Responsabilité sociétale de l’entreprise : transformer une contrainte en opportunité

“Certaines sociétés ont pris le parti de dépasser la simple gestion de leur image et d’intégrer les attentes croissantes de leurs parties prenantes" “Certaines sociétés ont pris le parti de dépasser la simple gestion de leur image et d’intégrer les attentes croissantes de leurs parties prenantes"

Par  Patrick François, Senior manager Sustainibility KPMG 

 

Les questions sociales et environnementales sont aujourd’hui au cœur des préoccupations des entreprises et de leurs parties prenantes. Cette tendance a été accentuée par la conjugaison de crises écologique, sociale et sanitaire, les attentes croissantes des investisseurs et des consommateurs sur ces sujets, ainsi que l’actualité récente.

En effet, les dernières années ont vu une multiplication de nouvelles réglementations, mais également de nouvelles normes et initiatives. Il peut être difficile pour les entreprises de se repérer au milieu de cette profusion, touchant des sujets aussi divers que la définition d’une raison d’être et l’intégration d’objectifs sociaux et environnementaux au projet d’entreprise (introduits par la loi Pacte), la communication de leur performance sociale, environnementale et sociétale (directive européenne sur le reporting extra-financier, normes du Global Reporting Initiative, label B-Corp), la contribution de leur activité aux grands défis mondiaux (objectifs de développement durable des Nations Unies), la gestion des enjeux sociaux, environnementaux et des droits humains au sein de leur chaîne d’approvisionnement (loi sur le devoir de vigilance, notation EcoVadis), ou encore la mise en œuvre d’une stratégie bas carbone (objectifs de neutralité carbone alignés avec l’Accord de Paris).

Dès lors, comment faire de ces nouvelles attentes une opportunité ? Certaines sociétés ont pris le parti de dépasser la simple gestion de leur image et d’intégrer les attentes croissantes de leurs parties prenantes, tant internes qu’externes, à leur projet d’entreprise, en se focalisant sur les enjeux les plus significatifs. L’objectif de cette démarche est multiple : incorporer à la stratégie de l’entreprise les questions sociales, environnementales et éthiques prioritaires, fédérer les collaborateurs autour d’un projet porteur de sens, et enfin développer une communication articulée autour de la création de valeur, pour les actionnaires, mais également pour les autres parties prenantes que sont les clients, les collaborateurs, les investisseurs, les fournisseurs, etc.

Cette approche permet de faire émerger de nouveaux produits et services, voire de nouveaux modèles d’entreprises plus responsables, conciliant bien commun, utilité sociale, résilience économique et performance durable.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

“Je plie. Je ne romps pas” extrait de la fable « Le chêne et le roseau » de Jean de La Fontaine
Publié le 29/03/2021 Tribune

Florence Crombez Consultante chez QuinteSens

Et vous ? Etes-vous plutôt chêne ou roseau ?

“rien n’interdira à l’entreprise d’en faire bénéficier l’ensemble des salariés”
Publié le 29/03/2021 Tribune

Bruno Platel AVOCAT ASSOCIÉ, CAPSTAN AVOCATS

Prime Macron 2021 : dernier millésime ?

“L’ère post-Covid rendra peut-être opportune une nouvelle réforme du statut du bail commercial.”
Publié le 29/03/2021 Tribune

Le bail commercial à l’ère post-Covid 19 - bis

Le bail commercial à l’ère post-Covid 19 - bis

« L’ère post-Covid rendra peut-être opportune une nouvelle réforme du statut du bail commercial."
Publié le 25/03/2021 Tribune

Le bail commercial à l’ère post-Covid 19

Ondine Prévoteau, avocat associé, Bignon Lebray

Publié le 25/03/2021 Tribune

Prime Macron 2021 : dernier millésime ?

Bruno Platel, associé de Capstan Avocats à Lille

Publié le 31/08/2016 Tribune

L'’optimisme au travail. Utile ou futile ?

Par Alexis Roquette, directeur associé du cabinet Quintesens.

Tags: