Mäder invente la peinture biosourcée et dépolluante

maderUne peinture à base d'amidon capable de dépolluer l'air intérieur : ce n'est pas de la science fiction, mais une première mondiale inventée dans le Nord par le groupe familial Mäder. Il aura fallu pas moins de trois ans de R & D pour mettre au point d'abord la base biosourcée, puis deux formules, l'une dépolluante, l'autre anti-bactérienne, dont la combinaison avec la résine était complexe.
C'est l'usine de Maroeuil, près d'Arras, la seule du groupe dédiée aux peintures décoratives, qui fabriquera cette gamme baptisée Mäder Care. La résine bio-sourcée a été développée en collaboration étroite avec le groupe Roquette et l'unité Mäder Composite France à Sorgues, avec pour résultat une résine élaborée à partir de 98% de matières premières naturelles et renouvelables. Les 2% restants sont non compressibles car il s'agit d'additifs et de pigments. Les propriétés dépolluantes, validées par le bureau Veritas, permettent à la peinture d'absorber jusqu'à 94,4% de formaldéhyde en 28 jours. Pour la peinture anti-bactérienne, la performance est encore plus spectaculaire car elle élimine 99,9% des bactéries, qui ne peuvent pas se fixer et encore moins proliférer sur le film.

Pour Mäder, cette gamme technologique de haut niveau, très prometteuse face à l'enjeu considérable de la pollution intérieure arrive à point nommé pour redynamiser son activité de peintures décoratives, en difficulté sur un segment extrêmement disputé. Le groupe, qui s'est développé dans la peinture et la résine technique - il est entre autres leader mondial des peintures ferroviaires, a perdu en revanche des volumes dans ce secteur grand public et a du se résoudre à lancer un plan de sauvegarde de l'emploi sur son site du Pas-de- Calais qui compte 80 salariés.

O.D

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/05/2017 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets du mois.

Publié le 01/05/2017 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 01/05/2017 Accueil

Verbatims

Les phrases glanées au mois d'avril.

Publié le 01/05/2017 Accueil

Portraits express

Publié le 01/05/2017 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 01/05/2017 Accueil

Fiscalité locale: 3,5 mds€ prélevés sur les entreprises en 2015

Le Medef Hauts-de-France vient de publier son barome?tre de la fiscalite? locale. Constat inquie?tant : la contribution des entreprises aux collectivite?s a grimpe? de 13,3 % entre 2011 et 2015.

Publié le 01/05/2017 Accueil

Antonio Molina: "Innover, c'est pour tout le monde !"

Le fondateur du groupe Ma?der, devenu leader mondial des peintures ferroviaires, est aussi pre?sident du po?les de compe?titivite? des mate?riaux Matikem, de l'institut d'excellence IFMAS, du nouvel Institut Ceebios sur la biomime?tique a? Senlis, et membre du think tank « La Fabrique de l'industrie ». Il vient aussi de faire l'objet d'un livre, “la saga de l'innovation”. Cet ardent de?fenseur de la troisie?me re?volution industrielle de?plore le manque de moyens pour de?velopper le chai?non manquant dela preuve de concept entre la recherche et l'industrie.

Publié le 01/05/2017 Accueil

Hauts-de-France: La résilience au coeur

Lille et le désert des Hauts-de-France? Oui et non. Derrière la dynamique métropolitaine, qu'on rencontre ailleurs en France et en Europe, les territoires secondaires peuvent trouver leur voie. La Région a montré dans le passé une incroyable capacité de rebond. Entre les contrats territoriaux signés par l'Etat, une stratégie régionale qui se met en place, le volontarisme d'élus locaux et l'expérimentation, le rebond est possible. La preuve par l'exemple.

Publié le 01/05/2017 Accueil

“Il faut de l'inge?nierie, des moyens, et une vision strate?gique”

Vale?rie Le?tard, premie?re vice pre?sidente du Conseil re?gional, de?le?gue?e aux solidarite?s avec les territoires, se?natrice du Nord, ancienne pre?sidente de Valenciennes me?tropole.