Photoreportage: Dans les coulisses de Diagast

 
 
 
Diagast est la filiale industrielle de l'Etablissement Franc?ais du Sang. A ce dernier l'organisation transfusionnelle en France, a? Diagast le de?veloppement de re?actifs capables de de?terminer le groupage sanguin. Implante?e a? Lille depuis 20 ans – elle fut alors la premie?re entreprise a? s'installer sur le parc Eurasante?, Diagast est monte?e en puissance depuis lors autour de son me?tier : de?velopper des solutions dans le domaine de l'immuno-he?matologie. Un savoir- faire enrichi par une politique d'innovation permanente. La socie?te?
de?veloppe aujourd'hui une technologie adapte?e aux petites structures, qui vient comple?ter ses dispositifs qui adressaient davantage les gros plateaux techniques de type banques de sang, ho?pitaux ou laboratoires. Un automate dote? de nouvelles technologies est en cours de validation et devrait donner un grand coup d'acce?le?rateur a? la socie?te?, qui vise les 50 M€ de ventes a? horizon 2020. L'entreprise s'appre?te a? investir 18 M€ a? proximite? imme?diate de son site pour construire 5000 m2 et doubler ses capacite?s de production.
 
 
Le cœur de me?tier de Diagast est la production de cellules re?actives aux diffe?rents groupes sanguins, les anti-A, anti-B, etc. A la base, le mariage d'une cellule de groupe A (pour rester sur cet exemple) avec une cellule cance?reuse neutralise?e de souris, capable de se reproduire a? l'infini. Cette technique a permis a? Diagast de produire en s'affranchissant des flux de dons sanguins, la matie?re premie?re initiale. Les cellules sont multiplie?es dans 7 diffe?rents fermenteurs de 65 a? 500 litres.
 
Le «surnageant» est re?cupe?re? dans un bac blanc pour e?tre utilise? en production. La culture peut prendre de 1,5 a? 4 mois.
Il faut autant de cultures que de varie?te?s de cellules, non seulement pour les groupes sanguins usuels mais aussi pour les phe?notypes rares. Diagast posse?de 40 clones diffe?rents. Elle dispose d'ailleurs d'une masterbanque se?curise?e dans un autre lieu pour garantir ses souches.
 
 
Apre?s la culture cellulaire vient la formulation. Des e?le?ments sont ajoute?s comme des stabilisateurs, des poudres antibiotiques, des concentre?s d'anticorps, des colorants, le ph est ajuste? ainsi que la densite? optique. Les produits sont ensuite stocke?s en zone froid, entre 2 et 8°.
 
Le process suivant est le conditionnement, en flaconnages de formats diffe?rents selon la destination.
 
Diagast produit des plaques transfusionnelles ultimes (PTU) a? raison de 2,6 M/an, et des plaques de groupes (1M/an).
 
Un ilo?t robotise? saisit la microplaque, la place sur un plateau rotatif ou? les 96 petits puits rec?oivent du re?actif liquide – sous double contro?le came?ra-, qui est ensuite se?che? de manie?re tre?s lente (2heures a? 43 degre?s).
 
L'entreprise compte son propre atelier de production d'automates, dont les e?le?ments sont achete?s a? un fournisseur suisse du secteur du diagnostic.
 
8 chefs de projet et 14 assistants de laboratoire travaillent sur un plateau de?die? a? la R & D, avec des compe?tences multiples : biologie cellulaire et mole?culaire bien su?r, mais aussi informatique, instrumentation, automatisation et traitement de l'image.
 
 
DIAGAST EN BREF
• Sie?ge : Loos
• Pre?sident : Bruno Morino
• Chiffre d'affaires : 32M€dont60%a? l'export
• R&D:15%duchiffre d'affaires
• Effectifs : 205 (180 a? Lille, 9 a? Bordeaux, 15 en Inde, 1 en Espagne)
• Filiales : Diagast India, Diagast Iberica

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 04/09/2017 Eco121

"L'énérgie fait partie intégrante de l'aménagement du territoire"

Mathias Povse, nouveau patron d'EDF en région (soit près de 10 000 salariés), défend une nouvelle vision de l'énergie à la fois orientée sur l'offre et sur la transition énergétique. Mais aussi l'implication toujours plus forte de l'électricien public dans l'écosystème numérique régional. Rencontre.

Publié le 04/09/2017 Eco121

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois

Publié le 04/09/2017 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrets du mois.

Publié le 04/09/2017 Eco121

Verbatims

Les petites phrases glanées au cours de l'été.

Publié le 04/09/2017 Eco121

Portraits express

Publié le 04/09/2017 Eco121

Les Hauts-de-France font les yeux de Chimène à Londres

La région considère avoir une carte essentielle à jouer dans le cadre du Brexit. Elle s'organise avec un tout premier objectif : l'Agence européenne du médicament.

Publié le 04/09/2017 Eco121

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 04/09/2017 Eco121

Révision des valeurs locatives : flambée fiscale à l'horizon

Nord. La révision des valeurs locatives professionnelles devrait se traduire par une envolée fiscale pour certains contribuables, notamment dans le Vieux Lille.

Publié le 04/09/2017 Eco121

Alexis Devillers, une expansion en son et lumière

Depuis quatre ans, le roi de l'événementiel régional multiplie les emplettes pour s'imposer en acteur majeur de la prestation technique.