Les professionnels s'attendent à une sévère crise du logement

« L'équation est aujourd'hui extrêmement tendue » Philippe Depasse, président de la FPI « L'équation est aujourd'hui extrêmement tendue » Philippe Depasse, président de la FPI

Comme tous les ans, les professionnels du logement réunis au sein du Cecim Nord ont présenté le bilan de l'année. Une année 2020 extraordinaire, qui aggrave la menace d'une sérieuse pénurie de logement à court terme.

 

Un effondrement de 36% des réservations de logements neufs collectifs, de 31% sur la maison individuelle, et de 60% sur les résidences gérées : en trois chiffres, le tableau de 2020 du logement neuf en région est dressé. L'observatoire régional du logement neuf fait bien triste mine cette année. Le même constat se retrouve partout, et dans tous les champs d'activité : ventes en bloc (-54%), au détail (-30%), mises en vente (-19%), réservations nettes (-36%), maisons, appartements, le plongeon est général. « Les Hauts-de-France subissent un fort recul qui interroge pour la suite de notre profession et de notre production », pointe Vincent Catrice, du Cecim Nord (centre d'études de la conjoncture immobilière).

Sur la métropole lilloise, qui concentre 62% des volumes de réservation de la grande région, le constat n'est pas meilleur : les réservations nettes, qui avaient progressé de 5% en 2019, dégringolent de 35% ; les mises en vente, qui avaient déjà baissé en 2019 (-24%) ont poursuivi la chute l'an dernier (-13%). Avec un effet en forme d'illusion d'optique, une hausse du stock disponible, mais sur le rythme d'écoulement du marché de 2020. Or les réservations ont brutalement remonté en janvier 2021 (+30% par rapport à janvier 2020). « Ca nous interpelle quant à notre capacité à remettre des produits en vente. On est en droit de se poser la question d'une pénurie de logement pour les années 2022 et suivantes», décode Vincent Catrice.

 

Pénurie de terrains

Cette évolution s'accompagne de surcroît d'une nette augmentation des prix, soit 3% en 2020, qui suivait une hausse l'exercice précédent (+5%). Une tendance qui ne risque pas de s'inverser au vu de la pénurie de terrains constructibles, des temps de montage et des procédures des opérations, sans compter la crise de la Covid et la réglementation environnementale RE 2020. « On s'attend à un impact de 5 à 10% sur les prix ». Seules bonnes nouvelles, les taux d'intérêt demeurent bas et le dispositif Pinel est maintenu. « On pensait que les élus seraient sensibles à ce que le secteur a beaucoup souffert. On connaissait le coup de frein pré-électoral. Force est de constater qu'on est dans un coup de frein post-électoral qui dure, c'est quelque chose d'assez inédit », déplore Philippe Depasse, président régional de la fédération des promoteurs. La nouvelle réglementation environnementale, très vertueuse en termes de performances énergétiques, «se traduira par une hausse non supportable pour les propriétaires occupants mais aussi pour les propriétaires bailleurs. L'équation est aujourd'hui extrêmement tendue ».

 

 Le marché ancien à la fête

Le neuf qui pleure, le vieux qui rit. Le marché de l'ancien s'est montré particulièrement résilient en 2020, selon les notaires, avec une année en dents de scie au fil des confinements et déconfinements. Et au final un recul des transactions limité à - 4,6% dans le Nord, - 0,2% dans le Pas-de-Calais. Mais ce repli s'accompagne d'une flambée des prix : +8,9% dans le Nord, et de 6,1% dans le Pas-de-Calais. « On n'est pas dans une bulle immobilière, mais dans un marché de pénurie », traduit David Benveniste, de la chambre interdépartementale des notaires du Nord-Pas-de-Calais. Le prix médian du m2 (appartement ancien)s'est établi à 2430 € pour le Nord, 2000 € dans le Pas-de-Calais, tandis que la maison médiane se vendait à 160 K€ dans le Nord, 140 K€ dans le Pas-de-Calais.

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Le groupe familial va se doter cette année d'un nouvel atelier ferroviaire XXL à Valenciennes. Ici, une unité de câblage.
Publié le 25/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Hiolle Industries entend fortement accélérer en 2021

Valenciennes. Après un exercice 2020 difficile, le groupe familial table sur un fort rebond. Il va investir 6 M€ dans un atelier de maintenance ferroviaire. 50 emplois en jeu.

« On n'est pas sûrs de l'avenir mais on est déterminés et on a de l'ambition » Etienne Flamme, Pdg
Publié le 25/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Flamme Environnement joue l'innovation face aux majors

Louvroil. Le groupe familial développe une benne tri-collecte unique sur le marché. Et va investir 6 M€ dans un nouveau centre de tri. Louvroil. Le groupe familial développe une benne tri-collecte unique sur le marché. Et va investir 6 M€ dans un nouveau centre de tri.

Publié le 25/03/2021 Guillaume Roussange Actualités

Nutribio lance une marque durable née de l'intrapreneuriat

Doullens. Pour pérenniser son atelier de fabrication de barres énergétiques, Nutribio a lancé un projet participatif interne. Qui a débouché sur une marque propre, La barre à cœur.

Publié le 25/03/2021 Guillaume Roussange Actualités

Le robinetier de luxe THG vendu au chinois Jomoo

Béthencourt-sur-Mer. Pour accélérer sa croissance à l'international, le fabricant d'articles sanitaires THG s'adosse au géant chinois du secteur. Il financera le développement de gammes plus accessibles.

Publié le 25/03/2021 Guillaume Roussange Actualités

Plaquettes de frein : Mat Friction prend le virage de l'électrique

Noyon. Mat Friction investit 3,5 M€ dans son usine isarienne pour développer de nouvelles générations de freins, adaptés aux véhicules électriques.

Publié le 23/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sofinor croque le lyonnais Mapal

L'acquisition de l'entreprise lyonnaise crée un acteur important dans les équipements inox, totalisant 28 M€ de chiffre d'affaires avec 170 salariés.

Publié le 22/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Gomypartner score un million d'euros de levée de fonds

La jeune start up d'Euratech fait entrer deux entrepreneurs du web à son bord.

Publié le 16/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sylvain Breuzard invente la "permaentreprise"

Le dirigeant fondateur de la société Norsys Sylvain Breuzard vient de commettre un ouvrage qui veut dépoussiérer la RSE. Baptisé « La permaentreprise, un modèle viable pour un futur vivable, inspiré de la permaculture » (éditions Eyrolles), le livre élargit le concept de permaculture et ses trois principes éthiques au domaine de l'entreprise.

Ici l'usine Aluminium Dunkerque, reprise fin 2018 par GFG Alliance
Publié le 16/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sidérurgie : Liberty pourrait faire les frais des déboires de Greensill

Les déconvenues de Greensill et du groupe GFG Alliance, propriétaire d'Aluminium Dunkerque et d'Ascoval, créent de grosses turbulences et de sérieuses incertitudes.

Mathieu Tarnus, Pdg et  fondateur de Sarbacane, il y a bientôt 20 ans. Il vise désormais le cap des 100 M€ d'activité à horizon 2025.
Publié le 15/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sarbacane met la main sur son concurrent allemand rapidmail

Le groupe de Hem poursuit sa croissance rapide. Après le rachat de Datananas, une start up spécialiste de la prospection par messagerie, Sarbacane reprend cette fois un plus gros poisson avec son concurrent allemand rapidmail