Les Hauts de Lille : élégant, discret, confortable... et pratique

Derrière le casino Barrière, son hôtel 5 étoiles, sa salle de spectacles, ses bars et sa brasserie, figure également un plaisant restaurant gastronomique. Dont la carte vient d'être remise à plat.

Dès l'entrée dans l'immeuble, l'accueil est agréable et serviable, le personnel, professionnel, est attentif et promt à guider l'hôte vers la salle cosy joliment agrémentée d'orchidées.

La carte y est courte, trois entrées, et quatre plats. Après un amuse-bouche d'églefin et mousse safranée, un cylindre vertical de zitas (macaronis épais et droits) fourré aux cèpes et jaune d'oeuf confit, chapeauté d'une émulsion, a de l'allure et du goût; mais les dix moules trop cuites, décoquillées, et les quelques crevettes grises « façon bouillabaisse et safran » de la deuxième entrée, alanguies à coté de brocolis spongieux sous lamelles de carottes crues sont très décevantes.

 

Heureusement, le suprème de pigeon « juste cuit », c'est à dire servi rouge sous sa peau rôtie, est bien dénommé, la finesse et la saveur de sa chair fine en sont remarquablement préservés (la betterave jaune en coque de sel qui l'accompagne est moins enthousiasmante). Quant aux cinq coquilles Saint-Jacques, vivement saisies, « champignons forestiers, condiment de mâche » , elles assurent. En dessert, figues rôties en quartier, « crémeux de shiso et huile d'olive » ou coing, « biscuit noisette aux cèpes et grué de cacao », clôturent le repas sans troubler la conversation.

Les assiettes sont montées avec une sophistication démonstrative dont la performance n'est pas dans le goût, et l'on peut déplorer que les chiches accompagnements ne sont souvent là que pour enrichir l'intitulé des plats réduit à l'énumération des ingrédients. Mode oblige !

Certes l'environnement, comme de tous ces quartiers neufs d'un urbanisme indigent, avec des pieds d'immeubles inhospitaliers, n'est pas engageant. Mais celui-ci offre deux atouts attrayants : ce restaurant gastronomique intime, confortable, où, grâce à des tables distantes et bien mises, la conversation n'a pas à craindre les oreilles indiscrètes ; et, de plus, son parking souterrain, d'accès direct aux étages, dispense de la quête infernale d'une place en centre ville. Tranquillité et espace sont des atouts de prix !

La carte des vins, établie par un meilleur sommelier de France, est à la hauteur de l'établissement et la sélection des vins au verre n'est pas en reste.

 

Carte : 57-63€ ; menus : 38€, 45€, 74€

Fermé dim, lundi. Sam midi ouvert 12h-13h30, 19h-21h30

777 Pont de Flandres, Lille

T. 03 28 14 45 50

www.casinobarrière.com

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Henri Matisse, Luxe, calme et volupté / © Succession H. Matisse
Publié le 28/10/2019 Olivier Ducuing Détente

« Nous avons reçu des prêts incroyables du monde entier »

Le conservateur du musée Matisse du Cateau-Cambrésis Patrice Deparpe nous explique les enjeux de la prochaine expo « Devenir Matisse », du 9 novembre au 9 février. Incontournable.

Menu 24€ (déj), carte env 45€. Ouvert tous les jours, 12h-14h, 19h-22h.  www.restaurantgalibot.com  Tél 03 66 98 10 41
Publié le 26/09/2019 Didier Nicolas Détente

Le Galibot à Lens, une cuisine sincère et chaleureuse

Comme tous les mois, Didier Nicolas pose son regard indépendant sur un établissement de la région. Ce mois-ci le Galibot, à Lens.

©Aude SIRVAIN
Publié le 26/08/2019 Didier Nicolas Détente

La Griotte, une nouvelle adresse bien vitaminée

Comme tous les mois, Didier Nicolas pose son regard indépendant sur un établissement de la région. Ce mois-ci la Griotte, à Lille.

Publié le 26/06/2019 Didier Nicolas Détente

La Storia : un écrin hors norme pour une gastronomie prometteuse et gaie

Comme tous les mois, Didier Nicolas pose son regard indépendant sur un établissement de la région. Ce mois-ci la Storia, à Valenciennes.

Publié le 29/05/2019 Anne Henry Castelbou Détente

Eco-hôtelière au Guatemala

La villeneuvoise Bettina Zourli, 28 ans, a ouvert fin 2018 Aurora del lago, un hôtel éco-responsable au Guatemala. Une première expérience entrepreneuriale pour cette infatigable globe-trotteuse.

Publié le 26/04/2019 Didier Nicolas Détente

Sans étoile, La Laiterie brille encore !

Comme tous les mois, Didier Nicolas pose son regard indépendant sur un établissement de la région. Ce mois-ci La Laiterie, à Lambersart.

Publié le 27/03/2019 Didier Nicolas Détente

Le Daïdokoro, simplicité et excellence

Comme tous les mois, Didier Nicolas pose son regard indépendant sur un établissement de la région. Ce mois-ci le Daïdokoro, à Valenciennes.

Le paleron d'Angus « façon bœuf carottes »
Publié le 25/02/2019 Didier Nicolas Détente

Le Cercle : pari risqué... et réussi

Comme tous les mois, Didier Nicolas pose son regard indépendant sur un établissement de la région. Ce mois-ci le Cercle, à Nœux-les-Mines.

Publié le 28/01/2019 Didier Nicolas Détente

Meert : changement dans la continuité

L’ex-second de Maxime Schelstraete, Tom Truy-Courties, 26 ans, prend sa relève.

L’OCTOPUS, Entrée-plat ou plat-dessert : 23€ ; carte : 45€. Ouvert lundi, mardi, mercredi, midi et jeudi, vendredi, samedi, midi et soir. 2 place Sébastopol, Lille. T : 03 20 57 14 39 restaurant-octopus-lille.fr
Publié le 27/11/2018 Didier Nicolas Détente

L'Octopus : gentillesse et ambition...précoce

La nouvelle table du quartier Sébastopol montre une vraie détermination mais aussi quelques péchés de jeunesse.