Numéro #122

Numéro #122 28/06/2022

Edito

Belgique ou IVe République ?

Le peuple français souverain a parlé... fût-ce en s'abstenant. Sans scrutin proportionnel, les Français ont envoyé à l'Assemblée une représentation nationale disparate, hétérogène et largement tribunitienne, qui leur ressemble. Exit les belles majorités claires que la Ve République et son scrutin majoritaire uninominal à deux tours avaient l'habitude de fournir aux Présidents. Les politologues se pencheront plus tard sur cette crise de régime XXL, mais qui est tout sauf une surprise tant l'insatisfaction croissante des Français est perceptible depuis des années. Emmanuel Macron avait réussi avec talent à s'extraire de l'immense crise des gilets jaunes par un « grand débat » qui n'aura servi à rien d'autre – c'était déjà beaucoup- qu'à déminer une situation explosive.

Réformes ou affaires courantes

La nouvelle situation exigera encore plus de brio pour éviter une paralysie que la France ne peut pas se permettre. Comment se priver de réformes, devant l'état consternant des finances du pays, des services publics, ou devant l'impuissance régalienne ?

Mais le risque est élevé d'une situation de type IVe République où les gouvernements tombaient comme des mouches, au rythme où les alliances de parti se nouaient et se rompaient. Peut-être faudrait-il espérer à l'inverse une situation à la belge ?
Pendant 652 jours, le royaume privé de gouvernement stable a dû se contenter d'expédier les affaires courantes. De mémoire belge, ce fut un temps privilégié où le pays vécut prospère et paisible. Mais la France unitaire n'est pas la Belgique fédérale.

Dans cette situation politique nettement dégradée, l'entreprise demeure un pôle de stabilité essentiel pour notre société fragmentée. D'autant plus que l'activité économique est très tonique depuis la fin de la crise sanitaire, et que le cycle vertueux investissement—croissance-recrutements paraît encore très solide. Veillons à ce que le trouble politique, qui se surajoute à un climat géopolitique tendu et à une trajectoire d'inflation inquiétante, ne vienne pas dérégler cette mécanique fragile de la confiance.

Olivier Ducuing

Directeur de la rédaction

Dernière édition :

Publié le 28/06/2022

Numéro #122

Télécharger