Seine Nord : Xavier Bertrand demande le leadership à l'Etat

xbertrand-jrlecerf-Seine nord

 

 

 

Le canal Seine Nord nous offre un énième coup de théâtre, cette fois-ci à l'initiative du président de la Région, Xavier Bertrand. Accompagné de ses homologues des départements traversés par le projet de Canal Seine Nord (entouré sur la photo de Michel Dagbert à sa droite pour le Pas-de-Calais, et Jean-René Lecerf pour le Nord, à sa gauche), il a rencontré le 12 septembre les ministre de l'action publique Gérald Darmanin, et des transports, Elisabeth Borne. Avec une proposition choc dans les mains : le président LR des Hauts-de-France demande ni plus ni moins la majorité du projet, et sa traduction en terme de gouvernance dans la société de projet, aujourd'hui en panne du fait des départs de Rémi Pauvros et de Marc Papinutti, son très éphémère président du directoire, devenu directeur de cabinet de la ministre.

 

 

"Considérés comme des moins que rien"

 

 

Dans un restaurant parisien dont on ne sait pas s'il a été choisi pour son nom, l'Escargot, les présidents des exécutifs territoriaux ainsi que deux parlementaires (Valérie Létard et Stéphane Demilly) ont réaffirmé l'engagement des collectivités autour de ce projet, en allant encore plus loin: ils se sont engagés à porter la couverture de l'emprunt de 776 M€ maximum qui devrait être souscrit pour l'autofinancement du projet. En revanche, ils ont aussi fixé une "ligne rouge". "On ne mettra pas un euro de plus. Il y en a marre d'être des partenaires aussi importants pour l'Etat et d'être considérés comme des moins que rien", a vitupéré Xavier Bertrand pour qui la technostructure fait tout pour mettre le projet en panne. "Il ne faut plus perdre de temps. On attend la réponse du Premier Ministre et du Président de la République. On attend un groupe de travail dès la semaine prochaine pour voir comment on peut opérer cette transformation juridique". Le président de Région estime que l'Etat ne peut pas ne pas répondre, sur la base d'une proposition qui offre au gouvernement une porte de sortie par le haut. Et se dit prêt à mobiliser les forces vives des Hauts-de-France pour défendre encore et toujours ce projet. 

 

2 mds€ apportés par Bruxelles

 

Pour Jean-René Lecerf, président du département du Nord, qui met 200 M€ sur le dossier, c'est même une opportunité offerte par les collectivités au gouvernement, "accusé de recentralisation de montrer une volonté éclatante de décentralisation". L'élu nordiste ajoute que 4 départements de la région figurent en outre parmi les 10 départements les plus en difficulté du pays et où la solidarité nationale s'exprime déjà  de façon congrue. 

Nul doute que ce dossier brûlant, d'un coût de 4,7 Mds€, dont 2 mds financés par l'Europe (le double de l'Etat), sera en haut des piles de Matignon et l'Elysée les prochains jours. Mais bien malin qui sait ce qu'il en sortira. 

 

web ANZIN VUE AERIENNE BORD A CANAL Grimonprez

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 12/09/2017 Eco121

DMT investit 40 M€ sur le Grand Port Maritime de Dunkerque

L'entreprise Dunkerque Multibulk Terminal envisage d'installer une nouvelle unité de production sur le Port Est de Dunkerque.

Publié le 11/09/2017 Eco121

Now Coworking s'implante au coeur de Lille

Après Rouen et Lyon, l'opérateur aménage un nouvel espace de travail partagé de 3000 m2 dans les locaux de la CCI Grand Lille. Une première tranche devrait être inaugurée courant octobre.

Publié le 07/09/2017 Eco121

Eurasanté confirme sa dynamique vertueuse en 2017

Le parc d'activités affiche une santé de fer cette année avec dix nouvelles implantations et neuf extensions d'entreprises depuis le début de l'année.

Publié le 07/09/2017 Eco121

Vekia lève 12 M€ et veut doubler en un an

Vekia fait entrer Serena Capital et Bpifrance au côté de ses actionnaires historiques. Objectif : devenir leader mondial dans l'intelligence artificielle au service de la prévision de la demande et de la gestion des approvisionnements via le « machine learning ».

Publié le 06/09/2017 Eco121

Sandrine Godfroid, nouvelle directrice territoriale SNCF Réseau des Hauts-de-France

Elle succède à ce poste à François Meyer qui devient quant à lui délégué général de Fer de France, organisme interprofessionnel de la filière ferroviaire.

Publié le 06/09/2017 Eco121

Christophe Itier devient Haut commissaire à l'ESS et l'innovation sociale

L'emblématique dirigeant de la Sauvegarde du Nord et référent du mouvement En Marche dans le Nord prend un poste taillé sur mesure auprès de Nicolas Hulot.

Publié le 05/09/2017 Eco121

Christophe Bolot pose les valises de la MEL à Bruxelles

L'ex directeur du développement économique devient délégué permanent de la MEL au coeur de l'Europe. Le DGS de la MEL, Bruno Cassette, assure son intérim en attendant le recrutement de son successeur.

Publié le 05/09/2017 Eco121

Anber, la fondation Crédit Agricole et Vilogia lancent un appel à projet « logement et précarité »

Sur fond de surreprésentation des logements insalubres en région, les trois acteurs font cause commune pour susciter des initiatives concrètes qui doivent aider à faire reculer la précarité.

Publié le 04/09/2017 Eco121

Un « médialab » à Lille sur les nouvelles pratiques numériques

Le Club de la Presse organise le 13 octobre prochain un grand rendez-vous sur la révolution numérique qui touche les pratiques des médias et de la communication.