale pour publier un petit livre bleu de 40 propositions pour le développement de notre région auprès des candidats. La Fédération Syntec lui emboîte le pas de même que l'Uriopss.

A l’approche des élections régionales, les 20 et 27 juin, le MEDEF Hauts-de-France - l’un des trois premiers MEDEF de France - entend bien user de son influence pour réaffirmer les positions de ses adhérents. Le syndicat patronal présentera prochainement 40 propositions, réparties en cinq grandes thématiques, aux têtes de listes, en lice pour la présidence des Hauts-de-France. Ces pistes de réflexion - dont certaines ont d’ores et déjà franchi le stade de réalité en région depuis quelques années - visent à faire des Hauts-de-France « un territoire attractif et durable ».

R&D, industrialisation, développement durable

Dans son petit livret bleu, le Medef Hauts-de-France interpelle les prochains élus au Conseil régional sur, entre autres, la nécessité d’accentuer l’effort en recherche et développement. « Faiblesse de notre région », regrette le patron des patrons des Hauts-de-France Patrice Pennel, par ailleurs dirigeant du groupe REG, concepteur et fabricant de biens d'équipements industriels. L'organisation patronale voudrait que la Région facilite l’accès « à une démarche d’innovation et/ou de recherche » aux entreprises, notamment aux Pme et ETI. Au national, les Hauts-de-France font en effet partie des plus mauvais élèves en terme de dépense intérieure dédiée à la R&D : 1,7 Md€ soit 1,1% du PIB régional, lorsque la moyenne nationale se situe aux alentours de 2,2%.

Le Medef Hauts-de-France voudrait voir également dans les prochaines années un effort plus important sur les métiers en tension, dont près de 40% des recrutements sont jugés difficiles selon la dernière enquête Besoins en main d’oeuvre de Pôle Emploi. Pour y remédier, de plus en plus d'entreprises n'hésitent pas à ouvrir leur propre école, en interne, pour former leurs futurs talents et assurer la transmission du savoir-faire des anciens aux plus jeunes. De son côté, Pôle Emploi apporte aussi sa pierre à l'édifice, soutenu par la Région, en organisant des rencontres au sein des entreprises pour promouvoir l'activité auprès des jeunes ou demandeurs d'emploi.

D’autre part, Patrice Pennel a réaffirmé la volonté du Medef pour une réindustrialisation du territoire, mais aussi son soutien à l’économie circulaire, à la valorisation des déchets de chantier, au nucléaire, à la transition vers les véhicules propres, au développement d'une filière hydrogène ou encore à la transformation des Hauts-de-France en territoire d’excellence en matière d’IA.

Enfin, le président du l'organisation patronale souligne que, quelque soit la couleur politique victorieuse fin juin, "le souhait du Medef est de rester un partenaire proche du Conseil régional". 

"Rééquilibrer les forces vives"

La Fédération Syntec des Hauts-de-France (numérique, ingénierie, conseil , événementiel, formation professionnelle), de son côté, pointe les défis structurels que doit relever notre région, « entre une métropole lilloise très aspirante et des territoires souvent excentrés ». Elle souhaite voir dynamisée l'offre de formation initiale pour accéder aux secteurs d'avenir. « Nous avons défini le développement de centres de formation et de maisons de coworking comme prioritaires sur ce territoire. Notre ambition est de rééquilibrer les forces vives des Hauts-de-France ! », lance Matthieu Tezenas, délégué régional de la Fédération Syntec. 

Pour réduire les fractures territoriales de la région, le Syntec se dit prêt à continuer à accompagner le développement de la région dans sa transformation numérique. Et préconise donc deux grands axes prioritaires ; accélérer le développement de nouvelles offres de formation initiale, identifier des CFA, en association avec d'autres branches, mais aussi contribuer à un meilleur aménagement du territoire. La Fédération Syntec décline du reste ces idées et d'autres dans une contribtion nationale de 8 propositions à l'occasion des élections des 20 et 27 juin. « Aujourd'hui, la crise de la Covid-19 a exacerbé les enjeux auxquels nos régions et nos entreprises font face, et nous estimons que la lutte contre la fracture territoriale doit être une priorité, politique et économique. Les entreprises des secteurs d'avenir peuvent être une véritable force partout en France, mais cela implique un travail collaboratif avec les régions et les collectivités », estime le président national de la Fédération Syntec,  Laurent Giovachini.

 

Enfin (pour l'heure), l'URIOPSS Hauts-de-France (organismes de solidarité et d'action sociale) s'est fendu aussi d'une vidéo sur Youtube, à tracers sa présidente Annette Glowacki, pour interpeller cette fois les candidats aux élections départementales (la compétence sociale relevant des départements). Pour souligner les enjeux de prise en compte de la fragilité, la pauvreté, le lien pauvreté-santé, les questions d'isolement, la fracture numérique, notamment. Mais aussi pour soulever  la question des moyens dédiés au financement des professionnels et de l'attractivité des métiers, secteurs en grandes difficultés de recrutement. La présidente de l'URIOPSS interroge les candidats sur les moyens que les départements compteront demain dédier aux structures pour épauler les professionnels, mais aussi pour donner une lisibilité de gestion permettant d'(assurer la pérennité des structures sociales. 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 03/06/2021 Guillaume Roussange Actualités

Alkor Groupe choisi pour reprendre Office Dépôt

Le fournituriste de bureaux Alkor Groupe est le nouveau propriétaire d'Office Dépôt, en redressement depuis le 5 février. Ainsi vient d'en décider le tribunal de commerce de Lille. Il reprend 460 emplois et propose des emplois à 370 autres salariés.

Talent Garden Lille est le premier campus français du réseau italien.
Publié le 02/06/2021 Julie Kiavué Actualités

Coworking : L’italien Talent Garden choisit Lille pour sa première implantation en France

Depuis sa création en 2011, Talent Garden fait la promesse d’une « expérience complète » autour de la tech pour satisfaire les occupants de ses espaces de coworking issus du monde du numérique.

Guillaume Mougin, Dg d'Alteca, fondée par son père à Lyon en 1996.
Publié le 31/05/2021 Julie Kiavué Actualités

ESN : Alteca acquiert Micropole Lille

La société lyonnaise, spécialisée dans l’accompagnement des entreprises dans leur transformation digitale, renforce sa présence à Lille et prévoit une quinzaine de recrutements cette année.

L'équipe de TradeIn.
Publié le 31/05/2021 Julie Kiavué Actualités

Fintech : TradeIn boucle un tour de table à 2 M€

Ce coup de pouce de Business Angels et de l’accélérateur 50 partners va permettre à la jeune pousse lilloise de recruter une dizaine de nouveaux collaborateurs cette année et d’étoffer son offre produits, entre autres.

Publié le 31/05/2021 Olivier Ducuing Actualités

Batteries : Envision attendu à Douai avec 2000 emplois

Engagé dans la course au véhicule électrique, Renault va se doter d'une giga-factory de battery, avec le fabricant chinois Envision. Ce devrait être à Douai, annonce le Figaro.

Publié le 30/05/2021 Olivier Ducuing Actualités

Philippe Hourdain, honoré, repart au combat

L'actuel président de la CCI Hauts-de-France a reçu la légion d'honneur des mains de son prédécesseur et ancien ministre Philippe Vasseur. L'occasion d'annoncer sa candidature à un nouveau mandat.

Publié le 27/05/2021 Olivier Ducuing Actualités

Veternity rentre dans le giron du groupe vétérinaire IVC

Villeneuve d'Ascq. En pleine trajectoire météorique, le spécialiste de la fin de vie animale doit passer en juin dans les mains du britannique IVC-Evidensia.

Ici, l'établissement de Capinghem
Publié le 27/05/2021 François Prillieux Actualités

Place-Ô-Marché accélère avec la Banque des Territoires

Ronchin. Portées par le groupe Stratège Plus, les halles commerçantes de cœur de ville Place-Ô-Marché connaissent un boom important. Avec un nouveau moteur, la Banque des Territoires.

Publié le 27/05/2021 Olivier Ducuing Actualités

Espaciel veut changer de braquet

Lille. La société hébergée au Village by CA mise sur son système automatisé de réflecteur intelligent de la lumière solaire pour monter en puissance commercialement.

Publié le 27/05/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sécurité urbaine : Steel Omnium reprend Préfa'bat

Courrières. Trois ans après l'acquisition de LDMD, Michaël Dehon reprend cette fois le spécialiste du mobilier urbain défensif Prefa'bat, avec de grosses perspectives.