Rentrée musclée pour Philippe Hourdain et Frédéric Motte

Philippe Hourdain, président de la CCI de région, et Frédéric Motte, président du Medef Hauts-de-France tenaient vendredi matin une conférence de presse de rentrée commune. L'occasion d'un tour d'horizon complet des dossiers du moment.

Primo, la conjoncture, si elle reste bonne, se tasse légèrement. Sylvie Duchassaing, en charge des études à la CCI, souligne notamment le net fléchissement de la consommation des ménages, avec des éléments d'incertitude pour les entreprises, liés au prix du baril, à la force de l'euro, défavorable aux exportations, et bien sûr la guerre commerciale engagée par Donald Trump. Mais en parallèle, les projets de recrutements sont élevés (1200 de plus qu'un an plus tôt) tandis que les défaillances d'entreprise reculent (-7,4% sur douze mois). Frédéric Motte pointe la constance de taux d'intérêt extrêmement bas, et la bonne tenue des indicateurs allemands (16e trimestre consécutif en croissance) ou américains. « C'est en France où c'est plus difficile ». Philippe Hourdain note des freins au développement des entreprises du côté du recrutement, tous secteurs confondus, et tout particulièrement dans les transports et l'industrie, mais aussi dans l'instabilité juridique et financière. L'occasion pour Frédéric Motte de dénoncer le projet de prélèvement à la source en question ces jours-ci, alors qu'une mensualisation systématique et simple des contribuables résoudrait les difficultés actuelles. « Je veux redire l'inquiétude des entreprises face à cette usine à gaz », martèle-t-il.

Mépris européen

Les deux élus patronaux déplorent aussi le « mépris » de la commission européenne cet été dans un document préparatoire à la refonte des routes maritimes, dans le cadre du Brexit. Ces routes oubliaient totalement la France et la région. « Or l'impact ne porte pas que sur les ports maritimes mais sur tout l'hinterland régional. C'est une mesure d'un mépris et d'une stupidité insignes », accuse Philippe Hourdain, quand même rassuré par la récente évolution du dossier durant l'été et la reculade de la commission.

D'une même voix, les deux hommes ont également martelé la demande des entreprises en matière de mobilité, notamment après que la délibération sur le tramway Lille-Lesquin ait été rapportée ces derniers mois. « Halte aux paroles », s'agace Frédéric Motte, qui souligne les 230 M€ annuels payés par les entreprises métropolitaines au titre du versement transport, au taux maximum de 2% de la masse salariale. « Comment voulez-vous qu'une région fonctionne quand on ne peut pas accéder à sa capitale ? », interroge le président consulaire. La pression vis à vis de la MEL monte aussi en matière d'urbanisme. « On ne peut pas se permettre de ne pas avoir de plan local d'iurbanisme (PLU) à la MEL. Sous prétexte de quelques oppositions, n'allons surtout pas vers le non vote du PLU ! » s'alarme Frédéric Motte.

Philippe Hourdain et Frédéric Motte mettent en exergue un autre goulet d'étranglement, l'emploi. « Le chômage devient frictionnel à 9%, c'est dément », s'étrangle le patron des patrons nordistes. L'occasion de rappeler la mutation qui débute le premier janvier en matière d'apprentissage, avec des CFA financés non plus par une dotation annuelle mais en fonction du nombre de jeunes formés. La loi donne aux entreprises et aux branches le pilotage de l'apprentissage. 

La CCI de l'Oise dans le viseur

Enfin, le président de la CCI de région a évoqué la rentrée très difficile qui se prépare pour le réseau consulaire. Il a confirmé la nécessité d'un plan social, qui sera présenté en assemblée générale le 27 septembre, à la suite des décisions de Bercy de tailler encore à la hache dans les ressources fiscales des chambres. L'évolution est spectaculaire : en quelques années, la ressource des CCI sur le périmètre Hauts-de-France sera passé de 150 M€ à … 27 M€ ! « On ne va pas se lamenter », dit pourtant Philippe Hourdain, préférant engager son énergie à « se transformer et commercialiser des activités. On va devoir se remettre en question, changer la logique de silo, de frontière. Je crois profondément à la pérennité des CCI mais la CCI que vous connaissez aura forcément changé à la fin de la mandature ». L'occasion aussi pour l'élu consulaire de tacler sévèrement son collègue président de la CCI de l'Oise, Philippe Enjolras. « En faisant des recours sans arrêt, y compris contre le décret du ministre qui entérine la fusion des chambres, il se met à part. De toute façon, je foncerai, et le 1er janvier 2019, je m'occuperai de l'Oise comme je m'occuperai du reste ». A bon entendeur ! 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 29/08/2018 Julie Kiavué Actualités

La fédération des travaux publics pointe la qualité des routes en Hauts-de-France

Le président régional de la fédération des TP estime que 67% des infrastructures routières nécessitent des travaux d'entretien, ainsi que 47% des ponts de la région.

Publié le 27/08/2018 Olivier Ducuing Actualités

Tourisme : un cru 2018 qui s'annonce exceptionnel

L'enquête de conjoncture sur le tourisme laisse augurer un millésime 2018 de haute volée dans la région.

Publié le 21/08/2018 Olivier Ducuing Actualités

Brexit et corridor maritime : Xavier Bertrand rassuré mais vigilant

La commission européenne a suscité un tollé avec une proposition de nouveau corridor maritime post Brexit n'intégrant pas les ports français. La mobilisation immédiate a poussé la commissaire aux transports à donner des gages à la France.

L'évolution comparée de l'emploi intérimaire par régions au premier semestre 2018
Publié le 30/07/2018 Olivier Ducuing Actualités

Intérim : la région en forme en juin

La dernière note de conjoncture de Prism'Emploi laisse apparaître une progression de 6,7% de l'emploi intérimaire sur le premier semestre, et de 8% en juin.

Publié le 26/07/2018 Guillaume Roussange Actualités

Des scooters électriques transformés sur l'ex site Whirlpool

L'entreprise créée par Nicolas Decayeux pour permettre la reprise de l'ex usine Whirlpool d'Amiensva équiper des Piaggo MP3 de la firme Scodiam. Ils permettront d'assurer des livraisons à partir de la "Shopping Box", le meuble réfrigéré de WN.

Publié le 25/07/2018 Julie Kiavué Actualités

Mondial Relay s'implante aux Pays-Bas

Le livreur de colis au particulier nordiste prévoit de nouvelles implantations à moyen terme pour soutenir sa croissance à deux chiffres.

Publié le 25/07/2018 Actualités

Chômage : la région fait mieux que la moyenne au 2e trimestre

Le nombre de chômeurs de catégorie A a reculé de 2600 Personnes au 2e trimestre.

Publié le 25/07/2018 Actualités

Le Fonds Humanis Croissance investit 2,5 M€ dans le groupe Emplio

La société villeneuvoise souhaite renforcer son maillage régional, national et international pour devenir une ETI d'ici à cinq ans.

Publié le 25/07/2018 Olivier Ducuing Actualités

Getlink en grande forme au premier semestre

L'exploitant du lien fixe sous la Manche affiche une hausse de résultat net de 15% sur la période.

Publié le 19/07/2018 Guillaume Roussange Actualités

Fin de partie pour le fabricant d'engrais Seco Fertilisants

Le tribunal de commerce de Lille a prononcé, mardi 17 juillet, la liquidation judiciaire du fabricant d'engrais Seco Fertilisants, implanté à Ribécourt-Dreslincourt (Oise).