Roquette signe un accord stratégique dans la protéine végétale

Le géant familial des ingrédients d'origine végétale noue un accord stratégique avec l'un des leaders mondiaux des substituts de viande. Le fruit de 15 ans de recherche et de développement dans la protéine de pois protéagineux.

 

Le groupe familial reste laconique, mais le communiqué publié le 15 janvier par Roquette apparaît comme une étape très importante dans l'univers de la protéine végétale. Le géant nordiste a en effet signé un accord de fourniture pluriannuel en protéines de pois d'un des leaders mondiaux de la viande d'origine végétale, l'américain Beyond Meat, coté au Nasdaq. Beyond Meat tablait sur un chiffre d'affaires de 275 M$ sur l'exercice 2019, tandis que Roquette affiche des ventes de 3,5 milliards d'euros et emploie 8600 collaborateurs. Les conditions et les volumes ne sont pas précisés. Les deux entreprises se connaissent depuis l'origine de Beyond Meat, créée en 2009 et devenue un incontournable des substituts de la viande.
Pourquoi le sujet est-il stratégique ? Tout simplement parce que la demande mondiale en protéines végétales explose et que les groupes agroalimentaires n'arrivent pas à assurer les volumes nécessaires. Or Roquette a investi très précocement dans ce domaine, avec des premières recherches il a quinze ans, et est entré en production ensuite dans son usine axonaise de Vic-sur-Aisne, complétée depuis d'un investissement majeur (300 M€) en cours au Canada, au cœur de la principale région au monde de production de pois protéagineux. Cette nouvelle usine devait entrer en production fin 2020. Les deux unités cumulées devraient atteindre une capacité globale de 250 000 tonnes par an.

Temps long

L'accord avec Beyond Meat vient donc consacrer un pari audacieux lancé par le groupe familial, dont l'une des caractéristiques est de penser et d'investir sur le temps long. Nul doute qu'il en tirera un avantage concurrentiel très profitable alors que l'engouement pour les protéines végétales ne cesse de progresser. D'autant plus que la protéine de pois est un petit miracle végétal : sa culture demande peu d'eau et de fertilisants ; à l'inverse, le pois est une légumineuse qui enrichit le sol pour les cultures ultérieures. Il affiche des propriétés nutritionnelles remarquables qui le rend très attractif pour certains marchés comme la nutrition clinique, les aliments pour les sportifs, mais aussi les substituts à la viande. Si l'on ajoute le fait qu'il s'agit d'un végétal dépourvu de gluten, non allergène et qu'il n'est pas OGM, Roquette prend une position clé dans la révolution alimentaire mondiale.

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 15/01/2020 Actualités

Un nouveau directeur pour Kiabi France

Florian Dinel était depuis 2018 directeur des ventes.

Publié le 14/01/2020 Julie Kiavué Actualités

Toyota Onnaing confirme la production d'un second véhicule

Le constructeur nippon a confirmé aujourd'hui accueillir prochainement la fabrication d'un second véhicule, un SUV citadin.

Publié le 11/01/2020 Olivier Ducuing Actualités

Amazon implante 500 emplois à Senlis

Le géant du e-commerce s'offre un troisième site dans la région, à Senlis, à travers un centre de distribution qui s'étendra sur 55 000 m2.

Publié le 09/01/2020 Olivier Ducuing Actualités

Les forces économiques régionales prêtes au défi de toutes les transitions

A l'occasion des vœux 2020, les forces économiques ont voulu afficher le 9 janvier à la CCI Grand Lille leur volontarisme pour accompagner les transitions nombreuses de notre temps.

Publié le 08/01/2020 Guillaume Roussange Actualités

Le centre de biomimétisme de Senlis n'a pas décollé

Cinq ans après sa création, la chambre régionale des comptes fait le constat de l'échec du Ceebios, un centre européen dédié au biomimétisme, basé à Senlis.

Publié le 08/01/2020 Olivier Ducuing Actualités

Retraite : Grosse colère des avocats lillois

Le barreau de Lille rejoint la grève nationale contre la réforme des retraites. Et va bloquer le palais de justice de Lille jeudi matin.

L'extension du quai de Flandre aura encore mobilisé plus de 8 M€ en 2019. Le port compte investir 37,7 M€ en 2020
Publié le 07/01/2020 Olivier Ducuing Actualités

Dunkerque-Port a accru son trafic de 3% l'an dernier

Le troisième port français a réalisé un bel exercice 2019, qui cache néanmoins de très grosses disparités selon les trafics.

Un siège métamorphosé et porté à 12 000 m2 de surfaces
Publié le 06/01/2020 Olivier Ducuing Actualités

Le CIC Nord Ouest emménage dans son nouveau siège

Le CIC Nord Ouest a achevé un chantier de plus de deux ans de travaux pour métamorphoser et agrandir son siège en hypercentre de Lille. Un siège désormais capable d'accueillir 500 postes de travail.

Evolution de l'emploi intérimaire sur les 11 premiers mois de 2019. Source Prism'Emploi
Publié le 06/01/2020 Olivier Ducuing Actualités

Emploi intérimaire : nouveau recul en novembre

La région Hauts-de-France voit l'emploi intérimaire reculer nettement plus vite que la moyenne nationale, aussi bien sur le dernier mois de statistiques (novembre) que sur les onze premiers mois de 2019. Les disparités sont très importantes selon les départements.

Publié le 31/12/2019 Olivier Ducuing Actualités

Eco121 souhaite à tous ses lecteurs une magnifique année 2020

Après une année 2019 très solide pour l'économie régionale, Eco121 souhaite à ses lecteurs un exercice 2020 tout aussi tonique !