Maisons & Cités s'adosse à la CDC

Un exemple de rénovation : la cité Bruno, à Dourges Un exemple de rénovation : la cité Bruno, à Dourges

La vigilance des élus locaux aura été très grande jusqu'au bout des négociations. Au point de reprendre in extremis et retarder le pacte d'associés et le projet, finalement acté : l'établissement public Epinorpa, représentant les collectivités territoriales, cède 34% de Maisons & Cités (ex Soginorpa) à l'ancienne SNI, devenue CDC Habitat. Ce dernier apporte 150 M€, la valorisant par le fait à 450 M€. Alors que le plus grand bailleur social de la région, issu des Houillères, doit faire face à une perte de loyers de 23 M€ du fait de la réforme des APL, cet adossement était déterminant. D'autant que Maisons & Cités est un acteur décisif du plan Cazeneuve de renouveau pour le bassin minier. L'arrivée de CDC Habitat lui permet de doubler le rythme prévu des rénovations pour arriver à 23 000 logements en dix ans. « c'est un vrai partenariat qu'on est allé chercher », explique Dominique Soyer, directeur de la société, qui verra arriver à ses côtés un directeur général délégué de CDC Habitat. Maisons & Cités, qui affiche un parc de 63000 logements, un effectif de près de 900 salariés pour un chiffre d'affaires de 300 M€, est en revanche contraint à réduire fortement son rythme d'investissements en logement neuf (400 de moins par an).

Le remboursement de la dette

Reste la question particulièrement sensible de la dette. Pour racheter le parc de logements miniers, Epinorpa avait souscrit un emprunt de 458 M€ en 2002. Il restera 117 M€ à rem- bourser à partir de 2019. Or Maisons & Cités, devenue déficitaire, n'a plus de dividende à remonter. Les deux principales solutions sont donc le rachat de cette dette par les collectivité ou par CDC Habitat en contrepartie d'actions. Dans l'hypothèse CDC Habitat, sa participation monterait à 60%. Les élus ont placé plusieurs garde-fous dans l'accord : il devient caduc si CDC Habitat devait perdre sa majorité publique ; Epinorpa revient seul actionnaire également en cas de désaccord grave et persistant sur un sujet soumis à codécision.

Nul doute que le dossier Maisons & Cités reviendra à l'ordre du jour à moyen terme

O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Le délégué régional Laurent Cantat-Lampin (à droite).
Publié le 17/05/2018 Julie Kiavué Développement Local

RTE investit 500 M€ en Hauts-de-France pour la transition énergétique

Le délégué régional Laurent Cantat-Lampin a présenté ce 17 mai, dans le showroom de RTE Hauts-de-France à Euratechnologie, le bilan électrique 2017 et les projets à venir.

Publié le 15/05/2018 Olivier Ducuing Développement Local

Wilmotte signe un ambitieux projet résidentiel à Saint-André

Le programme de réhabilitation de la friche Ulysse Trelat devrait compter plus de 400 logements

Publié le 08/02/2017 Développement Local

e-Valley de Cambrai : Union sacrée pour trouver une nouvelle dynamique

Mercredi, les services de l'’Etat et plusieurs collectivités se sont réunis à la Préfecture du Nord pour accélérer le projet de reconversion de la BA 103 en hub e-commerce, porteur de 1500 emplois.