Après la Covid, les commerçants du vieux Lille vont affronter les travaux

Le Vieux Lille va faire l'objet d'un gros programme de travaux de 7 mois à partir de février, que les commerçants viennent de découvrir avec angoisse. Après le confinement, les gilets jaunes et le plan de circulation, la colère monte. 

 

Bis repetita... Après le plan de circulation, les gilets jaunes, des travaux puis le confinement, encore des travaux. Les commerçants du Vieux Lille ont découvert avec stupeur un programme de 7 mois de travaux qui vont affecter le cœur du Vieux Lille à partir du 16 février. Des travaux indispensables au vu de l'état de la voirie et « qui ne peuvent plus être différés par la MEL et l'entreprise Colas », explique Jacques Richir, adjoint à la ville de Lille car ils avaient fait l'objet d'un ordre de service en mars dernier. L'élu souligne aussi qu'un dispositif d'indemnisation pour perte de chiffre d'affaires est en vigueur « sur un périmètre particulièrement large sur le Vieux Lille ».

Une vision très positive que ne partagent pas vraiment la Ficomel ou l'UMIH, pour qui la concertation aura été au mieux expéditive, avec une visioconférence en catimini associant seulement 4 commerçants... « Le Vieux Lille va être coupé en deux pendant les travaux. Et les entreprises de moins de trois ans n'auront droit à rien. Il serait peut-être temps de tenir compte des gens de terrain et de faire de vraies concertations», martèle Hélène Natier, présidente de la fédération indépendante Ficomel, elle-même victime du plan de circulation, des gilets jaunes, des grèves, puis de la dernière phase de travaux rue Basse pour sa boutique Bleu Natier, contrainte au dépôt de bilan, dont elle se remet tout juste. Dans sa rue, 80% des commerces indépendants ont du baisser le rideau, pointe-t-elle encore.

Les commerçants et l'UMIH, associés à d'autres représentants du monde économique, annoncent une conférence de presse début janvier pour défendre leur point de vue. Ils demandent d'ores et déjà au vu des circonstances exceptionnelles que la règle d'indemnisation puisse être élargie aux établissements de moins de trois ans. La Ficomel annonce par ailleurs une enquête large sur toute la métropole sur l'impact de la Covid sur l'état du tissu commercial de l'agglomération lilloise.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 16/12/2020 Olivier Ducuing Actualités

Zone franche à Calais : Pompili dit non

Barbara Pompili ayant écarté devant le Parlement la perspective d'une zone franche à Calais, le président de Région rappelle dans un courrier à Emmanuel Macron les engagements qu'il avait pris sur place en 2018.

Publié le 16/12/2020 Olivier Ducuing Actualités

Planorga repart sous les couleurs de Provost

Le groupe de rayonnages Provost reprend Planorga qui demeure une marque de référence dans l'univers de l'affichage. Avec un plan d'investissement pour relancer l'unité de Wervicq-sud

Publié le 15/12/2020 Actualités

Trophées de l’économie responsable : Les candidatures sont ouvertes

Les entreprises et organisations des Hauts-de-France peuvent répondre à l'appel à candidature du Réseau Alliances jusqu’au 31 janvier.

Le second site industriel de Dickson-Constant permettra la création de 150 emplois à terme en région.
Publié le 15/12/2020 Julie Kiavué Actualités

Dickson-Constant investit 40 M€ pour un nouveau site en région

Ce deuxième site de fabrication, implanté à Hordain, permettra à Dickson-Constant, spécialisé dans les textiles techniques, d’augmenter sa capacité de production de 50%.

Publié le 14/12/2020 Olivier Ducuing Actualités

Synopia planche sur la cohésion à Lille

Le think tank Synopia, qui se veut « laboratoire des gouvernances », a tenu une journée de réflexion collective à Lille, sur le thème de la cohésion au travail. Avec le général de Villiers pour grand témoin.

Sans crier gare, la Ville a en effet, retiré sa candidature mi-novembre, entraînant une vague de contestations. Crédit : Vincent Lecigne - MEL
Publié le 14/12/2020 Julie Kiavué Actualités

Unesco : Lille jette l'éponge en catimini

Sans crier gare, la Ville a en effet, retiré sa candidature mi-novembre, entraînant une vague de contestations.

L'entreprise spécialisée dans la transformation de viande porcine investit 18 M€ dans une nouvelle usine à Wancourt.
Publié le 14/12/2020 Julie Kiavué Actualités

Porketto : l'usine du rebond

L'entreprise spécialisée dans la transformation de viande porcine investit 18 M€ dans une nouvelle usine à Wancourt.

Publié le 14/12/2020 Olivier Ducuing Actualités

Réindustrialisation : Bridgestone annonce des « avancées prometteuses »

L'industriel japonais indique avoir identifié 9 projets prometteurs pour l'avenir de son site de Béthune, avec deux possibles repreneurs notamment.

Le 7 décembre, les professionnels de la restauration, l'hôtellerie, l'événementiel ont exprimé leur désarroi sur la place de la République à Lille
Publié le 13/12/2020 Olivier Ducuing et Julie Kiavué Actualités

Les professions victimes du confinement entre colère et désespoir

Des loisirs indoor aux bars en passant par l’hôtellerie restauration, l'angoisse est à son comble

Publié le 08/12/2020 Julie Kiavué Actualités

Audrey Keunebrock et Jaouad Zemmouri lèvent 4 M€ avec Starklab

La jeune entreprise spécialisée dans la dépollution et la valorisation thermique des rejets gazeux est appuyée dans le cadre du programme des investissements d'avenir (PIA).

Tags: