Malengé invente l'emballage souple alimentaire 100% recyclable

Recyclable à 100%, apportant un effet barrière (oxygène, lumière, humidité), plus léger, « machinable » c'est-à-dire facile à opérer industriellement... Le nouveau sachet alimentaire inventé par Malengé Packaging semble presque relever du produit miracle dans son univers de l'emballage. Depuis 2016, l'entreprise a ouvert un laboratoire commun, le Lap3P, avec le Centre technique du papier (CTP), avec le label du pôle de compétitivité Matikem, pour développer un emballage entièrement recyclable, permettant d'éviter les complexes multicouches à base d'aluminium et ou de polyéthylène. Or la demande publique comme celle des donneurs d'ordres pousse très fort en ce sens, avec par exemple une directive européenne visant le seuil de 65% d'emballages recyclés à l'horizon 2025. Malengé, qui a investi avec ses partenaires près de 0,9 M€ dans ce projet, se lance maintenant industriellement en partenariat avec la société nantaise Nature & Aliments, plus connue sous sa marque Natali. Le leader des préparations culinaires bio va commencer par basculer 1 million de sachets thermoscellables dans ce nouveau format.

Ce premier emballage est plus léger de 18% avec un bilan carbone inférieur de 56% au précédent.
« Aucun emballage de ce type n'existe en Europe », se réjouit le dirigeant Stefan Kirstetter. Au-delà de ce premier produit, Malengé entend lancer une gamme complète, baptisée Cycle Pack, plutôt orientée vers les petites et moyennes séries et sur des laizes limitées. Elle sera dédiée aux produits secs et en poudre, le support papier n'étant pas propice aux produits pâteux et encore moins liquides. Le chef d'entreprise en attend clairement un fort relais de croissance de nature à doubler le chiffre d'affaires (4,5 M€ en 2017) dans les trois ans. Il devrait embaucher 10 à 15 personnes sur la même période, portant les effectifs à 30-35 salariés. Pour accompagner la croissance, Malengé va investir 1,5 M€ début 2019 à travers une nouvelle rotative offset

O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 26/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

La Maroquinerie Thomas pose ses bagages dans la région

Le grand nom de la maroquinerie française prend pied à Arras. Dans ses sacs, 6 M€ d'investissement et 250 emplois.

Publié le 26/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

3 questions à Patrice Jacquelin, président de la Fédération de la vente directe

“Nous devons attirer comme un secteur économique à part entière”

Publié le 21/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Ascoval : pression maximale sur Vallourec

Le TGI de Strasbourg examine le dossier Ascoval ce mercredi. Deux repreneurs sont sur les rangs mais l'intransigeance de Vallourec paralyse toute issue positive pour l'heure.

Publié le 10/09/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Le soldeur Stokomani va créer 300 emplois à Compiègne

Le leader du déstockage, dont le siège est à Creil, augmente ses capacités logistique en investissant 50 M€ dans une plateforme qui emploiera 300 personnes.

Les repreneurs Loïc Baert et Martin Breuvart (à g), et Edith Lemahieu et Olivier Diers, les cédants (à d).
Publié le 05/09/2018 Olivier Ducuing Entreprises

L'entreprise de confection française Lemahieu vendue

La société familiale repart sous la houlette de Martin Breuvart et Loïc Baert.

Publié le 31/08/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Exclusif : Philippe Hourdain vend sa société Adlis

Exclusif : Philippe Hourdain cède l'entreprise d'imprimerie numérique qu'il a créée il y a 22 ans, pour se consacrer à son seul mandat de président de CCI de région.

Publié le 24/08/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Ascoval : 3 candidats en appellent à Vallourec

Saint-Saulve. L'avenir de l'aciérie s'éclaircit. Reste la question de 2019.

Publié le 24/08/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Recyclage : Paprec multiplie les investissements en région

Le numéro un français du recyclage investit plus de 10 M€ dans son usine de Pont- Sainte-Maxence et dans une nouvelle unité sur la friche Goodyear d'Amiens.

Publié le 24/08/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Maladies et accidents professionnels : une facture d'un demi-milliard

La fréquence des accidents du travail et des maladies professionnelles demeure plus élevée en région.

Publié le 05/07/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Artmadis liquidée : 198 salariés sur le carreau

Aucune des deux offres reçues par le tribunal pour reprendre le distributeur de produits d'arts de la table n'a été jugée recevable. 198 salariés sont licenciés.