Rigolo comme la vie croque des Etoiles plein les yeux

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France

33 cre?ches, 1100 places, 2800 enfants accueillis et 400 collaborateurs. Et un chiffre d’affaires de 18 M€, subventions incluses. Apre?s deux ans de partenariat, le re?seau groupe IDkids Rigolo comme la vie reprend les cre?ches interentreprises Des Etoiles plein les yeux, jusqu’alors porte?es par Entreprises et Cite?s et l’IRD. Le nouvel ensemble devient le nume?ro 1 au nord de Paris et le 8e? franc?ais. Il s’agit d’abord pour le groupe de Jean-Luc Souflet et Jean Duforest de porter un projet pe?dagogique fort faisant la part belle aux relations interge?ne?rationnelles et au lien social.
Dans un secteur ou? les concentrations se multiplient, Rigolo comme la vie atteint de?sormais une masse critique pour jouer dans la cour des grands. Et se donne ainsi les moyens d’encore grandir. « Dans notre volonte? de por- ter nos valeurs et de nous de?velopper de fac?on significative, ce rapprochement repre?sentait une ve?ritable opportunite? », de?crypte Je?ro?me Obry (photo), directeur ge?ne?ral de Rigolo comme la vie. Le re?seau de cre?ches, principalement situe?es dans le Nord – quelques unes sont pre?sentes dans le Pas-de-Calais, l’Aube, la Seine et Marne et en Ile-et-Vilaine – devrait biento?t s’e?tendre selon « une strate?gie de ne?nuphar ». « Nous imaginons de nous implanter dans une ville puis de rayonner autour », pre?voit le dirigeant. Cette nouvelle envergure permettra e?gale- ment un acce?s facilite? aux appels d’offres. A court terme, les cre?ches gardent leur identite? mais une re?flexion autour d’une marque commune pourrait e?tre engage?e. Si le mode?le e?conomique est en cours d’e?laboration, le groupe compte bien pro- poser une offre sur l’accueil de loisirs et les nouveaux cre?neaux ouverts par la re?forme des rythmes scolaires, un secteur encore largement associatif. Un test est d’ores et de?ja? lance?e pour la ville de Roubaix. 

J.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Le billet de Bruno Bonduelle : NO PASARÁN

Dimanche soir, 6 décembre. Stupéfaits, les citoyens de Nord-Picardie découvrent que les sondages avaient raison. Le Pen frôle les 40% ! Si rien ne change, elle aura la majorité des sièges.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Pierre Berthe, dirigeant de Proplast : « Savoir se remettre en question tous les jours »

Le PDG de Proplast explique à Eco121 les recettes de la croissance spectaculaire de son groupe depuis 1990.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrétions de la rédac'

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Top & Flop

Les hauts et les bas du mois.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Verbatims

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Les entreprises familiales europe?ennes affichent confiance et capacite? d’adaptation

Le 4e barome?tre KPMG des entreprises et groupes familiaux a e?te? publie? en septembre en partenariat avec le Mouvement des Entreprises de Taille Interme?diaire et le Family Business Network.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Portrait Express

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Carnets

Les dernières nominations en région.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Jean-Bernard Bayard, Pre?sident de la chambre d’agriculture NPDC : “La bio-e?conomie est une chance de redressement e?conomique, social et environnemental ”

Dans un secteur chamboule? par l’arre?t de quotas, confronte? a? une concurrence europe?enne et a? une de?saffection du me?tier, le pre?sident de la Chambre d’agriculture Nord-Pas-de- Calais e?voque pour Eco121 ses pistes de re?flexion. Productivite?, me?thanisation, bio, Picardie, tour d’horizon. Interview exclusive.